Nous expliquons certaines des initiatives financières les plus importantes liées au climat, y compris leur objectif et ce qu'elles cherchent à réaliser.

Par Jack Bowles, Associate Investment Director, Sustainability, ESG

 

Le changement climatique est l’un des plus grands défis auxquels l’humanité est confrontée. Il s’agit également d’un problème extrêmement complexe.

Pour tenter d’y remédier, les entreprises essaient de susciter le changement en s’appuyant sur une pléthore de cadres et d’initiatives. Le secteur financier ne fait pas exception.

La prolifération de ce type de cadres peut être déconcertante, surtout lorsque s’y ajoute une utilisation excessive d’acronymes. Il existe un risque de confusion quant aux objectifs de chaque cadre, ainsi qu’un risque de doublons.

En tant que l’une des premières et des plus grandes sociétés d’investissement à faire valider nos objectifs climatiques par l’initiative Science Based Targets (SBTi), nous avons pris connaissance d’un certain nombre de ces initiatives.

Comprendre en quoi elles consistent, quels sont leurs origines et leurs objectifs est essentiel pour prendre des décisions stratégiques efficaces en vue d’atteindre zéro émission nette.

L’objectif de ce guide est de fournir un aperçu de certains cadres clés en matière de climat et de neutralité carbone. Ils sont décrits dans le tableau 1, qui pourra vous servir d’aide-mémoire.

Pour faciliter la lecture du document, certains des cadres sont mis en correspondance avec les quatre étapes que nous suivons pour dialoguer avec les entreprises de notre portefeuille et nos clients sur leur approche pour atteindre l’objectif de zéro émission nette:

  1. Etablir un engagement– Les numéros 1 et 2 dans le tableau ci-dessous fonctionnent ensemble pour encourager les engagements à atteindre zéro émission nette dans l’ensemble du secteur de la gestion d’actifs.
  2. Choisir un cadre de mesure– Les numéros 3 et 4 sont déterminants pour la fixation d’objectifs.
  3. Publier un plan d’action– Le numéro 4 permet également d’étudier comment intégrer un engagement net zéro dans la stratégie d’investissement et d’entreprise.
  4. Suivi et compte-rendu des progrès– Le numéro 6 se concentre principalement sur le reporting des risques et opportunités climatiques, mais constitue une plateforme utile pour rendre compte des progrès réalisés sur les objectifs de zéro émission nette. Bien qu’il ne soit pas accessible au public, le numéro 7 est une plateforme clé pour la communication de la stratégie relative au climat et à l’objectif de zéro émission nette.

2022.10.26.webchart-netzero-breakdown

Organisations liées au climat et aux objectifs de zéro émission nette

1. UNEP FI: Net Zero Asset Owners Alliance (NZAOA)

Sujet: zéro émission nette

Type: engagement

Secteur concerné: investisseurs institutionnels

Signataires/organisations soutenant l’initiative: 74 investisseurs institutionnels

Couverture géographique: mondiale

Objectif: favoriser le développement des meilleures pratiques du secteur autour de l’objectif zéro émission nette grâce à son intégration dans les mandats d’investissement de ses membres.

Résumé: Créée début 2019, cette alliance menée par les Nations Unies rassemble certains des plus grands investisseurs institutionnels du monde afin de promouvoir l’alignement stratégique du capital pour soutenir et permettre la transition vers la neutralité carbone. La deuxième édition de son protocole de fixation des objectifs en quatre parties a introduit les exigences de réduction des émissions absolues pour 2025 et 2030, et vise à inciter les membres à réaliser leurs engagements net zéro à travers:

  1. Objectifs d’engagement: y compris l’engagement direct avec les participations sous-jacentes et la contribution aux actions d’engagement menées par les gérants d’actifs;
  2. Objectifs sectoriels: KPI spécifiques au secteur avec un accent mis sur les objectifs d’intensité/absolus, y compris les émissions de Scope 3 lorsque cela est possible;
  3. Objectifs d’émissions des sous-portefeuilles: KPI spécifiques à la classe d’actifs avec un accent mis sur les objectifs d’intensité/absolus, y compris les émissions de Scope 3 lorsque cela est possible, et;
  4. Objectifs de transition en matière de financement: axés sur la transparence accrue du reporting climatique.

Bien qu’il se concentre actuellement sur les objectifs des entreprises, le protocole s’améliore pour inclure la dette souveraine en tant que classe d’actifs.

Informations:

  • La fixation d’objectifs en termes d’émissions absolues/d’intensité est davantage utilisée par les investisseurs institutionnels possédant des actifs inscrits au bilan que par ceux qui ont une obligation fiduciaire sur les actifs des membres
  • La signature nécessite l’adhésion aux principes pour l’investissement responsable (PRI) des Nations Unies

Lien Internet: Net-Zero Asset Owner Alliance des Nations Unies – Initiative financière du Programme des Nations Unies pour l’environnement (unepfi.org)

2. Initiative Net Zero Asset Managers (NZAMI)

Sujet: zéro émission nette

Type: engagement

Secteur concerné: gérants d’actifs

Signataires/organisations soutenant l’initiative: 273 gérants d’actifs

Couverture géographique: mondiale

Objectif: aider le secteur de l’investissement à atteindre l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre au plus tard d’ici 2050.

Résumé: créée en 2020 suite au lancement de la NZAOA (voir ci-dessus), la NZAMI offre une approche cohérente pour permettre aux gérants d’actifs d’établir un engagement net zéro. Les signataires doivent rendre compte de la réalisation de trois engagements:

  1. «travailler en partenariat avec les clients institutionnels sur des objectifs de décarbonation, conformément à l’ambition d’atteindre zéro émission nette au plus tard d’ici 2050 sur l’ensemble des actifs sous gestion;
  2. Fixer un objectif intermédiaire pour la part d’actifs à gérer aligné sur la réalisation de l’objectif de zéro émission nette au plus tard d’ici 2050;
  3. Revoir notre objectif intermédiaire au moins tous les cinq ans, en vue d’augmenter la proportion d’actifs sous gestion couverts jusqu’à ce que 100% des actifs soient inclus.»

Ces engagements s’appuient sur 10 objectifs, allant de la mise en place d’un objectif intermédiaire pour 2030, à la fourniture des données et des analyses nécessaires aux clients institutionnels, ainsi qu’au reporting conforme à la TCFD.

Informations: La NZAMI fournit également aux sociétés de gestion une plateforme d’engagement collaboratif avec les entreprises en portefeuille. Elle n’est pas aussi prescriptive que la NZAOA en matière de fixation des objectifs, car elle n’impose pas de réduction en pourcentage des émissions du portefeuille.

Lien Internet: L’initiative Net Zero Asset Managers: un groupe de gérants d’actifs internationaux qui s’engagent à soutenir l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre.

3. Initiative Science Based Targets (iSBT)

Sujet: zéro émission nette

Type: protocole de fixation d’objectifs

Secteur concerné: selon le secteur (orientations spécifiques pour les différents secteurs)

Signataires/organisations soutenant l’initiative: 3’526 entreprises mettent des actions en œuvre

Couverture géographique: mondiale

Objectif: fournir une approche cohérente de la fixation d’objectifs de réduction des émissions et de neutralité carbone en ligne avec la science du climat.

Résumé: le SBTi est un partenariat entre le CDP, le Pacte mondial des Nations Unies (UNGC), la World Resources Initiative (WRI) et le Fonds mondial pour la nature (WWF). Il fournit des méthodologies et des orientations sectorielles pour fixer des objectifs scientifiques qui montrent à quel rythme les organisations doivent réduire leurs émissions de GES afin d’atteindre l’objectif de zéro émission nette d’ici 2050. Les objectifs sont considérés comme «scientifiques» s’ils s’alignent sur ce qui est jugé nécessaire, d’après les dernières données de la science climatique, pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. La fixation d’un objectif scientifique repose sur un processus en 5 étapes:

  1. S’engager: soumettre une lettre établissant l’intention de fixer un objectif scientifique
  2. Définir: travailler sur la définition d’un objectif de réduction des émissions en ligne avec les critères du SBTi
  3. Soumettre: présenter l’objectif au SBTi pour validation officielle
  4. Communiquer: annoncer l’objectif et informer les parties prenantes
  5. Rendre compte: rendre compte des émissions à l’échelle de l’entreprise et suivre chaque année l’avancement de l’objectif

L’étape de la validation rassure les investisseurs quant à la fiabilité de l’objectif fixé.

Informations:

  • L’établissement de la trajectoire net zéro est l’étape la plus simple à franchir. Le véritable défi consiste à collecter les données pour calculer avec précision la base d’émissions du portefeuille.
  • Il est également important de considérer que les compensations ne sont pas autorisées dans le cadre de la méthodologie de fixation des objectifs. Les organisations ne sont autorisées à utiliser des compensations pour les 10% d’émissions finales que dans les cas où elles ne peuvent être éradiquées des activités.

Lien Internet: Des actions climatiques ambitieuses de la part des entreprises – Objectifs scientifiques

4. Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC): Net Zero Investment Framework (NZIF)

Sujet: zéro émission nette

Type: cadre

Secteur concerné: gérants d’actifs et investisseurs institutionnels

Signataires/organisations soutenant l’initiative: 60 investisseurs institutionnels engagés, 55% des signataires NZAMI utilisent le cadre NZIF*

Couverture géographique: Europe, se développe à l’échelle mondiale

Objectif: permettre aux investisseurs de décarboner leurs portefeuilles d’investissement et d’accroître leurs investissements dans des solutions climatiques, d’une manière qui soit cohérente avec un avenir zéro émission nette de +1,5 °C.

Résumé: Développé par la Paris Aligned Investment Initiative (PAII), une collaboration de réseaux d’investisseurs, le cadre NZIF a pour objectif d’aider les investisseurs à maximiser leur contribution à la réduction des émissions réelles. Le cadre se concentre sur 6 domaines clés afin d’offrir aux investisseurs une approche globale de l’intégration de la stratégie net zéro dans leurs modèles économiques:

  1. Gouvernance et stratégie;
  2. Cibles et objectifs;
  3. Allocation d’actifs stratégique;
  4. Alignement des classes d’actifs;
  5. Promotion de politiques, et;
  6. Engagement marketing.

Le cadre recommande trois méthodologies pour la fixation des objectifs: celles issues du SBTi, de la Transition Pathway Initiative (TPI) et de Climate Action 100+ (CA100+).

Informations: dans la mesure où le cadre ne fournit pas de méthodologie de calcul pour la fixation des objectifs/la décarbonation, la robustesse des engagements des investisseurs dépend des entreprises qui établissent des objectifs à l’aide de l’un des trois protocoles susmentionnés.

Lien Internet: Paris Aligned Investment Initiative – IIGCC

*Source: IIGCC. Au 15.08.2022.

5. Climate Action 100+ (CA100+)

Sujet: zéro émission nette

Type: cadre

Secteur concerné: pas de secteur en particulier

Signataires/organisations soutenant l’initiative: 700 investisseurs institutionnels

Couverture géographique: mondiale

Objectif: inciter les principaux émetteurs mondiaux de carbone à rendre des comptes et à prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique.

Résumé: Créé par une coalition de réseaux d’investisseurs, le CA100+ fournit aux investisseurs un aperçu de la manière dont les plus grands émetteurs de carbone du monde s’attaquent au changement climatique. Le CA100+ utilise son indice de référence «Net Zero» pour évaluer la performance de plus de 100 Entreprises cibles en se basant sur deux types d’indicateurs: Des indicateurs liés au Cadre de communication d’informations (qui évaluent l’adéquation de la communication d’informations des entreprises) et des Évaluations de l’alignement (qui évaluent l’alignement des actions de l’entreprise avec les objectifs de l’Accord de Paris).

Les indicateurs appartenant au Cadre de communication d’informations sont publiés par les entreprises concernées elles-mêmes et agrégés par la Transition Pathway Initiative (TPI), tandis que les différents éléments pris en compte pour l’Évaluation de l’alignement sont gérés par les différents fournisseurs de données qui soutiennent l’initiative. La combinaison de ces scores offre aux investisseurs une plateforme d’engagement sur le changement climatique auprès des Entreprises cibles.

Informations: cette approche suit une méthodologie similaire à celle du score de gestion et l’évaluation de l’alignement sur l’Accord de Paris de la TPI.

Lien Internet: Climate Action 100+

6. Taskforce on Climate related Financial Disclosures (TCFD)

Sujet: risques et opportunités liés au climat

Type: cadre

Secteur concerné: pas de secteur en particulier

Signataires/organisations soutenant l’initiative: >2’600 à l’échelle mondiale (organisations financières et non financières)

Couverture géographique: mondiale

Objectif: favoriser la prise en compte et l’intégration des risques et opportunités financiers liés au changement climatique dans les entreprises financières et non financières.

Résumé: Créé en 2015 à l’issue de l’Accord de Paris, le cadre vise à fournir aux entreprises une approche cohérente pour intégrer la prise en compte des risques et opportunités liés au climat dans leurs modèles économiques. Cette intégration s’articule autour de quatre piliers, avec un certain nombre de recommandations qui les sous-tendent:

  1. Gouvernance
  2. Gestion des risques
  3. Stratégie
  4. Indicateurs et cibles

L’utilisation des quatre piliers permet d’encourager l’intégration des enjeux climatiques dans l’ensemble de l’entreprise. S’agissant initialement d’un cadre volontaire, les régulateurs du monde entier utilisent ses principes comme base pour la création de leurs obligations de reporting climatique.

Informations: en raison de sa structure basée sur des formules, le cadre TCFD peut être répétitif. Lors de la rédaction de votre rapport TCFD, envisagez de recouper le contenu correspondant avec d’autres piliers afin d’aider le lecteur et de réduire la longueur du document.

Lien Internet: Task Force on Climate-Related Financial Disclosures | TCFD) (fsb-tcfd.org)

7. CDP (précédemment le Carbon Disclosure Project)

Sujet: communication environnementale (climat, forêts et eau)

Type: plateforme de reporting

Secteur concerné: selon le secteur (questions spécifiques à différents secteurs)

Signataires/organisations soutenant l’initiative: plus de 13’000 entreprises et plus de 1’100 villes, États et régions

Couverture géographique: mondiale

Objectif: amener les investisseurs, les entreprises, les villes et les gouvernements à se concentrer sur la construction d’une économie durable en mesurant et en agissant sur leur impact environnemental.

Résumé: en raison de sa création en 2000, le CDP est une organisation caritative à but non lucratif qui gère le système mondial de communication d’informations pour les investisseurs, les entreprises, les villes, les Etats et les régions afin de gérer leurs impacts environnementaux. Compte tenu de son histoire, le CDP possède désormais l’un des ensembles de données environnementales les plus complets au monde. En répondant à un certain nombre de questions, qui couvrent à la fois l’étendue et la profondeur des activités d’une entreprise, le système fournit une note pour chaque déclarant, allant de A (le plus performant) à D- (le moins performant). Initialement axé exclusivement sur le climat, le système a été étendu à la fois aux forêts et à l’eau (d’où la nouvelle appellation). Bien que seul le climat contribue actuellement au score des entreprises, cela devrait changer à partir de 2023.

Informations: le CDP étant un outil d’auto-reporting, sa fiabilité a été critiquée. Cet aspect est toutefois de moins en moins préoccupant compte tenu de l’attention croissante portée par les investisseurs et les autorités réglementaires à la solidité des informations sur l’impact environnemental publiées.

Lien Internet: Accueil – CDP

8. Partnership for Carbon Accounting Financials (PCAF)

Sujet: comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre

Type: norme comptable

Secteur concerné: établissements financiers

Signataires/organisations soutenant l’initiative: >250 signataires

Couverture géographique: mondiale

Objectif: permettre une mesure et un reporting cohérents des émissions de gaz à effet de serre par le secteur financier.

Résumé: lancée aux Pays-Bas en 2015, cette norme est devenue mondiale en 2019 et fournit une méthodologie cohérente pour le calcul des émissions financées par les établissements financiers, des banques aux fonds de pension. Actuellement, la norme couvre le calcul des émissions financées dans les segments suivants:

  • Actions de sociétés cotées et obligations d’entreprise;
  • Crédits aux entreprises et actions de société non cotées;
  • Financement de projets;
  • Immobilier commercial;
  • Prêts hypothécaires, et;
  • Crédits automobiles.

Compte tenu des complexités, le PCAF est toujours en concertation avec le secteur au sujet du traitement des émissions des obligations souveraines.

Informations: la norme PCAF sous-tend la méthodologie de calcul utilisée dans le cadre du SBTi. Malgré l’utilisation d’une terminologie différente de celle de la TCFD pour ses indicateurs climatiques (par exemple, le SBTi parle d’«intensité du portefeuille», tandis que la TCFD se réfère au même indicateur que l’empreinte carbone), leurs méthodologies de calcul sont alignées.

Lien Internet: PCAF: Permettre aux établissements financiers d’évaluer les émissions de gaz à effet de serre | PCAF (carbonaccountingfinancials.com)

9. Transition Pathway Initiative (TPI)

Sujet: Alignement sur l’Accord de Paris

Type: plateforme de reporting

Secteur concerné: pas de secteur en particulier

Signataires/organisations soutenant l’initiative: 131

Couverture géographique: mondiale

Objectif: évaluer la préparation des entreprises à la transition vers une économie bas carbone, en soutenant les efforts de lutte contre le changement climatique.

Résumé: lancée en 2017, la TPI est une initiative de reporting menée par les investisseurs institutionnels, soutenue par les gérants d’actifs, qui vise à mesurer l’alignement des modèles économiques de certains des plus importants pollueurs sur les objectifs de l’Accord de Paris. Cette mesure repose sur une évaluation en deux temps:

  1. Un score «Qualité de gestion» – utilisant 19 indicateurs, allant de la reconnaissance du changement climatique à l’alignement de l’activité de lobbying sur les objectifs de l’Accord de Paris, chaque entreprise est notée «absence de reconnaissance (0)» à «évaluation stratégique (4)».
  2. Un score «Performance carbone» – évalue dans quelle mesure la trajectoire de réduction des émissions de carbone d’une entreprise se rapproche de trois scénarios climatiques clés: engagements nationaux; inférieur à 2 degrés et scénario à 1,5 degré.

Cet outil est librement accessible aux investisseurs et permet de suivre près de 500 sociétés, en utilisant FTSE Russel comme fournisseur de données.

Informations: la TPI et FTSE Russel se sont associés pour produire une «série d’indices de transition climatique» visant à évaluer la préparation des entreprises à une économie à faible émission de carbone. En 2019, le Church of England Pensions Board (l’un des fondateurs de la TPI) a alloué 60 millions de livres sterling à l’indice1.

Lien Internet: Accueil – Transition Pathway Initiative

 


Information importante: Cette communication est destinée à des fins marketing. Ce document exprime les opinions de ses auteurs sur cette page. Ces opinions ne représentent pas nécessairement celles formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders. Ce support n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Le support n’est pas destiné à représenter une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de tout instrument financier. Il n’est pas destiné à fournir, et ne doit pas être considéré comme un conseil comptable, juridique ou fiscal, ou des recommandations d’investissement. Il convient de ne pas se fier aux opinions et informations fournies dans le présent document pour réaliser des investissements individuels et/ou prendre des décisions stratégiques. Les performances passées ne constituent pas une indication fiable des résultats futurs. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Tous les investissements comportent des risques, y compris celui de perte du principal. Schroders considère que les informations de la présente communication sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Certaines informations citées ont été obtenues auprès de sources externes que nous estimons fiables. Nous déclinons toute responsabilité quant aux éventuelles erreurs commises par ou informations factuelles obtenues auprès de tierces parties, sachant que ces données peuvent changer en fonction des conditions de marché. Cela n’exclut en aucune manière la responsabilité de Schroders à l’égard de ses clients en vertu d’un quelconque système réglementaire. Les régions/secteurs sont présentés à titre d’illustration uniquement et ne doivent pas être considérés comme une recommandation d’achat ou de vente. Les opinions exprimées dans le présent support contiennent des énoncés prospectifs. Nous estimons que ces énoncés reposent sur nos anticipations et convictions dans des hypothèses raisonnables dans les limites de nos connaissances actuelles. Toutefois, aucune garantie ne peut être apportée quant à la réalisation future de ces anticipations et opinions. Les avis et opinions sont susceptibles de changer. Ce contenu est publié au Royaume-Uni par Schroder Investment Management Limited, 1 London Wall Place, London EC2Y 5AU. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 1893220. Agréé et réglementé par la Financial Conduct Authority.