Ce sont les conclusions de la nouvelle étude menée par Fidelity International.

• Les entreprises aux valeurs ESG basses ont des probabilités de défaillance plus élevées

• Le facteur Governance a la plus forte influence

Les investisseurs obligataires qui tiennent compte, lors de leurs décisions d’investissements, de facteurs tels que l’environnement, les aspects sociaux et une bonne direction d’entreprise (abrégés ESG: Environmental, Social, Governance), peuvent réduire la probabilité de défaillance et les coûts de transaction. C’est ce qu’a fait ressortir une étude actuelle de Fidelity International. A l’inverse, les émetteurs dont les valeurs ESG sont élevées profitent de basses majorations de risques.

L’étude montre également que les entreprises dont les résultats ESG sont supérieurs à la moyenne ont en général des chiffres d’affaires plus élevés, mais ne sont pas forcément plus rentables que les sociétés aux valeurs ESG basses.

 

Graphique 1: des valeurs ESG basses conduisent à une plus grande probabilité de défaillance

L’étude prouve les avantages de valeurs ESG élevées

Les émetteurs d’obligations qui ont des normes élevées en matière de protection de l’environnement, d’engagement social et de direction d’entreprise pourront honorer leurs créances avec une plus grande probabilité que les sociétés qui y accordent moins d’exigences. D’après l’étude, les entreprises du quintile le plus bas dans le classement ESG, la probabilité de défaillance est deux à trois fois plus élevée que celle dans le quintile supérieur (cf. graphique 1). Ce résultat découle de l’étude d’un total de 1.500 obligations dans le contexte de l’indice ICE de la BofAML.

A l’inverse, les sociétés aux valeurs ESG plus élevées profitent de coûts du capital plus bas. Selon les résultats de l’étude, les majorations pour risques des sociétés les mieux placées quant aux valeurs ESG ont diminué jusqu’à 20 pour cent aux cours des douze derniers mois. Par contre, pour les entreprises ayant les moins bonnes valeurs ESG, on constate une diminution d’environ 12 pour cent seulement (cf. graphique 2).

Graphique 2: les majorations pour risques diminuent plus fortement en général pour les sociétés aux valeurs ESG plus élevées

Non seulement la probabilité de défaillance est plus faible pour les sociétés aux valeurs ESG élevées, mais aussi l’écart entre le cours acheteur et le cours vendeur des obligations. Pour les investisseurs obligataires, cela signifie concrètement de moindres coûts de transactions, ce qui a un effet positif sur la performance du portefeuille. Concernant les caractéristiques des entreprises, l’étude a montré que les sociétés ayant de meilleurs résultats ESG sont moins endettées et ont des chiffres d’affaires et des rendements de dividendes plus élevés. Les grandes entreprises notamment ont de meilleures valeurs ESG. Une raison fondamentale est que, à l’inverse des plus petites entreprises, elles disposent généralement des moyens et de la volonté de fixer les directives et les documents qui y sont nécessaires. La rentabilité d’une entreprise est par contre faiblement liée aux valeurs ESG.

 

Martin Lasance, Head of Switzerland Fidelity International, déclare: «notre étude montre que la prise en compte de critères ESG lors du choix d’obligations de sociétés peut améliorer le rendement des placements. Lors de leurs décisions d’investissements, les investisseurs institutionnels devraient tenir compte de ces critères outre les facteurs d’analyse traditionnels relatifs aux obligations. On constate que le facteur Governance est de loin le critère le plus important pour des valeurs ESG élevées. Une structure robuste dans ce domaine partiel a des effets en général positifs dans ceux de la protection de l’environnement et des aspects sociaux.»

 

J'aime cet article 27