S’il n’y a pas de mauvaises nouvelles, c’est forcément qu’elles sont bonnes

S’il n’y a pas de mauvaises nouvelles, c’est forcément qu’elles sont bonnes

Comme nous l’avions déjà pressenti hier matin, le fait que la Corée du Nord n’ait PAS lancé missile samedi passé et le fait qu’Irma ne soit finalement « qu’une grosse tempête et rien de plus», a clairement soulagé le monde merveilleux de l’investissement qui a toujours une mémoire de poisson rouge et la vision à long terme d’une taupe myope.

L’Audio du 12 septembre

Ce qui est tout de même fascinant, c’est qu’hier nous avons vécu une des plus belles séances boursière depuis près de 4 semaines, l’Europe était en folie, le Dow Jones a repris d’assaut les 22’000, le secteur des assurances était à la fête, parce qu’en fait, finalement, comme Irma est plutôt cool, ça va coûter moins cher et qu’à la limite, c’est là qu’il faut mettre son argent, parce qu’on avait anticipé le pire et que finalement, rien…

Alors oui, derrière Irma, il y a encore Juan, Daniela, Kim, Donald et bien d’autres ouragans prénommés avec classe et que ces derniers pourraient coûter une blinde aux assureurs, mais comme nous avons la vision long terme d’une taupe, on se fout pas mal de ce qui pourrait arriver aux assureurs vendredi prochain, le plus important, c’est de gagner 0.4% sur son portefeuille cette semaine et la suite, on verra plus tard.

Nous avons donc vécu une journée formidable durant laquelle nous sommes montés comme des bourrins sur absolument rien, mais surtout sur le fait qu’il ne s’est rien passé. Je dois dire que l’on atteint des sommets jamais vus dans la justification des marchés. On n’a même plus besoin d’avoir une bonne nouvelle, il nous suffit ne PAS avoir de mauvaise nouvelle pour que ça monte.

En plus c’est même pas que Kim Machin Chose a déclaré qu’il ne ferait plus jamais rien et que dorénavant il allait organiser des séjours de vacances pour traders autistes sur les plages de la Corée du Nord et qu’il allait enterrer la hache (nucléaire) de guerre ; au contraire !!! Il a dit que si les USA « poussaient » pour obtenir des sanctions à l’ONU ; « ils allaient payer le prix fort » – bien que le Saddam Hussein local n’ait pas précisé le « prix » en question, on peut largement imaginer qu’il ne parle pas d’argent.

Hier soir l’ONU a donc décidé de serrer encore la vis sur Pyongyang. Le Conseil de Sécurité de l’ONU a interdit les exportations de textile Nord Coréen, c’est ballot on se demande ce que l’on va bien pouvoir porter cet hiver aux défilés parisiens – ils ont également réduit la quantité de pétrole que le régime pourra importer.

Vous je ne sais pas, mais j’imagine que Kimmy doit moyennement bien prendre la chose. Est-ce qu’il considère que cette décision doit être sanctionnée ? Est-ce qu’il considère qu’après cela les Américains doivent « payer le prix fort » ??? On ne sait pas, il n’a encore rien mis sur sa page Facebook. Toujours est-il que si on a écouté la moindre des conneries qu’il a dit depuis trois jours et en supposant qu’il est cohérant, on devrait avoir peur. La seule chose qui est intéressante, c’est de noter que les Russes et les Chinois ont soutenu ces mesures, ça devrait peut-être aider à calmer le chien fou.

Mais bon, peu importe, hier on était en phase : pas de mauvaises nouvelles, QUE des très bonnes nouvelles… Loin de moi le fait de râler parce que ça monte, mais je dois dire que je trouve tout de même que notre comportement de financier laisse un peu à désirer. Ce n’est pas forcément un scoop, mais plus ça va de l’avant, plus je me dis que le monde merveilleux de la finance devrait entamer une thérapie.

Une chose est certaine ; ce marché ne veut pas baisser. Cela provient peut-être du fait que la plupart des investisseurs n’ont rien à vendre et restent majoritairement sous exposés au marché des actions, ou alors peut-être aussi du fait que TOUT LE MONDE SAIT que ça va baisser et quand c’est évident, c’est évidemment faux !!!

Il est amusant de constater que la communauté financière est en mode « attention il va faire tout noir et on va s’en prendre plein les dents » et que, paradoxalement, hier on monte comme un bouchon de liège plongé dans une baignoire sous prétexte que la guerre nucléaire n’a PAS été déclenchée ce week-end… Vous reconnaitrez tout de même que si la bourse était un être humain, on l’aurait interné depuis longtemps.

Hier nous sommes donc montés. Pas mal pour un mois de l’année ou en général la hausse est prohibée pour des raisons de saisonnalité. Encore six semaines à tenir dans les mois des krachs et ensuite on pourra parler de « Christmas Rally ».

L’or est à nouveau en dépression, forcément, pas de guerre, pas de missile, que voulez-vous faire avec un lingot d’or ? Ce matin il est à 1330$. Le pétrole pinaille autour des 48$ parce que soi-disant les « traders » commencent à évaluer correctement les dégâts causés par Harvey et Irma. Je me retiens de ne pas pouffer de rire en lisant ce type de « headline » : « Les traders commencent à évaluer correctement les coûts de Harvey et de Irma et la répercussion sur le baril »… Evidemment, les mecs depuis leur écran de trading ils voient nettement plus clair, sans compter qu’il y a BIEN SÛR une formule mathématique qui permet de trouver le juste prix du baril en fonction de la vitesse du vent et de la hauteur du niveau de la mer.

Le Hang Seng et Shanghai ne font rien ce matin, en revanche les Japonais appliquent la stratégie des marchés occidentaux ; ils ne se sont pas fait bombarder, c’est que tout va bien ! Achetons quelques actions. Le Nikkei monte encore de 1% de plus après sa belle séance de lundi déjà.

Dans les nouvelles du jour, on retiendra au passage que les Américains sont, depuis 48 heures, endettés à hauteur de 20 trillions de dollars, soit à peu près 25 fois la capitalisation boursière d’Apple qui va présenter son nouvel iPhone ce soir. Ça n’a rien à voir l’un avec l’autre, mais c’est pour dire. Au-delà du fait que les USA sont endettés de 20 trillions, cela représente tout de même plus de 100% du GDP. Du côté d’Apple, la chose la plus « nouvelle » selon les experts, sera probablement le prix du téléphone, le reste ne devrait être que du « business as usual » pour l’iPhone, les délires que l’on s’est fait avec les dix ans de l’iPhone vont être renvoyé à dans quelques années et le FaceTime en hologramme et le viseur tête haute pour écrire des messages dans la rue sans rentrer dans le type qui marche devant vous, c’est pas pour tout de suite. Mais ce soir « on saura ».

Dans les autres petites nouvelles dont tout le monde se fout, on retiendra que Citi a annoncé que ses revenus « trading » pour le Q3 seront nettement plus bas que prévu. C’est ballot, ils auraient dû faire « assurance » plutôt que banque, parce que les assurances vont mieux, finalement Irma ne va pas coûter si cher que ça. Et puis le Bitcoin a vécu une journée épique après que le gouvernement chinois s’en soit pris aux plateformes de trading. La cryptomonnaie a plongé de 10%, sous les 4000$, avant de remonter, comme d’habitude. Actuellement elle vaut 4250$, forcément il fallait racheter, puisque tout le monde sait que le Bitcoin va à 30’000 avant le Dow Jones et que CE N’EST PAS UNE BULLE, même si le graphique publié hier dan le FT, laisse songeur…

Le Barron’s pense que le secteur de la Healthcare a encore de beaux jours devant lui. Ils aiment aussi Altababa (ex-Yahoo !) qui traite à des multiples beaucoup trop bas selon eux.

Pour le reste, nous allons sûrement continuer à prendre le pouls de la Corée du Nord et de la saison des ouragans, nous allons certainement avoir de quoi retourner la situation d’hier.

Côté chiffres économiques, il y aura les Non Farm Payrolls version française, le PPI et le RPI en Angleterre, le rapport mensuel de l’OPEP et les JOLTS aux USA.

Pour le moment les futures en font rien, forcément il ne s’est rien passé de plus que le rien qu’il s’était déjà passé hier, on ne peut pas non plus continuer a monter et aligner deux journées de hausse sur rien, surtout réutiliser le rien de la veille serait quand même vachement gonflé.

Je vais vous laisser méditer sur tout cela et on se retrouve demain à la même heure. Très belle journée.

Thomas Veillet
Investir.ch

“A life spent making mistakes is not only more honorable, but more useful than a life spent doing nothing.”

― George Bernard Shaw

J'aime cet article 55

Annonce

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.

Nos partenaires