Est-ce que le Docteur Trump peut ranimer le rallye ?

Est-ce que le Docteur Trump peut ranimer le rallye ?

Ne nous le cachons pas ; il ne se passe RIEN. Autant j’ai passé une bonne partie de l’année dernière à gémir parce que c’était ennuyant, autant il semblerait que cette année se soit fixé comme objectif de faire encore mieux que 2016, en terme d’ennui.

Hier, le S&P500 a terminé inchangé, mais quand je dis qu’il a terminé inchangé ce n’est pas un figure de style, ce n’est pas qu’il a terminé « à peu près au même niveau que lundi soir, NON ! Il a littéralement fini la journée inchangé. Une journée entière de trading sur 500 titres différents et l’indice termine INCHANGÉ ???

Je crois que c’est clair et qu’il n’y a pas de raison de perdre plus de temps que cela à analyser la séance de la veille. Pour être franc, le seul truc « sexy » que l’on peut mentionner ce matin, c’est le fait que le Nasdaq vient d’aligner son quatrième record d’altitude consécutif, chose qui ne lui était plus arrivé depuis la saison des ascenseurs en folie en 1999. L’époque où nous allions tous devenir très très riches grâce au trading et où l’argent coulait à flot.

Et puis ce n’était pas mieux en Europe, où, mis à part les banques italiennes qui continuent à aller dans tous les sens en fonction des implications ou pas du gouvernement dans leur sauvetage, il ne se passait rien non plus. Le DAX fermait en hausse de 0.17%, le CAC40 progressait de 0.01%, à limite de l’euphorie et le MIB progressait tout de même de 0.33%.

Sans oublier, SURTOUT, que les 20’000 sur le Dow Jones ne sont toujours pas atteints… Depuis le temps qu’on a fait imprimer les casquettes et les t-shirts, il serait temps qu’on en finisse.

Mais heureusement, cette après-midi le Président Trump va mettre tout le monde d’accord.

Oui, car ne nous leurrons pas, c’est ce que le marché attend pour continuer de monter ou pour se casser la figure comme on nous le prédit depuis le début de l’année. On attend des nouvelles de Trump, on attend d’en savoir un peu plus sur ses intentions, sur comment il va faire pour rendre l’Amérique Great Again pour de vrai. On sait bien qu’il ne devrait pas trop s’éloigner de son discours populiste de base, il l’a déjà suffisamment démontré sur Twitter chaque fois qu’il a un chose à dire, mais là on dirait que Wall Street a les yeux rivé sur la Trump Tower, attendant un signe ou un mot d’encouragement du nouveau Président pour repartir à la hausse comme en 40… ou pas.

Cela paraît idiot, mais c’est en tous les cas le sentiment que tout cet attentisme donne. Nous sommes là, assis sur nos chaises à dossier réglable avec le cintre dans le dos pour poser la veste, nous attendons un signe, un mot d’encouragement pour reprendre l’euphorie dans laquelle nous sommes depuis le mois de novembre. Peut-être que ce soir nous allons rallumer le feu ou nous réveiller du rêve dans lequel nous sommes.

En tous les cas, en lisant les commentaires des uns et des autres, on a l’impression que Wall Street est monté jusque là en attendant des dérégulations et des nouveaux investissements et que maintenant ils sont là, perdus au milieu de la hausse, regardant Trump avec un regard énamouré qui semble dire : « Hein dit Donald, c’est vrai ce que tu as dis ? C’est vrai, hein, tu vas le faire ? »

Il suffirait donc que Trump se montre encourageant sans dire trop de conneries et le marché pourrait repartir à la hausse, les 20’000 pourraient même être à notre porte. Et puis en même temps, depuis le premier janvier on nous a tellement mis en garde contre une « correction massive qui-devrait-vraiment-arriver-cette-année-cette-fois » que l’on se demande comment nous pourrions ne pas monter encore un peu plus haut.

En conclusion, en attendant Trump, à 11 heures, heure de New York, le marché ne fait rien et médite sur son avenir.

Pour ce qui est du « reste », c’est partout pareil. Le pétrole ne fait rien ou pas grand-chose, il est à 51$. À noter, au passage, que les Russes ont confirmé leurs coupes de production pétrolière. L’or est à 1187.60$ et ne semble pas être bien plus actif que d’autres, la seule chose que l’on note pour le métal jaune, c’est son absence de faiblesse de puis quelques jours.

Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, l’or n’est pas encore entré dans son « bull market » annoncé qui devrait mener l’once à 5’000$ parce que l’économie telle que nous la connaissons est voué à la disparation définitive, non, je dis juste que depuis quelques jours, le métal jaune ne fait que monter. C’est « hâte-toi lentement », mais tous les jours il monte de quelques dollars. Il fallait le noter tout de même.

En Asie, le Nikkei est en hausse de 0.32%, le Hang Seng de 0.68% et la Chine recule de 0.53%, inutile de vous dire que eux aussi attendent le discours de Trump avec impatience, sauf qu’ils savent qu’ils dormiront du sommeil du juste quand il parlera, alors ils font comme si leurs opérations du jour allait changer quelque chose en attendant de voir ce qui se passera demain. Mais en tous cas, si vous demandez à un trader japonais ce qu’il pense aujourd’hui, il est vous répondra qu’il est « very concerné par le discours de Mister Trump ».

Dans les nouvelles qu’il faut retenir pour se 11 janvier 2017, on notera que Tesla a engagé des ingénieurs de chez Apple pour bosser sur son système d’autopilotage. Que Merck prenait 2.2% after close hier soir, parce que la FDA a mis une bonne note à un de leur nouveau médicament contre le cancer, la décision définitive devrait tomber en mai.

Ce matin Volkswagen devrait annoncer un deal avec le gouvernement US. Ils vont plaider coupable pour l’affaire des émissions de leurs moteurs diesel, payer 4.3 milliards d’amende et mettre un point final à cette histoire une fois pour toute. Tout ou grosse partie de l’affaire est déjà pré-digérée par le marché, mais au moins nous devrions pouvoir passer à autre chose. Enfin.

businessconfidencecartoon01-10-2017-163832

Valeant continue de vendre un partie de ses « holdings », cette fois ils vendent CeraVe, AcneFree et Ambi à l’Oréal pour la modique somme de 1.3 milliards. Cela devrait permettre à la société française de gagner des parts de marché aux USA.

Bill Gross pense que si le rendement du 10 ans américain passe au-dessus des 2.6%, c’est le début d’un « Bear Market Séculaire », il pense d’ailleurs que ce niveau est bien plus important pour les marchés financiers – structurellement parlant – que les 20’000 sur le Dow Jones.

Côté chiffres économiques, nous aurons la Production Industrielle et Manufacturière en Angleterre, ainsi que le Trade Balance. Et puis aux USA, en dehors du discours de Trump, il y aura les inventaires pétroliers et puis c’est tout. Autant vous dire que l’on a fait le ménage dans les publications pour laisser la place. Il faudra tout de même retenir qu’une fois que Trump sera derrière nous – ce qui n’est pas forcément rassurant – nous nous concentrerons sur les déclaration de Yellen qui parlera demain.

En attendant tout cela, ce matin les futures sont en baisse de 0.12%, l’Euro/Dollar se traite à 1.0547, le Yen vaut 116.15, la Livre tient miraculeusement les 1.2160 et le Dollar/Suisse s’échange à 1.0176. L’Euro/Suisse se traite à 1.0733. Le Bitcoin vaut 920$ et le rendement du 10 US est de 2.39% – pas encore de Bear Market Séculaire pour les bonds.

Voilà, c’est tout ce qu’il y avait à dire pour un matin calme… une mer d’huile où rien ne se passe. On attend. Comme la plupart du temps. On attend des nouvelles qui devraient nous redonner de l’énergie et si possible de la volatilité sur l’indice VIX qui commence à se demander à quoi il sert.

Que votre café soit fort et que la force soit avec vous, je vous souhaite une très belle journée et on se retrouve demain en espérant que les indices soient parvenus à bouger un peu plus que 0.01%.

À demain !

Thomas Veillet
Investir.ch

Genève, le 10 mai 2016. Thomas Veillet, fondateur Investir.ch. Photo: Laurent Guiraud.

“I’ll be long gone before some smart person ever figures out what happened inside this Oval Office.”

George W. Bush

J'aime cet article 0

Lire la suite

Annonce

Nos partenaires