Les critères d’investissement durable s’invitent dans le «smart beta»

Les critères d’investissement durable s’invitent dans le «smart beta»

FTSE Russell a publié les résultats de sa quatrième enquête sur l’adoption d’indices «smart beta» par les investisseurs institutionnels. L’échantillon est composé d’environ 200 institutions sises en Amérique du Nord (43%), Europe (32%), Asie pacifique (19%) gérant plus de 2000 milliards de dollars.

Les résultats de cette enquête démontrent un appétit croissant des investisseurs pour des produits reproduisant des stratégies multi-factorielles. Plus de la moitié des participants voient les indices dits « smart beta » comme un moyen de reproduire des stratégies d’investissement dites actives.

Source : FTSE Russell

L’enquête révèle aussi que de plus en plus d’investisseurs adoptent une approche dont les principes se basent sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance d’entreprise. Cette philosophie est beaucoup plus marquée en Europe que dans les autres régions du globe.

Source : FTSE Russell

Cette adoption est plus marquée auprès des institutions gérant plus de 10 milliards de dollars. Les européens gérant plus de 10 milliards de dollars sont les plus investis dans ce type de stratégie.

Source : FTSE Russell

Les raisons pour lesquelles les investisseurs adoptent cette approche d’investissement sont multiples. Le changement climatique fait partie d’un des risques que les investisseurs mettent en exergue.

Ce genre de thématique fera partie d’une des tables rondes qui sera organisée dans le cadre de la conférence organisée le 1er juin par Voxia et son partenaire Concer. Celle-ci, intitulée « Sustainability = smart investing » se déroulera à l’hôtel Richemond, à Genève .

Pour plus d’information: GFSI-2017-programme

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.