Tout est une question de minutes

Tout est une question de minutes

Après le rebond spectaculaire de mardi, il fallait digérer. On a donc digéré, repris les choses à zéro et on s’est rendu compte que l’on n’est pas plus avancé qu’avant.

L’Audio du 18 octobre 2018

Heureusement, il y a eu les Minutes du FOMC Meeting pour justifier la journée aux USA et les Européens se sont soudainement intéressés au BREXIT alors que depuis des semaines, c’est quand même un truc réservé aux Anglais.

Globalement l’ensemble des marchés terminaient dans le rouge, mais la bonne nouvelle, c’est que l’on finissait les dernières minutes bien loin des plus bas de la journée, laissant supposer qu’il y a encore des gens qui sont « positifs » là dehors.

Acheter bas et vendre haut

La séance s’est donc décomposée en deux étapes ; la première avant la publication des Minutes du FOMC – où les Européens se sont donc soudainement intéressés au BREXIT, pas que l’on ait trouvé une solution, NON, on est juste un peu moins loin de la solution qu’il y a trois jours (mais c’est même pas sûr) – et pendant que les Européens s’y intéressaient, le marché « prenait les bénéfices »…

Oui, parce qu’évidemment, tout le monde avait acheté au plus bas la veille et il était temps de d’engranger ces profits monstrueux que tout bon investisseur collecte dans chaque période de baisse. N’oublions pas que souvent dans le métier (pour ne pas être arrogant en disant « tout le temps »), les professionnels de la finance « achètent au plus bas et vendent au plus haut », c’est ce qui fait de nous tous des gens ultra-compétents…

Je vous jure en plus 25 ans de salles de marchés, j’en ai entendu des experts qui achètent bas et qui vendent haut TOUT LE TEMPS, mais qui continuent à bosser par plaisir.

En attendant les USA et les Minutes

Donc l’Europe baissotait jusqu’à l’ouverture des Américains qui ont fait de même jusqu’aux Minutes du FOMC Meeting. Ensuite ils sont remontés et ont limité la casse. Ils sont remontés tout en commentant abondamment les Minutes en question et en reconnaissant qu’à la « surprise générale », le contenu est le même que ce Powell nous a vendu depuis la dernière hausse des taux…

Aussi fou que cela puisse paraître, ils ont écrit la même chose dans les Minutes que ce qu’ils ont dit juste après la réunion de la FED. Ils vont encore monter les taux en décembre – si Trump ne les fait pas enfermer à Guantanamo avant – et ensuite ils vont encore les monter 3 fois en 2019.

Vous, je ne sais pas, mais moi c’est exactement ce que j’ai dans la tête depuis des semaines… C’est peut-être que je suis naïf, mais quand on me dit : on va monter les taux en décembre, je n’ai pas besoin qu’on me mette par écrit le fait que l’on allait monter les taux en décembre.

Peu importe, il semblerait que l’on a régulièrement besoin d’avoir des confirmations, histoire d’être sûrs que l’on ne nous a pas menti.

Tic-Tac-Tic-Tac

Toujours est-il que les Minutes ont donc confirmé ce que l’on savait déjà et qu’il semblerait donc que la FED ait VRAIMENT décidé de monter encore 4 fois les taux dans les 12 prochains mois. À moins qu’il se passe quelque chose, comme un accident de chasse sur Powell, ou alors qu’il se fasse kidnapper par les extra-terrestres et que Trump soit obligé de nommer son fils à sa place. Ou une ex-actrice de films pour adultes, c’est selon.

Pour faire simple, les USA ont terminé moins mal qu’ils n’ont commencé et l’Europe aussi. Globalement au-delà des Minutes, le marché s’auto-congratule de la qualité des chiffres du troisième trimestre qui, pour l’instant sont excellents, contrairement à ce que l’on nous annonce depuis des semaines. Il y avait pourtant à boire et à manger.

Les chiffres du trimestre à la fête … ou pas

NetFlix était à la fête, United Airlines aussi, tout comme ASML. En revanche, à propos d’à boire et à manger, Danone a publié une chute des ventes tout en confirmant sa « guidance » pour l’avenir, mais ça n’a pas suffit puisque le titre s’est tout de même fait décalquer de 4%, tout comme Fresenius qui a totalement raté son trimestre et qui perdait 16%.

IBM a également annoncé des chiffres décevants, le titre qui semblait revenir en odeur de sainteté depuis le Q2 a encore une fois déçu les analystes et c’était donc la pire performance du Dow Jones en reculant de 7%. Pour le reste, les intervenants était fascinés par la légalisation du cannabis au Canada, même si l’un dans l’autre le secteur ne faisait pratiquement rien.

Pétrole au shaker et pas à la cuillère

L’Or est TOUJOURS une valeur refuge et explosait de 1$ hier. Le métal se traite à 1227$ et on a la tête qui tourne tellement ça monte vite et qu’on manque d’oxygène. Et puis le pétrole est de retour sous les 70$. Ce matin il se traite à 69.86$.

Etonnant pour un truc qui est supposé aller à 100$ d’ici Noël et à 400$ d’ici que l’on ait fini de s’injecter de psychotropes. Hier soir les inventaires américains étaient plus élevés que prévu. C’est incroyable comme on donne du crédit aux « inventaires du gouvernement US », alors que l’on sait que Trump à BESOIN de voir le baril baisser pour SES élections du mois prochain et qu’en plus, si en ce moment il peut embêter les Arabes, il ne va pas s’en priver.

Mais non, on est toujours COMPLÈTEMENT pris à contre-pied à chaque fois et on est tout surpris de voir que les inventaires sont trop élevés et que du coup, faut vendre le baril… Quelle surprise. Sans compter que comme les 100$ sont devenus tellement un « coup sûr » que forcément, ça ne se produira pas.

Record d’apnée pour la Chine

Ce matin l’Asie est dans le pâté, la Chine s’enfonce toujours plus et plonge de 2% pour marquer un nouveau plus bas depuis 4 ans. Le Japon recule de 0.6% et Hong Kong ne fait rien. Concernant la Chine, il ne faut pas non plus négliger les commentaires de Wilbur Ross Secrétaire Américain au Commerce, qui a déclaré que les pourparlers avec les Chinois étaient en « hiatus », mais pas encore dans un impasse.

Alors je ne sais pas ce que l’on doit interpréter quand on dit que « des discussions sont en hiatus », mais là tout de suite, je ne pense pas que ce soit spécialement euphorique. Perso je pense que si un joueur de foot faisait un « hiatus » sur le terrain, on ne le choisirait pas pour tirer un pénalty, je peux me gourer, mais ça me semble plutôt clair.

On notera qu’en Asie les pétrolières en prennent plein la tête suite au retour du pétrole qui vient de se rendre compte que la route en directe des 100$ serait plus compliquée que prévue et semée d’embûches et que l’on ne peut pas exclure que cette route passe par l’ambassade d’Arabie Saoudite à Istanbul. Lieu touristique pittoresque s’il en est, bien que la déco « projections de sang » peut paraître douteuse par moment.

Q3 is the word

Pour le moment nous sommes donc concentrés à fond dans les mêmes histoires encore et encore, les marchés se résument à l’observation des indices pour savoir ce que vont faire les taux, à constater la dépression en Chine et à se demander où va finir la « Trade War », on saupoudre le tout avec un peu de budget italien et on met au four pendant 8 heures et quand la cuisson est terminée on sert le tout avec une grosse portion de chiffres du trimestre pour accompagner le tout.

Je ne sais pas si les analogies alimentaires font du sens, mais ça aide à avaler les nouvelles financières quand elles sont trop indigestes comme c’est le cas en ce moment.

Pour le menu du jour, nous aurons les Retail Sales à Londres, le sommet des « leaders européens » – ça, ça impressionne toujours !!! Un sommet avec des politiciens qui ont sont tous plus au moins au plus bas dans les sondages de leur propre pays, à moins d’être des dictateurs et tout le monde va regarder leurs joutes verbales, pour voir si Macron a apporté une nouvelle carte postale de vacances ou si Merkel a encore perdu une élection.

Aux USA nous aurons le Philly FED et les Jobless Claims et puis la nuit prochaine il y aura la production industrielle et le GDP en Chine.

Pour ce qui est des trimestriels, nous aurons Accor, American Express, ETrade, Fidelity, Intuitive Surgical, Las Vegas Sands, Nestlé, Novartis, Nucor, PayPal, Philipp Morris, SAP, Snap, Textron, Thales et Unilever.

Pour le moment les futures sont en baisse de 0.5% pour fêter la Chine et ce matin les maçons ne sont pas en grève, on va donc pouvoir aller travailler normalement. Je vous souhaite donc une très belle journée et on se revoit demain pour boucler la semaine. Pour ceux qui n’ont pas encore leurs billets, n’oubliez la présentation de ce soir : Sustainable Future: Building A New World organisé par nos sponsors d’AtonRa Partners. Vous trouverez l’invitation plus bas… Et si vous êtes déjà inscrits.. N’oubliez pas que VOUS ÊTES inscrits.. donc faut y aller…

Belle journée à tous… encore une fois…

Thomas Veillet
Investir.ch

“Risk comes from not knowing what you’re doing.”
– Warren Buffett

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.