Choisir un ETF uniquement en fonction des frais de gestion est une erreur qui peut vous coûter cher.

Bien que ce soit un facteur à prendre en compte, ce n’est pas le seul. Pour savoir ce que vous coûtera réellement un ETF, vous devez vérifier la manière dont il suit son indice de référence.

La tracking error indique la volatilité du rendement quotidien de l’ETF par rapport à celui de l’indice. Est-ce qu’il surperforme un jour et sous-performe le lendemain ou est-il plus stable? Ces mouvements peuvent avoir des conséquences (positives ou négatives) sur les coûts lors de l’achat ou de la vente d’un ETF.

Il faut aussi regarder la différence entre le rendement de l’ETF et celui de l’indice sur la durée, ce que l’on appelle la tracking difference, qui fournit une indication plus précise du coût de l’exposition. Si l’ETF suit parfaitement l’indice, la tracking difference sera identique au rendement de l’indice moins les frais courants. La plupart des ETF présentent toutefois un décalage par rapport à l’indice qui est supérieur aux frais courants, mais il peut être inférieur dans certains cas. Nous allons vous expliquer ici comment certains ETF peuvent améliorer leur rendement et surtout, surperformer leur indice net de coûts.

Lors de la construction d’un produit passif, aussi simple soit-il, le prestataire a plusieurs outils à sa disposition, dont certains varient selon que l’indice sera répliqué de manière physique ou synthétique.

Améliorations liées à une réplication physique

Dans le cas d’une réplication physique, l’ETF comprend tous les titres de l’indice et les rééquilibre de la même façon que le fait l’indice. Cette méthode peut fonctionner avec un nombre raisonnable de titres qui s’échangent facilement et ne changent pas souvent. Si l’indice compte trop de titres ou que certains sont illiquides, l’ETF peut recourir à des techniques d’échantillonnage, qui ne sélectionnent que certains titres.

Les outils que peut utiliser un ETF répliquant physiquement le S&P 500 dans l’objectif d’améliorer sa performance par rapport à l’indice de rendement net sont les suivants:

• diminution des taux de prélèvement à la source – ils dépendent de la domiciliation du fonds et des régimes fiscaux. Par exemple, un ETF domicilié en Irlande paye 15% de prélèvement sur les dividendes reçus (contre les 30% habituellement prélevés sur l’indice de rendement net, selon le régime fiscal irlandais);

• prêt de titres – le revenu dépend des titres de l’indice disponibles à l’emprunt et de la portion de revenu qui se répercute sur l’ETF. Bien que cette opération soit à même de doper la performance, elle génère un risque de contrepartie pour les titres en prêt;

• gestion de portefeuille – agir avec finesse à la suite d’un rééquilibrage de l’indice ou de mesures prises par les entreprises peut contribuer à une amélioration du rendement, mais des erreurs de négociation peuvent aussi entraîner une baisse de la performance.

Améliorations liées à une réplication synthétique

L’autre méthode est la réplication synthétique. Au lieu de détenir tous les titres de l’indice, l’ETF utilise des swaps pour obtenir, à la hausse comme à la baisse, le rendement de l’indice. Le fonds Invesco S&P 500 UCITS ETF (BBG: SPXS) détient un panier d’actions de qualité, mais pas nécessairement les mêmes que l’indice, et échange le rendement de ce panier contre la performance de l’indice suivi. Nous nous employons aussi à diminuer le risque de contrepartie en nous diversifiant sur cinq contreparties de swaps, en redéfinissant les swaps lorsque certaines conditions sont remplies et en fixant des limites beaucoup plus strictes que ne le prévoient les directives des OPCVM.

En plus d’offrir une alternative à la réplication physique lorsque les composantes de l’indice sont trop nombreuses ou illiquides, la réplication synthétique apporte des caractéristiques qui peuvent se révéler très utiles, y compris avec le S&P 500, l’indice le plus suivi au monde.

Par exemple, le fonds Invesco S&P 500 UCITS ETF a amélioré sa performance grâce à une diminution du taux de prélèvement à la source. Dans la mesure où il utilise des swaps1, il a touché un dividende brut (avec un taux de prélèvement de 0%) moins 0,04% de la part des fournisseurs du swap depuis le début 2018. Ce niveau de surperformance s’explique en partie parce que les coûts de financement de la contrepartie peuvent être diminués avec d’autres positions ou en détenant moins de titres au bilan.


Performance relative du SPXS (réplication synthétique) et des deux plus grands ETF S&P 500 (réplication physique) en Europe

Source : Bloomberg, 31 oct. 2018. Tous les chiffres des performances sont exprimés dans la devise de l’indice de référence. La performance de l’indice est calculée à partir du dernier cours, celle de l’EFT à partir de la valeur liquidative.

Conclusion

Il est possible de trouver des ETF qui ont surperformé l’indice de rendement total net S&P 500. La performance des ETF ayant toutefois varié de près de 30 points de base au cours de l’année dernière, il vaut mieux ne pas prendre en compte uniquement les frais de gestion.

 


1. Pour les actions américaines, cette possibilité est autorisée par la loi HIRE Act (871m), qui exempt les swaps sur indices avec des contrats à terme profonds et liquides du versement des taxes de prélèvement.


Risques d’investissement
Fluctuation de la valeur. La valeur des investissements et des revenus éventuels fluctue (en raison notamment de la variation des taux de change) et les investisseurs peuvent ne pas récupérer la totalité du montant investi.
Risque de contrepartie. Ce compartiment conclut des opérations qui l’exposent au risque de faillite, ou à d’autres types de défaut de la contrepartie liée auxdites opérations.
Risque lié à l’utilisation de produits dérivés. Le compartiment souscrit des contrats de swaps qui fournissent la performance de l’Indice de référence. Ils peuvent impliquer différents risques susceptibles de donner lieu à un ajustement ou même à une liquidation anticipée des contrats de swaps. Informations importantes
Article uniquement destiné à Investir.ch
Cet article contient des informations présentées uniquement à des fins de discussion et est destiné exclusivement aux investisseurs qualifiés suisses. Les documents marketing peuvent être diffusés dans d’autres juridictions sous réserve de respecter les règles d’investissement privé et les réglementations locales.
Toutes les décisions d’investissement doivent se fonder uniquement sur les documents de placement légaux les plus récents. Ces derniers (Document d’information clé pour l’investisseur (KIID) propre au fonds et à la classe d’actifs, Document d’information clé (KID), prospectus, rapports semestriels et annuels, statuts et acte de fiducie) sont disponibles gratuitement sur notre site Web, etf.invesco.com, et auprès des émetteurs.
Cet article ne doit pas être considéré comme un conseil financier. Les personnes intéressées par l’acquisition du fonds doivent s’informer au préalable (i) des conditions applicables dans leur pays de nationalité, de résidence ordinaire ou de domicile, (ii) des éventuels contrôles de change, et (iii) des éventuelles conséquences fiscales. Les calculs et graphiques présentés ici sont purement indicatifs et constituent des hypothèses. Rien ne garantit que les performances ou résultats futurs correspondront aux informations indiquées ici.
Les parts / unités de l’ETF achetées sur le marché secondaire ne peuvent généralement par être revendues directement à l’ETF. Les investisseurs doivent acheter et vendre les unités / parts sur un marché secondaire avec l’aide d’un intermédiaire (tel qu’un courtier) et cette opération peut engendrer des frais. Les investisseurs peuvent aussi être amenés à payer une somme supérieure à la valeur liquidative lors de l’achat des unités / parts et à toucher une somme inférieure lors de leur vente.
Standard & Poor’s® et S&P® sont des marques déposées de Standard & Poor’s Financial Services LLC (« S&P ») et Invesco détient une licence pour les utiliser. Les ETF ne sont pas financés, soutenus, vendus ou promus par S&P ou ses filiales, et S&P ou ses filiales ne font aucune déclaration et n’émettent aucune garantie ou condition sur l’opportunité d’acheter, de vendre ou de détenir des unités/parts dans les ETF.
Les documents de placement et les rapports financiers des produits présentés sont disponibles sur le site Web etf.invesco.com.
Le représentant et agent payeur des sous-fonds Invesco Markets plc en Suisse est BNP Paribas Securities Services, Paris, succursale de Zurich, Selnaustrasse 16, 8002 Zurich, Suisse. Les documents de placement, les statuts et les rapports semestriels et annuels peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant en Suisse. Les ETF sont domiciliés en Irlande.
Pour davantage d’informations sur les commissions et autres frais, veuillez consulter le prospectus, le Document d’information clé pour l’investisseur et le Document d’information clé (KIID/KID) et les suppléments établis pour chaque produit.
Pour connaître les objectifs et la politique d’investissement, veuillez consulter le prospectus.
Cet article a été transmis par Invesco UK Services Limited, Perpetual Park, Perpetual Park Drive, Henley-on-Thames, Oxfordshire, RG9 1HH, autorisé et réglementé par la Financial Conduct Authority, et Invesco Asset Management (Schweiz) AG, Talacker 34, 8001 Zurich, Suisse.
© 2018 Invesco. Tous droits réservés.