Prix du baril: le Qatar a-t-il besoin de l’OPEP?

Prix du baril: le Qatar a-t-il besoin de l’OPEP?

Le Qatar a annoncé son retrait de l’OPEP qui prendra effet à compter de janvier 2019. L’émirat du Golfe continuera à produire du pétrole mais souhaite se concentrer sur le production de gaz naturel liquéfié dont il est le premier exportateur mondial.

L’OPEP, cartel qui réunit 15 producteurs de pétrole, a pour objectif de réguler les prix du baril dans l’intérêt de ses pays membres. Pour rappel, l’Arabie saoudite, qui domine l’organisation, a rompu ses relations diplomatiques avec le Qatar en juin 2017.

Comme le montre notre graphique, issu des projections du Fonds monétaire international, il existe un écart important d’intérêts au sein de l’OPEP, notamment sur le prix du baril que chaque pays membre de l’OPEP trouverait satisfaisant pour ses besoins budgétaires. En plus d’être en froid avec son voisin saoudien, il apparaît aussi que le Qatar ne partageait pas vraiment les mêmes besoins dans le maintien d’un baril au prix fort.

 

Infographie: Prix du baril : le Qatar a-t-il besoin de l'OPEP ? | Statista
Vous trouverez plus d’infographies sur Statista

 

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.