Investir en Europe? Absolu(ment)…

Investir en Europe? Absolu(ment)…

Nombreux investisseurs craignent d’acheter des titres au mauvais moment. Selon les phases de marché, certains investissements peuvent se révéler difficiles. Une alternative s’offre cependant aux acheteurs : un fonds « Long/Short ».

Il existe plusieurs façons d’analyser des compagnies et de créer ensuite un portefeuille. Parmi elles figure celle de l’équipe d’investissement, dirigée par Eric Bendahan d’ELEVA Capital pour le fonds ELEVA Absolute Return Europe.

Le fonds s’appuie sur l’analyse utilisée pour la gestion des fonds traditionnels. Quatre axes sont importants pour identifier les bonnes valeurs, « long » comme « short ». Le premier s’attache à la nature de l’actionnariat. Les entreprises familiales historiquement surperforment leurs concurrentes compte tenu de l’horizon à plus long terme de leurs investissements. Des opportunités se trouvent également dans des entreprises ayant un modèle d’affaire innovant dans des secteurs d’activité matures. Un changement d’actionnariat ou de management représente le 3ème filtre utilisé par Eleva : il crée généralement un changement pour la société et est susceptible de faire évoluer le cours du titre qui peut alors devenir une opportunité d’investissement. Enfin, l’analyse fondamentale des sociétés s’intéressera aussi au message du marché du crédit qui offre un autre point de vue sur l’entreprise. Pourquoi ? Parce que les sociétés sont analysées différemment selon la classe d’actifs (actions ou obligations). Le profil opportunités/risque asymétrique rend les investisseurs crédit naturellement plus réfractaires au risque, ce qui les amène souvent à d’autres conclusions.

Si le cœur du portefeuille est constitué de titres « long », les positions « short » sont le moyen de diminuer le risque du portefeuille, sa volatilité et aussi de générer de la performance. Les opportunités se trouvent ici par exemple parmi les industries menacées, les secteurs « disruptés », parmi les sociétés populaires atteignant un point d’inflexion ou pour lesquelles le marché a des attentes de bénéfices trop élevées. Ici aussi, l’analyse fondamentale revêt une importance considérable et en particulier le message des analystes crédit qui sont généralement les premiers à diagnostiquer les retournements de situation.

Le pilotage actif de l’exposition « long » et « short » revêt toute son importance en termes de gestion des risques. La volatilité du marché, le plus ou moins grand nombre d’opportunités (en moyenne de 50 à 60 titres composent chacun des portefeuilles « long » et « short ») ainsi que la toile de fonds macro-économique synthétisée dans un indicateur propriétaire permettent de faire fluctuer l’exposition nette du fonds au marché entre -10% et +50%.

Concrètement, ce fonds présente généralement un biais « long » que l’on retrouve à la fois dans les pondérations sectorielles comme géographiques :

Source: Eleva au 31 août 2018

Mais son exposition brute et nette fluctue de façon significative dans le but d’atteindre ses objectifs. D’ailleurs, le prochain graphique présenté lors des dernières Rencontres Prosper à Genève, résume l’exposition du fonds depuis sont lancement en décembre 2015 :

Source: Eleva au 31 août 2018

Quid de la performance? Depuis le lancement du fonds (30.12.2015) jusqu’à fin septembre 2018, celui-ci a réalisé une progression de 16,5%. Les neuf premiers mois de cette année ont permis une progression de 5,7%, et ce avec une volatilité contenue de 3%, dans le respect de ses objectifs de délivrer 8% à 10% de performance annualisée avec une volatilité de 6 à 8% annualisée sur un cycle complet de marché.

S’il n’est pas possible de caractériser un marché avec un seul titre ni un seul fonds, celui géré par ELEVA fait partie des fonds modernes dont la stratégie reste alternative ou similaire à celle des hedge funds mais où la liquidité, le confort pour l’investisseur sont ceux des fonds traditionnels (UCITS).

Avec une stratégie particulière appliquée au marché des sociétés européennes, ELEVA Absolute Return Europe se marieraient parfaitement à d’autres stratégies pour constituer un portefeuille de fonds investi en Europe avec des profils rendements risques différenciés.

J'aime cet article 16
Annonce

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.

Nos partenaires