Chaque semaine, Vinvent Juvyns, Stratégiste auprès de J.P. Morgan Asset Management sélectionne et commente un graphique économique.

Vincent Juvyns

Les actions peuvent signer des performances solides en fin de cycle

Les actions peuvent signer des performances très positives durant la période qui précède une récession aux États-Unis.

Le graphique de cette semaine illustre le rendement moyen du S&P 500 (lié aux cours) durant les mois qui précèdent et suivent un pic du marché depuis les années 1960. Ces données historiques mettent en évidence le danger de réduire fortement les risques au sein des portefeuilles de manière trop précoce.

En moyenne, les investisseurs seraient passés à côté d’une performance de plus de 35% en manquant les deux dernières années d’un rebond du marché et de plus de 18% en manquant la dernière année. Cependant, une fois que le marché commence à intégrer une récession, les actions sont à la peine.

Compte tenu de la difficulté à dater précisément les pics et les creux du marché, les investisseurs peuvent envisager de s’abstenir de surpondérer fortement les actions durant la dernière phase du cycle économique.

 

Sources : Standard and Poor’s, Thomson Reuters Datastream et J.P. Morgan Asset Management. Les pics du marché correspondent au point culminant du S&P 500 avant une récession aux États-Unis selon la définition du NBER. Données au 30 novembre 2018.

 

Téléchargez la synthèse hebdomadaire (pdf, 2 pages, en français)