Chaque semaine, Vincent Juvyns, Stratégiste auprès de J.P. Morgan Asset Management sélectionne et commente un graphique économique.

Vincent Juvyns

La consommation reste soutenue dans la zone euro pour le moment

L’une des grandes préoccupations des investisseurs ces derniers temps a été de savoir si l’état de fragilité qui concerne l’ensemble de l’industrie manufacturière à l’échelle mondialec ommencera à peser sur la situation économique intérieure en Europe, qui a pour le moment plutôt bien résisté à la dégradation des facteurs extérieurs au cours de l’année écoulée.

Historiquement, l’enquête de la Banque Centrale Européenne sur le crédit bancaire, dans laquelle les banques sondées indiquent si elles tablent sur une hausse de la demande de crédits à la consommation, a été un bon indicateur de la consommation dans l’économie de la zone euro. La dernière enquête fait apparaître que, malgré une modération de la consommation dans la zone euro par rapport à des niveaux élevés, la demande de crédits à la consommation devrait encore être solide ces prochains mois, ce qui devrait soutenir la consommation.

Toutefois, si la fragilité de l’industrie manufacturière restait d’actualité, cela pourrait provoquer un report des dépenses des consommateurs, qui risque de se traduire par un ralentissement de l’économie intérieure.

 

Sources: BCE, Eurostat, RefinitivDatastreamet J.P. Morgan Asset Management. Données au 12 avril 2019.

 

Téléchargez la synthèse hebdomadaire (pdf, 2 pages, en français)