Les marchés des actions continuent leur chemin à la hausse en juin. Le trimestre se clôture sur une note positive.

Transactions

En juin 2020, des droits de garde de CHF 16,16 ont été prélevés et un dividende de USD 24,78 a été versé.

Commentaires de marché

Le mois de juin avait bien commencé et les marchés étaient encouragés grâce à de bons chiffres de l’emploi aux Etats-Unis. Mais les conflits entre la Chine et l’Inde ainsi qu’un regain de tensions entre les deux Corées ont amené les investisseurs à prendre quelques profits. La pandémie pèse encore et toujours sur les données économiques et le mois de juin n’a pas échappé à cette règle.

Les prévisions de l’OCDE et du FMI ont conforté l’idée que la reprise sera compliquée surtout en ce qui concerne l’emploi. Certes, les investisseurs ont apprécié les taux bas et les interventions des banques centrales mais le doute a subsisté dans les marchés quant à la situation macro-économique.

Comme ce fût le cas les deux mois précédents, les marchés boursiers ont tout de même réussi à délivrer une performance positive. L’indice EuroStoxx 50 a progressé de 6%, le SP500 de 1,8% alors que le marché japonais (Topix) a reculé de 0,3%. Les valeurs de la technologie ont été les plus recherchées en juin et elles ont donc surperformé le marché.

Répartition géographique et sectorielle au 30 juin 2020

Portefeuille

En juin, la performance du portefeuille (2,06%) a été légèrement plus basse que celle du SMI et du MSCI World en francs suisses. Pour le premier semestre de l’année, le portefeuille se trouve entre le SMI et le MSCI World (en francs suisses). Comme nous avons 16% du portefeuille investi en USD sans couverture de change, nous subissons en partie l’appréciation du franc suisse contre le billet vert.

Le mois de juin a été favorable aux titres de la technologie et le fonds détenu a été en hausse de 5,2%. Autre fait marquant, le retour du marché chinois (qui avait souffert en mai) et donc le fonds chinois à gagner 4,8%.

Les deux fonds caractérisant le marché suisse ont été moins bon que le SMI car ils sont investis dans le SPI et le SPI mid-cap. Le choix de prendre cet indice est la volonté d’investir dans le marché suisse le plus large possible.

Performance du mois de juin et depuis le début de l’année

Juillet 2020

La période estivale sera compliquée car les investisseurs seront balancés entre les annonces de vaccin et les résultats trimestriels des sociétés. Il est à prévoir une augmentation de volatilité des titres de certains secteurs et donc quelques trous d’air en fonction aussi des annonces de Trump qui est en campagne.

Le portefeuille restera investi tel quel durant le mois.

 

Performance mensuelle