Juillet aura été favorable à l’or et aux actions américaines mais pas au dollar.

Transactions

En juillet 2020, aucune transaction n’a été effectuée.

Commentaires de marché

Le mois de juillet a été le témoin d’une hausse de presque 11% du métal jaune. Les investisseurs se sont rués sur les ETF dont le collatéral est de l’or physique. Ce mouvement a été précipité par une baisse notoire du dollar qui perd 4,2% face à un panier de devises.

Dans le domaine des actions, relevons la très bonne performance de l’indice MSCI AC World qui bondit de 5,1% (mais en dollars) mais surtout le saut de 8,4% de l’indice MSCI Emerging Markets (toujours en dollars). Par contre, l’Eurostoxx 50 baisse de 1,8% en euros et le Nikkei 225 perd, en devise locale, 2,6%. Au niveau sectoriel, la technologie a été la grande gagnante du mois mais les matériaux de base (grâce à un rebond des matières premières), les services aux collectivités et la consommation ont été aussi des contributeurs positifs.

Les marchés obligataires se sont aussi relativement bien comportés et les taux européens comme américains restent à des niveaux historiquement bas. L’Europe a trouvé un compromis pour son plan de relance et ceci a été le principal facteur expliquant la bonne performance des marchés obligataires. Le rendement du 10 ans italien était de 1,01% à fin juillet alors que celui du Bund à 10 ans se situait à -0,52%.

Répartition géographique et sectorielle au 31 juillet 2020

Portefeuille

En juillet, le portefeuille s’est mieux comporté que l’indice SMI (+0,7% vs -0,4%) mais moins bien que l’indice MSCI World hedgé en francs suisses. Ce dernier est en hausse de 3,06% grâce aux actions américaines et celles de pays émergents. De part la structure de nos investissements, nous sommes sous-pondérés ces deux segments. De plus, la force du franc suisse a pesé sur certains investissements qui sont devisés en dollar.

Performance du mois de juillet

Ainsi, la bonne performance du fonds investi en valeurs technologiques et celle du fonds investi en valeurs chinoises ont été amputées par la baisse du billet vert (fonds non hedgés en francs suisses). En ce qui concerne la Suisse, le SPI Mid-cap a montré une performance très légèrement positive et fait donc mieux que l’indice SMI.

Rappelons que ce portefeuille a été construit suivant certaines règles: 100% en actions et liquidités, environ 40% en actions suisses et 30% en actions US. Du point de vue monétaire, un maximum de 30% de devises étrangères (non hedgées en francs suisses) est toléré. Il n’y a donc pas de place ni pour les matières premières ni pour les obligations.

Août 2020

Le mois d’août restera dans le même environnement que celui de juillet. Les marchés seront rythmés par les humeurs du président américain qui est en campagne électorale. Les annonces faites concernant l’avancée, ou le recul de la pandémie, ainsi que les recherches d’un vaccin affecteront l’humeur des investisseurs.

Le 1er août, CHF 3’000 seront versés dans le portefeuille. Cette position «cash» ne devrait pas être investie très rapidement.

 

Performance mensuelle