À chaque fois que les Américains ne sont pas là, on se dit que l’Europe et le reste du monde va pouvoir passer une vraie journée sans l’influence du cousin d’Outre-Atlantique. Et puis le lendemain, quand on regarde les performances et les volumes, on se dit qu’on aurait mieux fait de ne pas venir et de rester devant la télé à finir de regarder la totalité de NetFlix, tâche débutée au début de la pandémie, et de revenir aux affaires dès demain. Surtout que cette semaine, on a déjà tous les yeux rivés sur les Minutes de la FED qui sortiront mercredi. Et mercredi c’est dans 48 heures.

L’Audio du 5 juillet 2021

Télécharger le podcast (.mp3)

Les chiffres de l’emploi

Puisque ce lundi matin est pratiquement officiellement fermé, on va se concentrer sur l’analyse des chiffres de l’emploi de vendredi. Il est certain que tout le monde a, va avoir ou aura une opinion sur le sujet et les conséquences que cela pourrait avoir à l’avenir. D’ailleurs une des premières réflexions que l’on peut lire par endroit c’est : « que va faire la FED après ces chiffres de l’emploi qui était relativement forts et qui laissent À NOUVEAU planer le spectre de l’inflation ». La première réaction de certains est de se dire : « On verra dans les Minutes du FOMC Meeting de mercredi ce que la FED en pense ». Oui, bien sûr. Sauf que les Minutes du FOMC Meeting c’est le rapport de ce qui s’est dit la FED il y a bientôt trois semaines lors de sa réunion mensuelle. Et il est peu probable qu’au début du mois de juin, la FED ait déjà été au courant des chiffres de l’emploi qui seraient publiés en juillet.

On sait bien que Powell à la possibilité de voyager dans le temps et qu’il est la version moderne de Marty McFly, sauf qu’il se déplace dans le futur au volant d’une Tesla qui génère son énergie avec des déchets ménagers, la rendant du même coup beaucoup plus ESG compatible, mais quand même ! Il paraîtrait relativement étrange que la FED ait anticipé ces chiffres qui ont battu (encore une fois) les attentes des analystes. 850’000 nouveaux emplois créés contre 700’000 attendus, ce n’est pas non plus une révolution en soit, mais disons que cela corrobore ce que l’on nous vend depuis des mois : l’économie US repart et même le FMI pense que le pays sera le seul au monde à avoir – fin 2021 – une croissance supérieure à ce qui était attendu AVANT que le COVID apparaisse en tête dans toutes les « headlines » des journaux financiers.

Analyses dans tous les sens

Quoi qu’il en soit, si l’on prend le temps de lire la presse financière, on se rend rapidement compte que l’on est très content de l’évolution des choses côté emploi et que cela démontre que le pays – les USA – redémarrent et que la croissance est bien présente. On a tendance à refuser bille en tête, qu’une hausse des emplois puisse également générer une inflation supérieure à ce que l’on attendait. Tout d’abord parce que c’est mal vu l’inflation et que ça pourrait faire mentir les plans de Powell, mais aussi parce que depuis des mois, une inflation due à l’emploi était considérée comme une bonne inflation – contrairement à une inflation causée par l’explosion des matières premières.

Il serait de bon aloi que les choses restent comme ça, mais ça n’est pas évident. Il suffit que soudainement tout le monde se rende compte que non seulement l’emploi revient en force, mais qu’en plus les salaires prennent l’ascenseur et les choses pourraient soudainement prendre une autre direction et un stress un peu différent. Il est d’ailleurs assez intéressant de voir comment l’ensemble de la communauté financière trouve super-cool le fait que les matières premières sont en baisse et combien cela éloigne d’autant le risque d’une inflation qui pourrait avoir tendance à vouloir galoper dans les grandes plaines du Dakota du Nord. Par contre, je suis surpris du fait que personne ne fasse attention au fait qu’effectivement, les matières premières sont en baisse sur les 2 derniers mois – le pic du « bois » ayant été fait le 10 mai – mais si l’on regarde sur 12 mois, il y a toujours de quoi se poser des questions.

Question de point de vue

Si l’on prend le temps d’observer les performances sur une plus longue durée, la photo pourrait devenir nettement plus angoissante. Le porc a pris 140% sur 12 mois. Le café est en hausse de 50% sur la même période et le sucre fait plus ou moins pareil. Je ne vous parle même pas du blé. Sur 12 mois, les matières premières ont explosé. L’acier, le cuivre sont en folie, les producteurs de tout et n’importe quoi qui ont besoin de ce type de matériaux sont en train d’augmenter les prix, mais le marché s’en fiche parce que le « lumber » a reperdu la moitié de sa valeur. Et c’est fascinant de voir combien nous sommes concentrés sur le prix du bois et lorsque vous demandez à quelqu’un combien de futures sur le « lumber » il a traité dans sa vie, la réponse la plus commune est : zéro.

Pourtant, depuis deux mois je ne vous dis même pas combien d’experts en bois sont arrivés sur le marché, si chacun était arrivé avec un paquet de planches sous le bras, la pénurie de bois en Amérique du Nord aurait été réglée en 48 heures.

Bref, tout ça pour dire que par moment, on a un peu le sentiment que l’on se trompe de cible et que l’on a tendance à ne pas regarder dans la bonne direction. Et regarder dans la bonne direction, ça peut faire toute la différence. Essayez de rouler en Angleterre en regardant dans la mauvaise direction et vous m’en direz des nouvelles. Et puis, à propos de me donner des nouvelles, vous pensez quoi du pétrole qui a explosé depuis 16 mois et de son influence sur l’inflation transitoire de Powell ? Non, parce je sais que c’est un signe de bonne santé de l’économie, mais quand mon plein d’essence me coute deux fois plus cher qu’il y a un an, je ne suis pas certain que la santé de l’économie soit ma préoccupation immédiate. Transitoire, certes mais préoccupante quand même. Toujours est-il que cette semaine, quand les Ricains seront revenus au travail et auront cessé d’écluser de la Budweiser, on va parler d’inflation. Quelle surprise. Nous avions eu une petite pause avec les chiffres de l’emploi, mais là nous sommes de retour aux affaires avec la fameuse INFLATION.

Un peu de tout un peu partout

Ce matin l’Asie a ouvert en trouvant super les chiffres de l’emploi, mais depuis, ça ne fait que baisser. Le Japon recule de 0.6%, Hong Kong de 0.3% et la Chine monte de 0.16% malgré un PMI des services qui est bien en-dessous des attentes. Du côté de l’or, il est à 1787$ et l’or noir touche les 75$. Autrement dit, il est au plus haut depuis octobre 2018 – octobre 2018, ça fait presque aussi loin que la préhistoire après tout ce que l’on a vécu depuis. Au-delà de ces nouvelles de base, on retiendra que Michael Burry continue d’enfoncer le clou en parlant de krach sur un peu tout, mais surtout sur les « memes stocks », type AMC ou GameStop. Il pense que nous ne devrions plus attendre très longtemps pour assister à l’effondrement du château de cartes. Je dois dire que ça serait assez sympa et ça mettrait de l’ambiance pour les barbecues de l’été sous la pluie.

Autrement, dans les nouvelles importantes que l’on trouve dans les journaux ce matin, on ne peut pas ne pas parler du nouveau record du monde d’avalage de hot-dogs, puisque que le tenant du titre aux USA a battu son propre record en ingurgitant 76 saucisses, pain compris en 10 minutes pile. Le champion s’est déclaré heureux de retrouver ses fans en live, puisque l’an dernier c’était interdit. On est content de savoir qu’il a des FANS. Plus sérieusement, il y a aussi le gouvernement chinois qui a demandé à DIDI de retirer son application de l’Apple Store. Ils estiment qu’il y a des failles de sécurité qui pourrait être une atteinte à la vie privée des utilisateurs. Et on sait combien la vie privée est importante pour le gouvernement chinois.

Et le reste

On peut aussi parler d’un milliardaire en Bitcoin qui est décédé le mois dernier et qui n’aurait laissé aucun accès à ses Bitcoins les rendant perdu dans l’espace mystérieux de la Blockchain pour l’éternité. Les « experts » considèrent que c’est une bonne nouvelle pour les détenteurs de Bitcoins, puisqu’il y en aura moins sur le marché. Là tout de suite, ce n’est pas frappant, puisque le Bitcoin est toujours autour de 35’000 comme depuis une semaine. Et puis on voit également Branson partout dans la presse, puisqu’il pousse en avant le voyage dans l’espace à fond, sachant que lui-même devrait y aller dans quelques jours. Apparemment le voyage dans l’espace est appelé à faire un carton, puisque le milliardaire pense qu’il y a de la place pour une vingtaine de compagnies appelées à faire le promène-couillon dans la stratosphère. Personnellement vous pouvez venir me chercher, mais avant que je paie pour monter là-dedans, j’aurais déjà acheté une voiture électrique !

Je ne peux pas faire autrement que de terminer avec une update sur le variant Delta-Ex-Indien qui semble prendre le dessus. Pour la première fois depuis des semaines, on publie à nouveau le nombre de contaminations aux USA, ainsi que le nombre de morts. Biden passe à la télé pour dire que se faire vacciner, c’est patriotique. On a peur que les finales de l’Euro soit LE SUPER CONTAMINATEUR de l’été, mais on va les faire quand même et il y a toujours autant de monde qui sont au bord des routes du Tour de France à hurler comme de bœufs sur des types qui montent des cols à la vitesse d’une mobylette qui tournerait au nytrométhane, des types que l’on apprendra dopés dans trois mois, et là il faudra avoir l’air étonné. Toujours est-il que le variant delta pourrait nous flinguer le reste de l’été, mais plus probablement l’automne et l’hiver. Et pendant ce temps, la vague de chaleur en Amérique du Nord a tué des centaines de personnes. Et personne ne parle de confinement.

Chiffres du jour

Pour ce qui est des chiffres du jour, nous aurons le PMI des services dans toute l’Europe et les Américains qui sont en congé. Les futures sont en baisse, mais ça ne veut strictement rien dire et je recommande beaucoup de repos et de lecture pour la journée, quant à moi je vous retrouve demain à la même heure et au même endroit pour un nouvel update sur les chiffres du variant delta-ex-indien.

Belle journée à tous.

Thomas Veillet – Investir.ch

 

“Dieu a dit : ‘Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l’appétit’.”

 

Coluche