47ème

47ème

Et ça continue encore et encore, après deux jours d’hésitation les marchés US sont de retour au plus haut, l’optimisme est de retour à l’aube du début de la saison des trimestriels qui commence. On ne peut pas dire que l’on croule sous les nouvelles, mais d’ici 24 heures, nous allons être débordés pas une avalanche de communiqués de presse, de conférences de presse et d’avis en tous genres de la parts de la communauté brillante et passionnante des analystes financiers qui devront tous expliquer pourquoi les attentes n’ont pas été atteintes ou, au contraire, dépassées.

L’Audio du 11 octobre :

En attendant aux USA les bourses montent et en Europe on regarde l’Espagne comme si c’était devenu le centre du monde. Hier le leader des indépendantistes catalans devait parler pour annoncer l’indépendance ou pas, et puis finalement il s’est ravisé et il va plutôt négocier encore avec Madrid… On ne sait pas si c’est à cause du fait de l’éventualité que le FC Barcelone doive rejoindre le championnat français et qu’il s’est imaginé en train d’assister à un match Guingamp-Barcelone… Mais en tous les cas, l’annonce prendra plus de temps et en attendant la bourse ne fait rien.

Les mots « prudence » et « attentisme » reviennent régulièrement dans la bouche de intervenants, on parle également beaucoup de « tapering » de la part de la BCE, mais pour le moment, on peut surtout dire que ça cause beaucoup, mais qu’il ne se passe pas grand-chose, l’activité, tout comme la volatilité est au plus bas.

Aux USA c’est pareil, prudence et attentisme, mais on en profitait tout de même pour battre des records sur le Dow Jones, le 47ème de l’année et les techniciens se faisaient plaisir pour expliquer que la tendance était là et que les cassures succédaient aux cassures et il est clair que si l’on veut s’attacher aux vieux adages de nos aînés, il ne faut pas se battre contre la tendance, parce qu’elle a toujours raison. Personnellement, je connais des gens qui espèrent le krach depuis 2 ans et qui sont persuadés, toutes les semaines, de «vendre au plus haut ».

Ce matin il n’y a pas de raison de s’éterniser sur la séance d’hier, si ce n’est qu’elle marque officiellement le début de la saison des résultats trimestriels, ce mercredi nous allons entamer le « show » avec BlackRock, Delta et JP Morgan. Durant le reste de la semaine nous aurons encore Citi, Bank of America et Wells Fargo. C’est donc officiellement parti. Dans les jours qui viennent nous allons rapidement savoir si ralentissement il y a eu ces derniers mois ou est-ce qu’au contraire l’économie est sur des rails et rien ni personne n’empêchera plus jamais Yellen de monter les taux.

Pour la séance d’hier on notera les bons chiffes de LVMH, Wal Mart qui se montrait encourageant pour l’avenir et qui était responsable de la hausse du Dow Jones avec ses 4.5% de hausse en séance et puis, dans les performance stratosphériques, on retiendra KalVista Pharmaceuticals qui prenait 40% suite à l’annonce d’une prise de participation de la part de Merck.

L’or est à 1290$ et le pétrole se reprend « violemment » après l’annonce de l’Arabie Saoudite, il est actuellement à plus de 51$. Et je continue à persister qu’il atteindra les 60$ avant Noël, tout comme je ne serai pas surpris de voir le Dow Jones s’envoler vers les 23’000 avant que Rudolf arrive avec le Père Noël.

Ce matin l’Asie monte et monte encore.

Pour la suite, mis à part les publications trimestrielles, on parle un peu du FMI qui a révisé à la hausse ses attentes de croissance mondiale. Les prévisions du FMI sont à peu près aussi précises que celle des inventaires pétroliers hebdomadaires, mais ça fait toujours bien d’annoncer que ça va mieux, mais que si c’était nous, on n’aurait pas fait comme ça, on aurait fait mieux.

Dans les grandes nouvelles hyper-importantes, on notera que Trump a proposé à Rex Tillerson de faire un test de QI pour prouver qu’il n’était pas « débile ». On est tout de suite rassuré quand on voit les préoccupations qui occupent le staff de la Maison Blanche. Ça démontre bien que l’on est en sécurité et que rien ne peut nous arriver.

Retenez également la date du 18 octobre, rien à voir avec les publications trimestrielles, c’est juste que c’est une date possible à laquelle la Corée du Nord pourrait éventuellement faire des essais nucléaires ou des lancements de missiles. C’est le début du 19ème Congrès du Parti en Chine, ce qui « pourrait » selon les experts – encore eux –pousser Kim Jong à tirer en l’air tout azimuts pour fêter ça.

Le Barron’s revient sur « l’hystérie » du Bull Market – personnellement je n’ai pas constaté la chose – mais le journal estime que nous sommes dedans et que ce n’est pas gagné pour trouver le « top » et vendre au plus haut. Ils pensent aussi que Philip Morris pourrait facilement monter de 22%, mais personne ne voudra en acheter parce que c’est mal d’avoir des clopes dans le portefeuille boursier. Trump a nommé Eric Hargan a la tête de la santé, en lui précisant bien qu’il doit voler en « éco » contrairement à son prédécesseur qui était fan de jets privés, ce qui lui a coûté sa place.

Côté chiffres économiques, ce matin c’est CPI en Espagne, on ne précise pas si c’est le CPI du Nord ou du Sud, en France il y a aura les Non Farm Payrolls et puis aux USA c’est la journée JOLTS, retail sales et Minutes du FOMC Meeting, c’est surtout ça qui retiendra le regard de tout le monde. Juste au cas où cela ferait démentir le dernier discours de Yellen.

Pour le moment les futures sont en hausse de 0.01%, on sent déjà l’accélération haussière intenable dans toute sa puissance.

En ce qui me concerne, je rends les plaques pour aujourd’hui, je vous souhaite une très belle journée et on se retrouve demain avec, j’espère, plus de choses à dire !!!

Excellent café et à demain.

Thomas Veillet
Investir.ch

“La grande différence entre les oiseaux et les politiques, c’est que de temps en temps, les oiseaux s’arrêtent de voler.”

Coluche

J'aime cet article 66

Annonce

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.

Nos partenaires