Le mois de juillet a été relativement stable pour les actions des pays développés alors que celles des pays émergents ont quelque peu souffert.

Transactions

Durant le mois de juillet, aucune transaction n’a été effectuée.

Commentaires de marché

La Fed a annoncé en fin de mois une baisse, attendue, de 25 points de base. Mais c’est encore la guerre commerciale qui marque l’esprit des investisseurs. Après s’être essoufflé avec les chinois, le président américain s’est refait une santé en attaquant l’Europe. Après l’huile d’olive espagnole, Trump voudrait s’attaquer aux vins français avant de s’en prendre au secteur automobile allemand.

La croissance des PIB en Chine comme dans d’autres pays se tasse au 2ème trimestre alors que le 1er trimestre montrait des chiffres plus sympathiques. Du point de vue commercial, les différents entre le Japon et la Corée du Sud ainsi que la poursuite des escarmouches dans le détroit d’Ormuz ajoutent des freins supplémentaires à cette croissance déjà faible.

Dans le domaine politique, la nomination de Boris Johnson au poste de premier ministre au Royaume-Uni pèse sur le cours de la livre sterling et augure de mauvais présages quant à la négociation du Brexit. En Asie, plus précisément à Hong Kong, les mouvements sociaux prennent de l’ampleur et la Chine montre des signes d’impatience. Comme si cela ne suffisait pas, Trump semble partir en campagne pour les élections de 2020 et ses tweets incendiaires ajoutent encore de l’incertitude dans les marchés financiers.

Les marchés américains et japonais ont fini le mois avec un gain de 1,3% pour le SP500 (en USD) et 1,2% pour le Nikkei 225 (en yen). Par contre, l’Eurostoxx 50 affiche une légère baisse de -0,2% (en euro). Le marché allemand souffre des mauvais chiffres du secteur manufacturier. Au niveau sectoriel, les secteurs cycliques ont moins bien performé que les valeurs défensives, à l’exception des valeurs technologiques.

Performance en monnaie locale des classes d’actifs et de style d’investissement

Les marchés obligataires ont fini le mois en territoire positif. Seul le marché américain a montré un léger tassement avec une baisse de 0,1%.

Performance juillet 2019

 

Répartition sectorielle et géographique

Portefeuille

En juillet, le portefeuille engrange 1,44%. Le MSCI World hedgé en francs suisses n’arrive pas à franchir la barre de 1% alors que le SMI ne gagne que 0,21%. La bonne tenue des valeurs technologiques explique en partie la performance mais aussi la forte pondération du portefeuille dans des valeurs du SPI Mid en Suisse.

Performance juillet 2019

Août

Début août, le portefeuille recevra CHF 3’000 (comme nous l’avions expliqué lors du commentaire de fin juin). Cette somme sera investie en fonction des fluctuations de marché.

 

Performance mensuelle