Il y a 24 heures nous étions investis de SUPER-POUVOIRS à cause de la Chine. Même Captain America était venu nous proposer de rejoindre les Avengers et puis hier il y a eu les Retail Sales et soudainement, les négociations avec le Chine sont nettement moins importantes.

L’Audio du 15 février 2019

Personnellement, si un jour plus personne ne veut de moi dans la finance, je crois que je m’en remettrais ou alors peut-être que j’écrirais les résumés des journées de la veille et je mettrais un point d’honneur à trouver des justifications qui seront bien drôles mais qui, je suis certain, convaincront bien des lecteurs :

Exemple :

« La croissance du nombre de canards dans le lac de Central Park a été révisée à la baisse et cela pourrait avoir des incidences sur la croissance américaine, c’est pourquoi les intervenants liquidaient leurs positions hier. La croissance du nombre de canards est connue comme étant un indicateur efficace sur la croissance future aux USA ».

C’est pas plus con que « les Retail Sales » sont décevants, il faut donc tout vendre parce que soudainement les négociations sino-américaines sont moins importantes et on ne sait même pas si Powell va vraiment ne plus monter les taux…

Deception point

C’était un peu l’idée d’hier. Les Retail Sales étaient décevants, il fallait donc réduire les positions. Encore un coup de notre vision à 12 minutes qui nous pousse à ABSOLUMENT vouloir « faire quelques chose » tous les jours.

Entre vous et moi, je pinaille. Je pinaille, parce que la journée d’hier était une de ces journées où il faut absolument trouver un sujet de discussion qui peut devenir un sujet de justification pour vendre. Parce que si on ne trouve rien à dire, on s’ennuie et si on s’ennuie on se sent obligé de « faire quelque chose » et ce quelque chose est généralement une connerie.

Donc autant s’énerver sur les Retail Sales hier.

PIB Allemand : Scheisse!

En Europe on s’est énervé sur les chiffres du GDP Allemand qui étaient dégueulasses et qui laissaient supposer que l’Allemagne est au bord de la récession et que ses exportations en direction de la Chine et des USA sont au plus mal. Grosse surprise, encore un truc auquel on ne s’attendait pas.

Donc petite journée de baisse aux USA, avec le Nasdaq qui nage à contre-courant et petite journée de baisse en Europe. Pas de stress, une volatilité qui reste basse juste des gens qui bricolent deux-trois trucs dans leur coin et qui trouvent des excuses pour vendre.

Fondamentalement, le marché semble rester très fort parce l’on croit toujours au Trade Deal avec la Chine, que Powell est notre ami et que Trump va signer le projet de mur version soft, mais qu’il pourrait mettre en place l’état d’urgence nationale pour empêcher les Mexicains de rentrer dans son jardin.

Pour faire simple, la journée ne restera pas inoubliable.

Y a plus de bulles !!!

Sauf pour Coca-Cola.

Tout d’abord sachez que Coca s’est faite démonter hier soir. Démonter pour une boîte qui vend des boissons gazeuses et de l’eau, c’est moins « démonter » qu’une boîte qui vend de la techno que personne comprend, mais c’est plus de 8.5% de baisse durant la séance.

Ça n’était plus arrivé à Coca depuis 2008. 2008, c’était une année où tout était plus compliqué et où tout pouvait arriver. C’était surtout une année durant laquelle plus personne ne buvait du Coca, mais uniquement du subprime. Une nouvelle boisson à la mode, mais qui provoquait des aigreurs d’estomac.

Hier Coca-Cola a publié un gain de 0.43$ par action et des revenus de 7.1 milliards pour le trimestre. Le marché attendait 0.43$ par action et des revenus de 7.1 milliards.

Je propose le champagne, car pour une fois le marché attendait ce que l’entreprise a publié et l’avait prévu. On frise la perfection.

L’homme qui chuchotait à l’oreille des investisseurs

Mais en fait NON !

Non, parce qu’en fait le marché attendait 0.43$ par action, mais « whisper numbers » – en gros « les chiffres que l’on chuchotait était à 0.44$. C’est donc techniquement une déception. Oui, non, parce qu’il faut bien comprendre que dans la finance (QUI EST UN MONDE DE VRAIS PROS), on ne se contente pas de dire ce que l’on attend. On a créé un monde parallèle dans lequel on dit ce que l’on attend VRAIMENT, là où on se lâche.

-« Ouais, tu comprends, j’ai fait tout mes calculs, ça me donne 0.43$ par action, mais je te dis franchement, je m’attend à mieux et si Coca fait comme j’ai prévu, je serais franchement déçu. Mais si je dis que j’attend 0.44$ par action, je suis pas certain d’assumer mes attentes. J’ai rendez-vous chez mon psy tout à l’heure pour faire le point ».

Fallait oser le dire

Vous l’aurez compris, les VRAIS CHIFFRES étaient dans les attentes, mais on était quand même déçu par qu’au fond, on attendait mieux mais on n’osait pas se l’avouer.

En plus du fait que Coca-Cola a publié dans les attentes, mais sous les VRAIES attentes décomplexées de certains analystes qui ont fini leur thérapie, les inventeurs du Père Noël se sont montrés « prudents pour l’avenir ». ça aussi on n’a pas aimé.

Ils ont annoncé qu’en 2019, il ne gagneront qu’entre 2.06 et 2.10$ par action. Et le marché attendait 2.21$ par action. Sans parler des chiffres chuchotés.

Bref, grosse déception chez Coca, on se demande même si le McDo ne devrait pas signer avec Contrex à la place de Coca, qui sait, peut-être que les Ricains vont se mettre à l’eau.

Tout ça pour vous dire que 8.5% de baisse pour ça, ça me fait quand même me poser des questions sur notre santé mentale. Mais c’est pas nouveau.

Et le reste…

Pour le reste, l’or est à 1315$. Le pétrole est à 54.66$ et le Bitcoin vaut 3612$. Je parle du Bitcoin parce que JP Morgan et Jamie Dimon viennent de lancer le JP Morgan Coin. C’est pas mal pour un CEO qui disait que les Cryptos étaient une fraude en 2017 et qui s’excusait en 2018. Bel exemple de stabilité et de persévérance dans la durée.

Ce matin l’Asie va boucler sa semaine dans le rouge foncé. L’extrême Est de la planète qui a commencé sa journée il y a bien longtemps, pense que les « incertitudes » sont en augmentations et que, du coup, autant s’alléger pour le week-end. Le Japon recule de 1.2%, le Hang Seng plonge de 1.8% et la Chine abandonne 0.8% après des chiffres de l’inflation qui sont poussifs. Trop poussifs.

Et puis en Asie « on se demande si les mauvais chiffres des Retail Sales ne sont pas le signal comme quoi il y a des plus mauvaises nouvelles à venir encore. Tout comme moi je me demande si ce soir je joue le 21 ou le 34 pour le tirage de l’Euro-millions.

Nvidia

Hier soir après la clôture, NVidia a publié des chiffres qui étaient en haut du range par rapport aux attentes du marché. Attentes qui avaient été largement révisées à la baisse après les récentes mauvaises nouvelles liées à l’action. La société a néanmoins annoncé des perspectives encourageantes, ce qui propulsait le titre près de 7% after close.

Cependant, la question que tout le monde se pose c’est : « peut-on les croire »… « peut-on leur faire confiance ». Le trouillomètre est sur zéro.

Autrement Warren Buffet a réduit sa position en Apple et augmenté celle en JP Morgan. Il a aussi vendu Oracle et acheté RedHat. Pour le reste, on ne parle que du mur, du funding de Trump et son état d’urgence nationale. On cause aussi des négociations, mais pas plus qu’hier.

YUUUUAAAANNNNNN!!!!

Le Yuan se pète la figure à cause du CPI en Chine et on attend les Retail Sales en Angleterre, la balance commerciale en Europe et aux USA ça sera NY Empire State Manufacturing, Production Industrielle et la confiance du consommateur version Université du Michigan.

Pour le moment les futures sont en baisse de 0.4% et l’angoisse est à son comble ; imaginez si les négociations capotent, si Powell annonce que finalement il n’est pas si sûr de lui au sujet des taux et qu’Apple se met en Chapter 11, ça va secouer.

Ou alors vous partez en week-end. Je vous recommande la seconde solution, parce que là je crois qu’on a tous besoin de souffler. Je vous souhaite un très beau vendredi, un fabuleux week-end et pour certains – d’excellentes vacances de ski – moi je serai là lundi, mais vous faites comme vous voulez. SI jamais vous ne savez pas quoi faire, il reste encore ma nouvelle chronique Auto sur la nouvelle Jeep Wrangler : Opération Overlod … il suffit de “scroller down”..

Thomas Veillet
Investir.ch

« Knowledge is like underwear. It is useful to have it, but not necessary to show it off ». – Bill Murray