Immobilier suisse: état des lieux au 1er trimestre 2018

Immobilier suisse: état des lieux au 1er trimestre 2018

Fin avril, Wüest Partner et CIFI ont publié leurs études et chiffres respectifs se rapportant aux différents segments du marché immobilier suisse. Les deux sociétés observent une hausse des prix de l’immobilier durant le premier trimestre 2018.

Propriété du logement

Selon l’indice SWX IAZI Private Real Estate Price pour les villas et les appartements en PPE, les prix ont augmenté de 0.6% au cours du premier trimestre de l’année. Toujours selon cet indice, la croissance des prix des appartements en PPE s’élève à 0.7% au premier trimestre et sur une base annuelle ce taux s’affiche à 1.6%. Ce dernier chiffre suppose un léger recul par rapport au trimestre précédent (taux de croissance annuel).

La croissance des prix des villas est moindre. Avec 0.5% pour le premier trimestre, ce marché se contracte par rapport au trimestre précédent (0.9%).

Le rapport de Wüest Partner souligne la hausse des coûts de financement des logements en propriétés durant ces derniers mois. Ceci pourrait représenter un frein à l’appétit des futurs propriétaires. Mais comme la construction de nouveaux logements a diminué de plus de 12% l’année passée, la dynamique des prix n’a pas été encore affectée de manière significative.

Compte tenu des forces et faiblesses du marché de l’immobilier, les experts de Wüest Partner tablent sur une hausse minime des prix des appartements en PPE (0.1%) et sur une croissance plus forte dans le segment des maisons individuelles (1.4%) pour 2018.

Logements locatifs

La forte dynamique dans la construction de logements locatifs devrait maintenir la pression sur les loyers. Cependant, les experts notent qu’il existe toujours une différence notable entre les loyers des baux existants et les loyers de l’offre sur le marché. Donc les nouvelles constructions occupent une part importante des logements disponibles et leurs loyers sont sensiblement plus chers que ceux d’objets comparables mais plus anciens.

Surfaces commerciales

Malgré la bonne santé de l’économie suisse, la location de surfaces commerciales reste problématique. Le commerce en ligne affecte les magasins et l’automatisation affecte l’artisanat.

Il semblerait que la situation soit moins tendue dans le segment des surfaces de bureaux. L’offre n’a pas augmenté et certaines surfaces existantes ont été adaptées aux nouvelles exigences des locataires comme par exemple le concept de « coworking ».

Marché des immeubles de rapport

Avec 1.8% d’augmentation, la croissance des prix des immeubles de rapport est importante. Donato Scognamiglio, CEO du CIFI, s’inquiète de ce chiffre. Certes, les taux bas incitent les investisseurs à se tourner vers ces immeubles « mais la situation pourrait devenir critique si le régulateur devait intervenir, car cela pourrait toucher les mauvaises personnes».
Au premier trimestre, la performance des immeubles de rapport s’élève à 2.6% (trimestre précédent: 2.5%). La performance équivaut au rendement total, soit le rendement de cash flow net plus l’évolution des valeurs.

Force est donc de constater que le marché de l’immobilier se porte relativement bien mais la hausse potentielle des taux directeurs de la BNS pourrait changer la donne.

J'aime cet article 24
Annonce Suivez nous sur Linkedin

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.

Nos partenaires