L’innovation dans la finance, réponse à la baisse des marges

L’innovation dans la finance, réponse à la baisse des marges

La société Boston Consulting Group a publié un document faisant état de l’industrie de l’Asset Management fin 2016. Les analystes constatent que, pour la première fois depuis 2008, les revenus des acteurs traditionnels ont chuté. Les encours n’augmentent pas de manière significative et les marges se contractent. Mais le développement de nouvelles technologies créera des opportunités pour quelques gestionnaires tout en posant des problèmes à ceux qui ne prendront pas ce virage.

En 2016, la masse globale sous gestion a progressé de 7% pour s’établir à 69,1 trilliards de dollars. La hausse est largement supérieure à celle enregistrée en 2015 lorsque les encours n’avaient augmenté que de 1%. Cependant, c’est surtout grâce à la bonne tenue des bourses que 2016 s’est ainsi comporté. En effet, les flux nets d’investissement n’ont crû que de 1,5%.

Source: BCG “The Innovator’s Advantage, July 2017”

La Chine et le Brésil échappent à cette morosité et auront été les marchés les plus dynamiques dans leurs régions respectives. Les Etats-Unis restent les principaux acteurs de l’industrie avec 48% de la masse globale mais ne délivrent que 5% de hausse. En Europe, trois marchés se distinguent par une masse sous gestion en augmentation. Il s’agit de l’Allemagne, de l’Italie et de l’Espagne qui enregistrent des flux positifs de plus de 3%.

Source: BCG “The Innovator’s Advantage, July 2017”

Si la masse sous gestion augmente, ce n’est pas le cas des revenus. De 2013 à 2016, les revenus nets baissent de 2,6 points de base pour atteindre le niveau de 26,7 points. Une partie de ce mouvement est expliquée par la vente de fonds «actifs» au profit de fonds «passifs».

Source: BCG “The Innovator’s Advantage, July 2017”

Ainsi la tendance dessinée depuis une dizaine d’années a continué en 2016. La migration des investissements de la gestion active traditionnelle vers des produits indexés et alternatifs ne cesse de prendre de l’importance. Les revenus générés par les mandats et produits passifs comme les ETF ont plus que doublé depuis 2008 mais ne représentent que 6% des revenus globaux de l’industrie.

Par contre, les produits «alternatifs» occupent 15% de l’industrie mais, surtout, contribuent à hauteur de 42% des revenus totaux même en excluant les commissions liées à la performance.

Source: BCG “The Innovator’s Advantage, July 2017”

Les ETF ont été les principaux contributeurs aux flux nets d’investissements aux Etats-Unis comme en Europe. Dans le monde de l’investissement passif, la masse sous gestion est cruciale vu les faibles marges de revenus. L’économie d’échelle joue en faveur des grosses maisons de gestion comme Vanguard ou BlackRock. Nous retrouvons d’ailleurs ces deux sociétés dans le top 3 des marchés américains et européens.

Source: BCG “The Innovator’s Advantage, July 2017”

La baisse des marges continuera et Boston Consulting Group conseille d’utiliser les nouvelles technologies pour contrer cette tendance. Centralisation et automatisation sont les maître-mots de cette stratégie.

Dans un document du World Economic Forum publié en juin 2015 (The Future of Financial Services), les experts avaient déjà pointé du doigt l’émergence des robo-advisors et de nouveaux produits fintech qui pèseraient sur les marges de l’industrie de la gestion.

Source: WEF

L’industrie de l’Asset Management doit impérativement s’adapter pour répondre aux besoins des clients. L’innovation et une baisse des frais pour les clients feront partie de cette mutation.

 

J'aime cet article 184

Annonce

Nos partenaires