Caisses de pension suisses: performance à fin novembre 2018

Caisses de pension suisses: performance à fin novembre 2018

En novembre, la performance moyenne des caisses de pension de l’échantillon d’UBS s’affiche à 0,01%, après déduction des frais.

Durant le mois, les problèmes politiques européens, l’Italie et le Brexit, ont pesé sur les marchés des actions. Les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis semblaient s’assouplir en fin de mois ce qui a permis un certain rebond des marchés. Au niveau macro-économique, constatons l’augmentation de l’inflation dans la zone euro et au Japon. Les banquiers centraux ont les arguments nécessaires pour resserrer leur politique monétaire.

En moyenne, les caisses de pension suisses de l’échantillon affichent donc un résultat proche de zéro. Toutefois les écarts de performance sont importants. Le meilleur résultat mensuel, de 0,62%, se trouve parmi les caisses de pension dont la fortune gérée est supérieure à 1 milliard de francs. A l’opposé, le plus mauvais résultat s’affiche à -0,67% dans le camp des petites caisses de pension.

Pour le début de l’année, les petites caisses de pension souffrent plus que les autres et l’écart se creuse. Les petites caisses de pension perdent 1,63%, presque deux fois plus que leurs grandes sœurs, en baisse de 0,84%. Si la tendance se confirme, 2018 sera la deuxième année négative depuis 2010.

La volatilité est de mise en 2018 et les performances mensuelles des différentes classes d’actifs le montre. Les incertitudes politiques et économiques ont influencé les marchés obligataires. La valeur refuge, le franc suisse, a été démontrée par la bonne performance des obligations libellées dans cette devise. C’est aussi le cas pour l’immobilier dont la majorité des investissements se trouve en Suisse. Par contre le marché des actions suisses aura délivré la plus mauvaise performance mensuelle (-1,38%) alors que les actions mondiales s’apprécient de 1,09%.

Source: Pictet

Sans surprise, les indices Pictet LPP les plus exposés aux actions montrent les moins bonnes performances en novembre.

Depuis début 2010, les caisses de pension de l’échantillon d’UBS ont atteint un rendement moyen de 3,80% après déduction des frais. Les grandes caisses de pension occupent le premier rang avec une performance moyenne de 4,06% sur la période. Les caisses de taille moyenne se retrouvent au coude à coude avec les petites caisses avec une performance de 3,73% pour les premières et 3,70% pour les secondes. Pour l’instant, 2018 est la plus mauvaise année depuis 2010 alors que 2017 avait été la meilleure.

Le ratio risque/performance a chuté en novembre par rapport au mois précédent. Ce ratio, sur les 36 derniers mois, se situe à 1,32 contre 1,42 précédemment. Comme précédemment, les grandes caisses présentent le meilleur ratio de Sharpe et les petites ferment la marche.

Les structures de placement ont peu évolué en novembre par rapport au mois précédent. La baisse de la part des actions suisses et la hausse des actions étrangères s’expliquent mécaniquement par l’évolution des marchés. Il faut tout de même noter que la part de l’immobilier passe, en moyenne, de 18,07% en septembre à 18,49% en octobre. Les hedge funds, dont la performance de 3,64% en 2018 les place en première position, ne représentent qu’environ 3% des actifs alloués.

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.