Une fin d’année sous une bonne étoile et une performance annuelle exceptionnelle

Rappel

Ce portefeuille est dessiné pour un investisseur suisse qui souhaite une exposition en actions. Nous nous sommes inspirés de l’allocation géographique des actions de l’indice LPP-40. Les actions suisses représentent 37,5% de cette classe d’actif. Du point de vue monétaire, nous nous basons aussi sur cet indice ce qui signifie que nous voulons au maximum avoir 30% de monnaies étrangères (non hedgées en CHF) dans le portefeuille.

Celui-ci est composé de fonds gérés activement et d’ETF dont certains versent des dividendes. Il est déposé chez Swissquote ce qui nous permet d’avoir un nombre suffisant de fonds/ETF à disposition pour notre sélection et aussi d’optimiser les frais de transactions et de droits de garde.

Transactions

En décembre, aucune opération n’a été effectuée. Les droits de garde d’un montant de CHF 16,16 ont été prélevés mais un dividende de USD 19,33 a été versé.

Commentaires de marché

Le mois de décembre n’a pas commencé en fanfare car le conflit commercial sino-américain semblait s’enliser. Mais les tarifs qui devaient entrer en vigueur le 15 décembre ayant été abolis, les marchés ont repris une tendance haussière.

L’indice MSCI AC World a donc progressé pour un troisième mois consécutif et a donc clôturé l’année avec un gain de 24,1% (en USD). Les pays émergents ont rattrapé une partie de leur retard en décembre pour finir l’année en hausse de 15,4% (en USD).

Aux Etats-Unis, le SP500 gagne près de 30% grâce à un gain de 2,9% en décembre. Durant le dernier mois de l’année les secteurs de l’énergie, de la technologie et de la santé ont été les principaux moteurs de cette performance. En Europe, l’indice EURO STOXX 50 ajoute 1,1% de performance et finit l’année en hausse de 24,8%. En décembre, les secteurs cycliques et financiers ont surperformé. Au Japon, le Nikkei 225 progresse de 1,6% en décembre grâce aux valeurs cycliques et exportatrices. L’indice clôture l’année en hausse de 18,2%.

 

Dans le monde obligataire, il faut remarquer la hausse des taux d’intérêt aux Etats-Unis comme en Europe durant le dernier trimestre de l’année. Le mouvement a été particulièrement visible en Allemagne.

Avec ce relâchement des tensions commerciales, le dollar américain a quelque peu faibli. Il perd 1,9% par rapport à un panier de devises de pays développés et 2,5% vis-à-vis des principales devises de pays émergents.

 

Répartition géographique et sectorielle au 31 décembre 2019

Portefeuille

En décembre, le portefeuille se comporte légèrement mieux que le SMI mais moins bien que l’indice MSCI World en USD et en CHF. Pour l’année 2019, nous voyons que le portefeuille offre un rendement proche de celui du SMI (20,58% contre 21,22%). Evidemment, notre portefeuille comprend des frais de gestion que l’indice n’a pas. Ce portefeuille surperforme l’indice MSCI World en CHF (21,95%) et en USD (28,43%).

L’exposition de 41% au marché des actions suisses (de grande et moyenne capitalisation) explique en partie cette performance. Les pays émergents ainsi que la Chine représentent moins de 15% du portefeuille.

Fin 2019, l’exposition devises était la suivante : 82.91% CHF (une partie des investissements est hedgée en francs suisses) et 17,09% USD.

 

Performance décembre 2019 et depuis le début de l’année

 

Janvier 2020

La situation macro-économique ne subira aucun changement brutal en début d’année. Les taux resteront bas et les banquiers centraux ne devraient pas montrer une activité débordante. Les investisseurs restent globalement sous-investis en actions et les sociétés continueront certainement des rachats de propres titres.

La politique s’invitera tout au long de cette année, à commencer par la rencontre entre les dirigeants chinois et l’administration Trump dans le cadre du conflit commercial les opposant. Les élections américaines offriront l’occasion aux investisseurs de vivre quelques moments volatiles.

Le portefeuille étant totalement investi, nous n’effectuerons aucune opération en janvier.

 

Performance mensuelle