Entre ceux qui brassent de l’air et ceux qui tournent la veste…

Entre ceux qui brassent de l’air et ceux qui tournent la veste…

I-N-C-R-O-Y-A-B-L-E… Il n’y pas d’autre mot. Le marché est devenu officiellement complètement givré avec la réflexion d’un jeune chiot et la vision à long terme d’un politicien genevois.

L’Audio du 29 janvier 2019

On passe d’une euphorie béate basée sur de la spéculation et des théories approximatives à une angoisse sourde parce que tout d’un coup un chiffre n’est pas bon, où une boîte fait un « profit warning ».

Hier matin nous avons entamé la journée avec des mauvais chiffres économiques en Chine, mais on s’en foutait largement parce que tout le monde savait que la Chine DEVAIT trouver un accord avec les USA et que ça va bien se passer.

“Earthmoving solutions for today’s challenges.”

Et puis Caterpillar a publié ses chiffres du trimestre. En dessous des attentes. Visiblement le marché était TOTALEMENT surpris de voir que le vendeur de chaussures et de pelles mécaniques a subit un ralentissement, non seulement à cause de la croissance mondiale, mais en plus parce que l’Asie consomme moins qu’avant.

Ben tiens, on ne l’avait pas vu venir celle-là. Il y a vraiment de quoi être surpris. Enfin bon, moi je ne suis pas analyste et c’est tant mieux. Ceci dit, personne ne s’est dit quelque part qu’éventuellement peut-être ce léger fléchissement de la croissance mondiale pourrait impacter Caterpillar.

Visiblement non, puisque le titre s’est pris 10% dans les dents et a, du même coup projeté le marché et ses intervenants dans une angoisse à la limite du supportable.

Comme hier, mais l’inverse

Soudainement, les arguments auxquels on se raccrochait pour acheter et acheter encore depuis quelques semaines passaient de la maison de briques à la maison de paille. Sans compter que le grand méchant loup là dehors, il se remettait à souffler de plus en plus fort.

Là, tout d’un coup, le malaise nous a repris.

Caterpillar va mal et dans la foulée Nvidia nous refait le coup du profit warning. Le leader de la carte graphique a prévenu que ses revenus seraient bien en-dessous de ce qui était prévu. Sachant que ce qui était prévu a déjà été révisé à la baisse.

Le champion de l’année 2016-2017 et une partie de 2018 s’est donc pris près de 14% dans la carte mère et les commentaires de son patron ne sont que moyennement encourageants pour la suite.

La compagnie avait déjà mal vécu le dégonflement de la vague crypto, ses produits étant largement utilisé par les « miners » et là, leur dernière carte graphique dédié aux « gammers », semble ne se vendre que moyennement bien.

La fin des temps

On est même en train de se dire – depuis hier soir – que l’industrie du gaming ne fonctionne plus si bien que ça. On est presque en train de penser que toute c’t’équipe va arrêter de jouer à Fortnite, Call of Duty et Super Mario Kart pour aller se mettre à faire des concours de celui qui lira le plus bouquins sans images à l’intérieur pendant les 3 prochains mois.

Ensuite, ils se mettront aux concours de Scrabble on-line et peut-être même des batailles navales avec du papier quadrillé et stylos bic. Et pour se parler ils se feront des appels téléphoniques avec des téléphones avec une roue sur le devant pour composer le numéro.

Oui, hier soir avec le profit warning de Nvidia, on a bien sentit que certains envisagent la probabilité que l’on revienne rapidement à l’ère du paléolithique. Pour être franc, je ne sais pas trop où ça se situe sur l’histoire de l’humanité, mais je suis plutôt certain que ça fait longtemps, que Trump n’existait pas et que Twitter non plus.

Paf, le marché

Donc. Après toutes ces bonnes nouvelles d’hier, le marché s’est fait un peu taper sur le groin. Les indices américains terminaient tous en baisse, concept que l’on avait oublié depuis le 21 décembre dernier. L’Europe faisait de même, puisque de toute manière ça fait bien longtemps que l’Europe a perdu toute indépendance et se contente de suivre le cousin Donald.

Et puis, surtout. Mais alors surtout, on a commencé à se poser des questions.

Chose que l’on ne faisait plus depuis des semaines.

On a comme un doute

On a commencé à se dire que peut-être, mais seulement peut-être, les discussions avec la Chine pourraient ne pas se passer aussi bien que prévu. On a donc immédiatement rajouté un coefficient « angoisse » sur les négociations qui se tiennent actuellement à Washington. Qui sait ? Et si ils finissaient par se lancer les boulettes de viande au visage pendant le lunch et que le Vice Premier Ministre Li He remonte dans son avion en menaçant de se faire un Pearl Harbour version chinoise…

Que se passerait-il sur les marchés boursiers ? Sûrement rien de bon, je vous le concède. Comme vous le voyez, le niveau d’angoisse était passé de vert à orange.

Sans compter que, si l’on en croit les derniers commentaires sur la séance d’hier, je cite « les intervenants attendent le meeting de la FED qui commence ce soir avec un mélange d’inquiétude et d’inquiétude ».

Inquiétude quand tu nous tiens depuis 4 minutes

C’est marrant, il y a 24 heures, on attendait dans la sérénité la plus totale. Powell était dans notre camp et on était tellement confiant que plus rien ne pouvait nous arriver que certains traders avaient même commencé à se faire tatouer le portrait du Président de la FED sur le torse.

Et puis ce matin c’est l’angoisse qui prime. Et si Powell débarquait à la fin du meeting de la FED déguisé en Drag-Queen, annonçait sa démission parce qu’il part en tournée avec Lady Gaga et que c’est Kim Kardashian et son tiers de cerveau qui reprend le rôle de patron de la FED.

Hein, qu’est-ce qui se passerait ?

Au-delà du fait que le Barron’s et CNBC auraient tous déjà ressorti la Sex-Tape de l’autre idiote. Que se passerait-il ???

Bref, le marché est angoissé.

Énergie alternative ?

Une chose est sûre ; le jour où l’on peut générer de l’énergie avec le brassage d’air qu’il y a dans cette industrie, on peut fermer la totalité des centrales nucléaires du monde et les transformer en piscine publique.

Vous l’aurez compris, notre belle sérénité de ce week-end a presque totalement disparu, d’ailleurs dans la presse de ce matin, on sent la peur…

Imaginez, dans les trois jours qui viennent, nous allons avoir Apple, Microsoft, Facebook, Amazon et AMD qui vont publier. AMD, qui publie ce soir est le concurrent de Nvidia – pas besoin d’avoir fait math’sup pour faire le lien. AMD s’est faite démonter en sympathie hier soir, autant dire qu’ils n’ont pas intérêt à annoncer qu’ils arrêtent de faire des cartes graphiques et qu’ils se lancent dans la fabrication de jouets en bois.

Et si Apple ne vendait plus rien ? Et si Amazon…

Et puis Apple, qui sortiront du bois après la clôture aussi … Après le profit warning de la nouvelle année ? Et s’ils nous avaient menti et que c’était pire que ça ?

Sans compter que peut-être que Microsoft ne vend plus rien et qu’Amazon va se vautrer parce que les chiffres de Nvidia et d’Intel récemment montrent que – comme le disait la presse de cette nuit : « le Cloud c’est fini ». Là aussi, tout le monde va revenir à la disquette en plastique où si tu découpe un petit carré en haut à droite tu peux doubler la capacité d’enregistrement.

L’heure du suppositoire

Je vous le dis, on est à nouveau angoissé, je crois qu’il est vraiment temps que l’on reprenne nos médicaments. Je crois que ce matin une double dose de Fepalcon avec un suppositoire de SoitpasBet, devrait nous faire le plus grand bien.

Vous l’aurez compris, les nouvelles du jour tournent autour de l’économie qui ralentit, de la FED qui nous fait peur, des chiffres du trimestre qui pourraient être moins bons que prévu, sans compter que ça fout les jetons, parce qu’il y a 126 sociétés du S&P500 qui sont censées publier cette semaine.

Imaginez si ils font TOUS comme Caterpillar ????

La peur au ventre

Non, moi je vous le dis, j’ai peur. J’ai très peur. J’ai surtout très peur que l’industrie de l’investissement passe définitivement pour des idiots de classe mondiale si l’on retourne au plus bas du mois de décembre. Parce que je serais un observateur lambda de ce qu’a fait le marché depuis 12 mois, je me demanderais sincèrement si on a mis les bonnes personnes au bon endroit et s’il n’y a pas un truc qui cloche.

Ce matin l’Asie est en baisse de 0.5% un peu partout et ce pour les raisons précitées. Les Futures sont en baisse de 0.3%. Le pétrole est à 52$ et des poussières et l’or vaut 1302$.

Les techniques révolutionnaires de négociation des Américains

Dans les nouvelles du jour, en plus du fait que le Cloud est mort et que plus jamais personne ne jouera à des jeux vidéos et les gens vont même commencer à se parler dans le train parce qu’ils vont tous jeter leurs téléphones portables et se mettre à s’écrire des lettres avec des vrais timbres dessus, on apprend que les USA s’en prennent à Huawei pour une histoire de violation de sanctions en Iran.

Je pense que s’en prendre à Huawei est une excellente idée pour faire avancer les négociations. Moi, je serais les Américains, je tirerais aussi un missile sur la Chine pour faire bon poids, bonne mesure. Je suis certain que Xi-Jinping adorerait.

Goldman l’avait dit

Dans les autres nouvelles, Goldman Sachs avait prévenu que Nvidia pouvait exploser en plein vol et ils pensent que Broadcom, Micron Technology, Qualcomm, Qorvo, Skyworks Solutions et Wynn Resorts sont les prochains sur la liste, parce que leurs expositions sur la Chine est de plus de 50% de leurs revenus.

Ben, finalement, elle va être toute pourrie cette saison des résultats.

On parle aussi du Shutdown qui a coûté 11 milliards à l’économie US et sur ces 11 milliards, il paraît qu 3 milliards ne seront jamais récupérés. Je ne sais pas comment ils font les calculs et je ne veux pas le savoir. Toujours est-il que je ne comprends pas bien l’idée ; tu fermes le gouverment pendant 35 jours, ça coûte 11 milliards, alors que si tu l’avais gardé ouvert et que tu avais payé 5.7 milliards pour des briques et du ciment, on n’en parlerait même plus.

C’est presque fini

Et pour terminer l’Arabie Saoudite investit 427 milliards pour changer son image et Draghi n’est pas fermé à remettre son QE en place si nécessaire. J’ai comme l’impression que la journée n’est pas la même qu’il y a 24 heures.

Côté chiffres de la journée, il y aura un wagon de publication trimestrielles, mais il y aura surtout Apple. Tout est dit. Bon, il y aura aussi 3M, AMD, Berskshire Hathaway, Allergan, AMGEN, Biogen, Harley Davidson, Illumina, Lockheed Martin, LVMH, Nucor, SAP, Stryker, Timberland et encore plein d’autres… Et puis la FED commence son meeting du mois mais ne communiquera que demain, sans oublier les Américains et les Chinois qui négocient et qui ne communiqueront pas.

Voilà. La bonne ambiance de la fin de l’année dernière semble revenir parmis nous. Elle nous avait manqué. Moi je reste estomaqué à la vitesse à laquelle nous sommes capables de tourner la veste et je suis de plus en plus convaincu que Warren Buffet a LA BONNE stratégie et que tout le reste, c’est du vent.

Je vous souhaite une excellente journée, on se retrouve demain. Moi je vais aller skier je crois. Ça m’évitera de brasser de l’air avec les autres.

Thomas Veillet
Investir.ch

« I know what you’re thinking: “Did he fire six shots or only five?” Well, to tell you the truth, in all this excitement, I’ve kinda lost track myself. But being this is a .44 Magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you’ve got to ask yourself one question: ‘Do I feel lucky?’ Well, do ya, punk? »

Dirty Harry

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.