L’élixir du Docteur Trump

L’élixir du Docteur Trump

Personnellement, j’adore quand ça monte. Par contre j’aime moins quand ça monte avec les mêmes théories encore et encore.

L’Audio du 18 janvier 2019

Hier Wall Street a confirmé son meilleur départ annuel depuis…1987. Je ne sais pas si c’est une bonne nouvelle ou pas, mais c’est comme ça, les statistiques parlent d’elles-mêmes. On ne monte pas dans une euphorie totale, c’est plutôt une ascension au rythme d’un diesel. Mais on monte tous les jours.

L’accord miracle avec la Chine

Aux USA nous sommes montés parce qu’il semblerait – encore ce foutu conditionnel – il semblerait que le gouvernement de Donald Trump réfléchisse sérieusement à lâcher du lest sur les taxes douanières afin d’amadouer les Chinois.

L’argument est simple. Rationnel. Et motivant pour les investisseurs. Inutile de dire que ce genre de « rumeur » pousse encore les acheteurs à acheter en se disant que « cette fois c’est sûr, ils vont trouver un accord avec les Chinois et qu’ensuite, une fois que la hache de guerre de la trade war sera enterrée, ça sera trop facile parce que tout va rigoler »…

L’accord miracle avec la Chine

Une fois qu’on aura atteint cet objectif, il y aura surement un type qui viendra se montrer inquiet de l’inflation et du risque potentiel de hausse des taux, qui, inévitablement nous mènera à la récession et que dès lors, la fin du monde boursier sera proche. Mais là, pour le moment on est en mode « je vais bien tout va bien ».

Mais pas de miracle pour les banques

Donc le marché est monté aux USA. En général. En particulier, on notera que Morgan Stanley a publié des chiffres qui ont déçu la communauté financière des experts en anticipation, le titre a perdu plus de 4%.

La journée aura définitivement été une sale journée pour les banques, puisqu’en plus des chiffres pourris de Morgan Stanley, le matin nous avions déjà eu la Société Générale qui avait fait un « profit warning », annonçant que son Q4 ne serait pas bon, parce que l’environnement est trop « challenging sur le marché des capitaux ». La banque française a entraîné tout le secteur européen avec elle. Et on peut même dire tous les marchés européens.

L’ensemble des places de bourse du vieux continent terminaient en baisse avec une mention toute spéciale au secteur financier.

En fait c’est hier qu’il fallait publier si vous étiez une banque

Etonnant comme la veille le secteur était en plein délire avec les chiffres de Bank of America et ceux de Goldman Sachs et là, hier, pouf… Déception.

Quoi qu’il en soit, en dehors de l’Europe et des financières, tout allait pour le mieux aux USA qui terminaient nettement en hausse avec une confiance au top, après tout, ils sont tellement sympa ces Chinois, que l’avenir ne pouvait être que rose.

Le reste, tout va bien

L’or est à 1290$, le pétrole est à 52.68$ et globalement tout va bien. La visibilité est claire, le ciel est dégagé et on se demande bien comment on a été aussi con pour tout vendre le 21 décembre, c’était pourtant tellement évident que l’économie allait bien, que les Chinois étaient trop cool et que l’avenir était rose et que les oiseaux chantaient tous les matins un hymne à la GRANDEUR de Jerome Powell.

Ce matin, évidemment que l’Asie est en plein BOUM, puisque ça va FORCÉMENT s’arranger avec les Ricains. Le Japon monte de 1.2% et le reste de 1% tout rond.

Netflix Saison 5 Episode 4

Hier soir NetFlix a publié ses chiffres du trimestre. Chiffres très attendus. Le titre était en baisse after close. En baisse de 3.2%. Lors de la publication et durant les minutes qui ont suivi, le titre s’est fait balader dans tous les sens, le temps que les intervenants se mettent au clair sur le contenu du message.

Visiblement, hier les algos étaient mal calibrés parce qu’ils ont mis un moment avant de comprendre que les chiffres de NetFlix étaient bons, mais qu’il y avait quand même deux-trois trucs qui étaient moyennement emballant à l’intérieur. Par exemple les revenus qui étaient un poil en-dessous des attentes. Le titre perdait donc un peu plus de trois pourcent. Ce qui n’est pas trop mal pour un titre qui a pris 50% depuis 3 semaines sur pas grand-chose.

Shutdown et pas de ski

Pour le reste, pas grand-chose à dire. Trump n’ira pas à Davos à cause du Shutdown. Shutdown qui commence à durer un peu trop au goût de certains, mais le Président ne lâchera rien, il préfère annuler ses vacances au ski pour ne pas céder, c’est dire.

Sachant que Macron n’y va pas non plus, on pourrait envoyer Maudet et lui faire imprimer des casquettes avec marqué dessus « make Geneva great again »… Bon, j’arrête avec Maudet, c’était la dernière fois. Parce qu’après on va dire que je dis du mal et que j’en parle trop.

Encore et toujours la Chine

Autrement Fidelity pense que les actions chinoises sont trop, trop bon marché. Ce que je me tue à dire depuis 2 mois. Et puis en fin de week-end on se prépare à accueillir le GDP chinois, justement.

Côté chiffres économiques, nous aurons le PPI en Suisse, les retail sales en Angleterre et puis aux USA, nous aurons la production industrielle et la confiance du consommateur version Michigan.

Pour le moment les futures sont encore en hausse de 0.25% et rien ne semble pouvoir faire dérailler la marche ne avant de la bourse américaine et des négociations avec la Chine. Argument qui est en train de devenir la solution pour TOUT…

L’élixir miracle

C’est l’élixir du Docteur Trump, l’économie va mal ? Prenez un peu d’accord miracle avec la Chine. Les taux montent trop vite ? Prenez un peu d’accord miracle avec la Chine. Les chiffres du trimestre sont moyens ? Prenez un peu d’accord miracle avec la Chine. Apple fait un Profit Warning ? Prenez un peu d’accord miracle avec la Chine. Jeff Bezos divorce ? Prenez un peu d’accord miracle avec la Chine. Le Shutdown se prolonge ? Prenez un peu d’accord miracle avec la Chine. Vous avez la grippe ? Prenez un peu d’accord miracle avec la Chine.

L’accord miracle avec la Chine peut aussi faire ; redémarrer votre voiture qui n’a plus de batterie, retour de l’être aimé, impotence sexuelle, perte d’emploi et bien d’autres choses encore.

Pour le reste, il y aura les chiffres de Schlumberger et puis ce soir c’est le week-end. Non, on va faire mieux : c’est le week-end dès maintenant. Profitez bien du votre et on se retrouve lundi à la même heure et au même endroit… Enfin, je dis à la même heure, j’espère un peu plus tôt pour autant que les services pourris et merdique d’Orange fonctionnent une fois dans leur vie… Ce dont je doute fortement.

Thomas Veillet
Investir.ch

“C’est pas compliqué, en politique, il suffit d’avoir une bonne conscience, et pour ça il faut avoir une mauvaise mémoire !”

Coluche

Il n'y a aucun article dans cette catégorie.