Beaucoup d’investisseurs semblent encore s’interroger sur le régime d’instabilité dans lequel sont rentrés les marchés.

Didier Saint-Georges

Cette période est de nature nouvelle. Elle reflète non plus une menace de déflation ou de rechute économique, mais une grande confusion quant à l’effet ultime que produira le télescopage de politiques monétaires, plus restrictives, et de politiques fiscales plus libérales sur des économies et des actifs financiers dopés par le soutien des Banques centrales.

Il nous semble utile d’abord de resituer le véritable poids des enjeux des tensions commerciales pour la croissance, et de confidentialité pour les groupes de technologie. Et dans un deuxième temps, rappeler ce qui nous semble représenter un scénario central crédible de sortie de cette période d’instabilité.

La drôle de guerre commerciale

L’ambition de Donald Trump d’exploiter un rapport de force favorable pour négocier avec ses partenaires commerciaux est bien connue. Que la Chine ait des moyens de rétorsion puissants et variés, également. S’ouvre donc une période de postures qui pourront fragiliser la confiance des investisseurs.

Certes la Chine pourrait faire des concessions, mais prétendre réduire le déficit commercial sino-américain est aussi illusoire qu’absurde (l’intégration des chaînes d’approvisionnement globales rend ce sujet autrement plus complexe). Le risque à court terme réside principalement dans le dynamisme de la consommation et des exportations américaines.

On notera que le véritable enjeu est ailleurs : il réside dans la suprématie technologique à long terme. Et dans ce combat, l’administration Trump ferait bien de se soucier davantage de la faiblesse de l’investissement privé et public en R&D, et du handicap durable que va produire l’introduction de freins multiples à l’entrée sur le sol américain des talents scientifiques.

Facebook, Amazon, Google et les autres

L’attaque qui vient d’être portée par Donald Trump contre Amazon surfe sur l’air du temps, lui-même vivifié par le problème récurrent de confidentialité des données. Il semble inéluctable que la réglementation à cet égard se renforce. Mais comment croire que cette amélioration de l’encadrement remettent en cause ni la valeur d’usage de ces technologies, ni la valeur d’information qualifiée pour les annonceurs.

Á condition d’analyser en profondeur la force des modèles économiques, aussi puissants que diversifiés, chaque correction de marché sur ce secteur est susceptible d’offrir des opportunités d’achat pour le long terme.

Pendant ce temps, le cycle avance

Aucun des indicateurs économiques publiés récemment ne contredit pour l’instant notre anticipation que les investisseurs pourraient bientôt être déçus par une inflexion du rythme de la croissance économique.

L’économie réelle commence à décélérer aux États-Unis, un mouvement que les tensions commerciales avec la Chine ne pourront que renforcer. Une déception sur la croissance américaine, conjuguée à un durcissement général des conditions financières, a commencé de déstabiliser les marchés actions, et perturber la courbe de taux d’intérêt.

Nous maintenons ainsi notre lecture de l’instabilité actuelle des marchés comme reflétant une phase de transition entre deux régimes radicalement différents. Une telle période de fragilité justifie une gestion des risques active, et l’exploitation des situations de surréaction pour acquérir, dans de bonnes conditions, les gagnants stratégiques du futur régime de marchés qui émergera dans quelques mois.


Retrouvez l’intégralité de la Carmignac’s Note de Didier Saint-Georges et notre stratégie d’investissement


Source : Carmignac, 30/03/2018


Article promotionnel. Cet article ne peut être reproduit en tout ou partie, sans autorisation préalable de la société de gestion. Il ne constitue ni une offre de souscription, ni un conseil en investissement. Les informations contenues dans cet article peuvent être partielles et sont susceptibles d’être modifiées sans préavis.
CARMIGNAC GESTION – 24, place Vendôme – 75001 Paris Tél : (+33) 01 42 86 53 35 – Fax : (+33) 01 42 86 52 10 Société de gestion de portefeuille (AMF agreement n° GP 97-08 du 13/03/1997). SA au capital de 15 000 000 € – RCS Paris B 349 501 676 • CARMIGNAC GESTION Luxembourg – City Link – 7, rue de la Chapelle – L-1325 Luxembourg Tel : (+352) 46 70 60 1 – Fax : (+352) 46 70 60 30 Filiale de Carmignac Gestion. Société de gestion d’OPCVM (agrément CSSF du 10/06/2013) SA au capital de 23 000 000 € – RC Luxembourg B67549