Le Parlement britannique a rejeté massivement l’accord sur le Brexit mardi soir. Le traité négocié par Theresa May n’a obtenu que 202 voix contre 432. La dirigeante britannique a ensuite évité de justesse une motion de censure qui aurait pu engendrer la chute de son gouvernement.

Michel Barnier, négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit, a déclaré à ce propos que «jamais le risque d’un “no deal” n’a paru aussi élevé» et la plupart des pays européens sont en train d’intensifier leurs préparatifs pour le scénario d’un Brexit sans accord.

Selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI), un Brexit dur causerait des dommages économiques non négligeables sur le continent européen. L’organisation basée à Washington table sur une perte de PIB de 1,5% pour l’UE-27 d’ici 2030 dans le cas d’une sortie sans accord comparé à un scénario sans Brexit. Outre le Royaume-Uni lui même (- 3,9%), les pays de l’UE qui seraient les plus impactés économiquement par un «no deal» sont l’Irlande (- 3,8%), les Pays-Bas (- 1,1%) et le Danemark (- 1,0%).

 

Infographie: Les conséquences d'un
Vous trouverez plus d’infographies sur Statista