Chaque semaine, Vincent Juvyns, Stratégiste auprès de J.P. Morgan Asset Management sélectionne et commente un graphique économique.

Vincent Juvyns

Les Etats-Unis sont presque autosuffisants en pétrole

La montée des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et au Venezuela et les craintes à l’égard d’une perturbation des approvisionnements ont fait grimper les cours du pétrole brut Brent de 34 % en 2019. Si les cours au comptant ont peut-être augmenté, les investisseurs ne doivent pas perdre de vue les fondamentaux à plus long terme.

Le graphique de cette semaine montre que les États- Unis sont presque entièrement autosuffisants en pétrole. Lorsqu’il était à son plus haut en 2011, le déficit commercial total des États-Unis s’expliquait pour 60 % par le pétrole. L’an dernier, la production de pétrole des États-Unis a progressé de 17 % pour atteindre un niveau record de 10,95 millions de barils par jour, ce qui a ramené les importations nettes de pétrole à seulement 3 % du déficit commercial total.

Alors que les réserves reconnues de pétrole brut aux États-Unis sont estimées à 39,2 milliards de barils, il est probable que le pays deviendra totalement autosuffisant et sera même un exportateur net de pétrole vers le reste du monde.

 

Sources: US Census Bureau, FacSet et J.P. Morgan Asset Management. Données au 17 mai 2019.

 

Téléchargez la synthèse hebdomadaire (pdf, 2 pages, en français)