Le secteur de l'énergie est sur le point de subir une énorme transformation au cours des 30 prochaines années et ce à un rythme sans précédent.

Le point avec Mark Lacey, Responsable Matières premières chez Schroders

 

 

Le secteur de l’énergie est sur le point de subir une énorme transformation au cours des 30 prochaines années et ce à un rythme sans précédent.

Le premier thème est que cela doit se faire d’un point de vue environnemental, en particulier en raison des émissions de carbone, et cela est soutenu par la politique et les investisseurs du monde entier.

Le deuxième thème est l’ampleur des investissements, qui, à ce stade, est largement sous-estimée par tous. Les taux d’investissement atteignent 120 trillions de dollars sur l’ensemble de la chaîne de valeur, ce qui représente jusqu’à trois ou quatre fois les taux d’investissement des deux dernières décennies.

Le dernier thème est que les investisseurs n’ont pas manqué cette occasion. Si vous examinez l’indice MSCI Alternative Energy, votre rendement moyen annualisé a été de – 1% au cours des cinq dernières années.

Mais nous commençons à voir une inflexion en termes de marges EBIT (résultat d’exploitation avant intérêts et impôts) et de rendement du capital.

Cela offre un fort soutien au cycle d’investissements à long terme. Ce dernier dépendra des taux d’utilisation des véhicules électriques, du coût de l’énergie éolienne et solaire, ainsi que de l’adoption de nouvelles technologies telles que le stockage et les réseaux intelligents, qui seront à la base de la transition.