Cette série de 7 articles démystifie l'investissement factoriel, une nouvelle approche à mi-chemin entre stratégies actives et passives.

Investissements factoriels: historiquement supérieurs au marché

L’intérêt particulier des investisseurs professionnels pour les facteurs commence à se justifier si l’on compare les rendements de portefeuilles d’actions factoriels aux évolutions du marché. L’on constate en effet que l’investissement factoriel surperforme le marché sur le long terme.


Episode #2/7 – Valeur, taille, faible volatilité, momentum et qualité sont les facteurs les plus couramment utilisés pour la construction de portefeuilles


 

La question de la pondération en fonction de la capitalisation boursière

Avec les actions mondiales, l’on peut démontrer que les investissements basés sur les facteurs de type valeur, taille, faible volatilité, qualité et momentum surperforment sur le long terme les indices actions. Ceci s’explique aussi par le fait que l’investissement factoriel ne pâtit pas des inconvénients associés aux indices conventionnels fondés sur la capitalisation boursière. Ces derniers pondèrent en effet les actions en portefeuille proportionnellement à leur capitalisation boursière.

Autrement dit, dans l’indice MSCI World par exemple, les actions qui présentent une valorisation élevée bénéficient d’une plus grande pondération que celles avec une valorisation plus basse. Les indices pondérés selon la capitalisation boursière tendent par conséquent à surpondérer les titres affichant un cours élevé et à sous-pondérer ceux dont le cours s’inscrit en baisse. Ils présentent aussi un biais favorable aux grandes entreprises, qui sont davantage susceptibles de disposer d’un capital flottant et d’afficher par conséquent une capitalisation boursière plus élevée.

Investissement factoriel et stock picking

Quelle est la différence entre l’investissement factoriel et le stock picking traditionnel, pratiqué depuis longtemps? Après tout, le nom d’un grand nombre de fonds classiques comprend déjà les termes «valeur» ou «taille».

La principale différence concerne le processus de sélection des titres. Le stock picking s’appuie sur une source de connaissance ou d’information unique pour repérer les titres sous-évalués. L’investissement factoriel sélectionne des titres présentant des caractéristiques particulières répondant à des critères précis et objectifs.

 

Comment différencier l’investissement factoriel

Si le stock picking traditionnel et l’investissement factoriel appliquent souvent des critères identiques, ils présentent des différences notables. Les gérants classiques sélectionnent les titres qui leur paraissent intéressants en fonction d’un grand nombre de caractéristiques fondamentales. Ce peut être des caractéristiques particulières, propres à une entreprise donnée, telles que des changements au niveau de la direction ou des dépôts de nouveaux brevets. Il peut également s’agir de caractéristiques associées à des facteurs comme la valeur ou la taille ou à des facteurs de marché. Ce processus repose sur des recherches précises rigoureuses, une prise de décision subjective et, pour dégager un alpha positif, une très forte conviction en faveur de titres précis.

Contrairement au stock picking, l’investissement factoriel considère les titres uniquement comme un moyen de mettre en œuvre la stratégie. Il se fonde sur les données déterminant le facteur pour expliquer les rendements. Si ces données continuent à se vérifier, le facteur devrait aussi continuer à prouver son efficacité. Pour ces stratégies, il importe tout particulièrement de bien définir et mettre en œuvre les facteurs dans les portefeuilles pour obtenir à terme le revenu net de frais souhaité. Les compétences requises et le processus diffèrent, même si le résultat attendu, surperformer un indice par exemple, est le même.

 


Retrouvez les 7 épisodes de notre série

Concepts de base de l’investissement factoriel

  1. Les facteurs, des indicateurs importants de risque et de rendement
  2. Les facteurs les plus couramment utilisés pour la construction de portefeuilles
  3. Investissements factoriels: historiquement supérieurs au marché
  4. L’efficacité des facteurs
  5. Stratégies factorielles: actives ou passives?
  6. Application des facteurs aux stratégies obligataires
  7. Applications classiques de l’investissement multi-factoriel