En ce moment, quand t’es chroniqueur boursier, ce qu’il y a de bien c’est que t’as pas trop besoin de trouver de nouveaux sujets. Il suffit de trouver chaque jour un nouveau moyen de parler de la même chose. Là on est passé de la Trade War au Trade Deal, puis on est devenu chaque jour plus optimiste sur le Trade Deal. Actuellement c’est pas loin de devenir le Peace Deal et dans deux mois Trump sera qualifié de « grand humaniste ». Enfin, s’il est toujours là.

L’Audio du 8 novembre 2019

Nouvelle étape

En tous les cas, du côté du monde merveilleux de la diplomatie commerciale, je ne sais pas trop ce qu’ils font ou ce qu’ils se disent, mais ce que je sais c’est que du côté de la finance, on écoute attentivement ce qu’il se dit et on en tire des conclusions perso un peu tous les jours, un peu tous les jours les mêmes, mais comme c’est pas les mêmes types qui causent, on va dire que c’est différent.

Non, parce que soyons honnête tout de même. Depuis trois semaines on a eu « des gens proches du dossier mais qui ne pouvaient pas dire leur nom sous peine de se faire virer » qui ont dit que « ça se passait bien » et on est monté. Ensuite, il y a eu d’autres gens « proches du dossier mais qui devaient rester anonymes parce qu’ils n’aiment pas la célébrité et que ce sont de philanthropes » qui ont dit que ça se passait « plutôt pas mal » et on est monté encore.

Les stars sont arrivées

Puis on est passé à la vitesse supérieure ; les stars sont sorties du bois pour dire que globalement ça avance dans la bonne direction et que les Chinois ne sont pas loin de devenir les meilleurs amis des Américains. Ça, c’était Lighthizer et Liu, les deux top négociateurs. Et on est monté. Parce que quand même, c’est chouette que ça se passe bien. Et puis ensuite on a eu le copain Wilbur, le type qui s’occupe du commerce sous Trump Premier. Lui, il a été super-original puisqu’en début de semaine, il nous disait que « globalement ça allait dans la bonne direction et que tout se passait bien ». Dans la lignée du reste, on est monté.

Et puis hier, après qu’une rumeur (qui nous a fait monter) ai laissé entendre que certains tarifs pourraient tomber plus tôt que prévu en gage de bonne foi, le porte-parole du ministère du commerce chinois, Gao Feng, à ne pas confondre avec le patron du restaurant « les Deux Bambous » dans la banlieue parisienne, qui s’écrit Gao Fengh avec un  « h » à la fin. Donc le porte-parole du ministère du commerce chinois, Gao Feng a déclaré que les deux parties étaient en train de tomber d’accord pour faire tomber les tarifs douaniers en même temps de chaque côté et progressivement. Selon ses propres paroles de porte-parole, la Chine estime que la guerre a commencé par l’implémentation des tarifs douaniers, elle doit donc se terminer avec la suppression de ces derniers. Et vous savez quoi ?

Ben on est monté.

Pluie de records au mètre carré

Globalement, la plupart des indices a terminé au plus haut de tous les temps – aux USA, bien sûr – bien que l’on ait constaté un dégonflement prononcé en fin de séance, la raison principale étant que l’on pense que plusieurs « advisors » de Trump auraient vigoureusement contesté cette idée de réduire les tarifs progressivement et en même temps. Probablement que cette équipe « d’advisors » doivt toucher une commission sur les tarifs encaissés. Mais quoi qu’il en soit, ça a jeté un froid, bien qu’il soit de notoriété publique que Trump n’écoute qu’une seule chose : la voix qu’il a dans sa tête.

Bref, en conclusion je vais faire simple ; les marchés suivants ont terminé en hausse parce que le Peace Deal se passe bien : Le Dow Jones, le S&P500, le Nasdaq 100, le CAC, le DAX, le SMI, l’IBEX et le MIB. Le Footsie a également terminé en hausse, mais lui c’est parce qu’il y a des rumeurs comme quoi le BREXIT pourrait être réglé avant que la dérive des continents permette aux Américains d’aller à pieds en Australie.

Les anecdotes d’hier

En dehors des interprétations que nous faisons des déclarations et des sous-entendus en relation avec le Trade Deal, il s’est quand même passé des trucs dans la micro-économie ; on peut d’ailleurs noter les bons chiffres de Disney. La souris en culotte rouge a fait mieux que les attentes des analystes – ce qui ne veut pas dire grand-chose – mais quoi qu’il en soit, le titre prenait 5% dans la foulée.

En revanche c’est la soupe à la grimace dans le monde des agences de voyages en ligne, puisqu’Expedia a publié des chiffres pourris mais qu’ils ont surtout annoncé qu’ils avaient de plus en plus de peine à capter l’attention de Monsieur Google sur internet. Il semblerait d’ailleurs que le Monsieur Google qui change la manière de fonctionner de se son moteur de recherche comme ça lui semble, a tendance à ramener la foule sur son site de voyages à lui. L’effet WORLD COMPANY sans doute. Quoi qu’il en soit, Expedia galère et s’est pris 30% dans les dents hier. Même sanction pour TripAdvisor ou presque, puisqu’après tout, c’est le même monde, sauf que TripAdvsor gère aussi des opinions qui des fois sont discutables puisqu’ils n’aiment pas qu’on dise du mal de leurs clients, mais ça, c’est une autre histoire. Booking.com s’est également fait démonter, mais after close leurs chiffres étaient bons et le titre remontait. En conclusion, les agences de voyages commencent à avoir de la peine avec Google et la question que l’on peut se poser serait de savoir s’il ne vaut pas mieux d’acheter uniquement Google et se dire qu’à la fin, il SERONT le WEB à eux tout seuls…

Il est l’or Monseignor

Depuis un moment on sentait que l’or était en difficulté. Avec les dernières annonces comme quoi TOUT VA BIEN du côté du Trade Deal, le métal jaune s’est finalement fait allumer – actuellement nous sommes à 1470$ – et je crois que l’on peut clairement parler de rupture du support si l’on utiliser un terme d’analyse technique. L’or vient de vivre sa « pire semaine en deux ans ». Si l’on veut garder un minimum d’espoir et rester dans le « mood » positif dans lequel nous sommes, on peut dire que « tant qu’on ne casse pas les 1466$ », on peut encore s’accrocher au lingot, mais ensuite ça sera à peu près aussi tendance de détenir de l’or que de manger du porc dans les barbecues de la mosquée du quartier.

Du côté du pétrole on peut dire que « ça va », c’est pas l’euphorie, mais alors que le métal jaune tente de plonger, lui il tente de grimper. Pour le moment aucun n’arrive à prendre un vraie décision – bien que le cas de l’or soit un peu plus clair – le pétrole se traite à 56.92$ et semble proche de s’envoler chercher les 60$ – merci aux prospects positifs liés au plan de paix sino-américain.

L’Asie et les news du jour

Ce matin l’Asie est partagée – on sent une brise de positivisme à cause des tarifs (encore) mais c’est très timide. Le Japon se traine en hausse de 0.1%, Hong Kong est en baisse de 0,6% et la Chine est péniblement positive alors que les chiffres de son « Trade Balance » étaient moins pires que prévus, l’enthousiasme reste tout de même extrêmement contenu.

Pour le reste, le CEO de GAP s’en va. Il partira après une rapide transition et il en a profité pour dire que l’avenir est pourri et que la guidance est merdique. Merci d’avoir été actionnaire de GAP. Aux USA, un nouveau bouquin écrit par un « auteur anonyme » qualifie Trump d’incompétent. La Maison Blanche réplique en disant que l’auteur est un lâche. Il faut dire que si l’on prend les choses les unes après les autres ; balancer sur le fait que Trump est incompétent est une chose, ce n’est ni le premier ni le dernier à le dire. Il faut cependant retenir que les politiciens compétents ne se bousculent pas au portillon, si vous cherchez des exemples, j’en ai plein – et sans parler des imbéciles qui gèrent la mobilité à Genève, NON !! Des vrais politiciens. Et puis à côté de cela, on peut dire que pour une fois, la Maison Blanche a raison ; il faut vraiment être un petit lâche merdique et pathétique pour balancer sous le couvert de l’anonymat et c’est à vomir.

Mais encore

Dans les autres nouvelles, on notera encore que Mike Bloomberg va se lancer dans la course à l’investiture démocrate. Qu’Activision a fait des bons chiffres sur les ventes de ses jeux vidéo, mais que ça ne satisfait pas les analystes. Moody’s vient de downgrader l’Inde de « stable » à « négatif ». Et puis Alibaba lance SA journée du shopping qui aura lieu le 11 novembre et ils s’attendent à vendre pour 37 milliards de marchandise. D’ailleurs le fondateur d’Alibaba est toujours numéro un des Chinois les plus riches.

On termine avec la nouvelle LA PLUS IMPORTANTE de la journée, le « charging bull » qui se trouve à Wall Street va être déplacé plus près du New York Stock Exchange, c’est un peu une reconnaissance pour «bons et loyaux services » depuis… euh.. depuis toujours.

Les chiffres du jour

Pour ce qui est des chiffres du jour, il y aura le chômage en Suisse, le Trade Balance en Allemagne et les chiffres de la confiance du consommateur selon l’Université du Michigan. Pour le moment les futures sont en baisse de 0.2% après le « reversal » en fin de séance américaine.

Nous aurons encore quelques chiffres trimestriels, même si cela se réduit de plus en plus… Pour le reste, je vous souhaite une très belle journée et un excellent week-end et puis, si vous avez envie, on se retrouve lundi matin au même endroit.

Thomas Veillet

Investir.ch

“Diplomacy is the art of telling people to go to hell in such a way that they ask for directions.”

Winston Churchill