Les constructeurs de véhicules électriques sont devenus les chouchous du marché en 2020, les actions enregistrant des hausses fulgurantes suscitées par la demande anticipée en faveur de voitures plus propres.

Malgré une solide croissance des ventes de véhicules, l’année 2021 a été moins positive pour les cours des actions. Rien que pour cette année, les ventes de VE ont plus que doublé et Bloomberg prévoit que les ventes mondiales atteindront la barre des 1’000 milliards de dollars US d’ici 2030. Les véhicules à moteur thermique traditionnel représentant 97% de toutes les voitures vendues, les fabricants de VE disposent d’un important potentiel de croissance. Pourtant, la capitalisation boursière totale des constructeurs automobiles traditionnels et des fabricants de VE étant quasiment égale, la hausse des valorisations des VE semble ralentir. Durant l’année, les fabricants de véhicules électriques «pure play» ont lancé de nouveaux modèles, des constructeurs bien établis ont déployé des campagnes massives en faveur des VE et les investisseurs ont récompensé toutes les entreprises du secteur. Le succès de Tesla en est un exemple éclatant, sa valeur ayant presque doublé pour atteindre une capitalisation boursière d’un peu plus de 1’000 milliards de dollars.

Dernières actualités

Selon Bank of America, l’adoption des VE à l’échelle mondiale est en passe de déclencher une vague d’introductions en bourse sur trois ans susceptible de lever 100 milliards de dollars avant fin 2023. Le sommet de la COP26 sur le changement climatique a abouti à des développements encourageants, les États, les constructeurs automobiles et d’autres acteurs s’étant engagés à opérer une transition vers des ventes de voitures et de camionnettes neuves zéro émission d’ici 2040 au niveau mondial, et au plus tard en 2035 sur les principaux marchés.

Individuellement, les fabricants de véhicules électriques et les opérateurs de chaîne d’approvisionnement du secteur sont conscients de l’opportunité qui se présente et prennent des mesures audacieuses pour s’assurer une part du gâteau. Les segments des véhicules électriques ont connu des développements fulgurants en 2021.

Le géant automobile japonais Nissan investira 17.6 milliards de dollars US au cours des cinq prochaines années pour accélérer l’électrification de sa gamme de produits.

La multinationale suédoise Volvo Cars prévoit de devenir un constructeur automobile entièrement électrique d’ici 2030, et les véhicules entièrement électriques représenteront au moins 50% des livraisons de la multinationale allemande BMW Group d’ici la même année. Ailleurs en Allemagne, la start-up de véhicules électriques Sono Motors a connu un succès explosif lors de son introduction en bourse aux États-Unis, son titre passant de 15 à 38.50 dollars le premier jour.

Le fabricant américain de camions électriques Rivian Automotive Inc. a levé 13.7 milliards de dollars lors de son introduction en bourse aux États-Unis, ce qui en fait la plus importante introduction en bourse de 2021. L’action a augmenté de 47% par rapport à son prix d’offre et l’entreprise affiche une capitalisation boursière de 111.6 milliards de dollars.

Ford poursuit un objectif ambitieux: dépasser Tesla et devenir le plus grand producteur de véhicules électriques au monde. La multinationale américaine vise à tripler la production de sa Mustang Mach-E tout électrique d’ici 2023 pour répondre à la demande.

Le constructeur chinois de véhicules et de batte ries BYD Co. a levé 1.8 milliard de dollars US dans le cadre d’un placement d’actions à Hong Kong, sa deuxième opération de ce type en 2021. Au premier trimestre, la société soutenue par Warren Buffett a récolté 3.9 milliards de dollars US en vendant de nouvelles actions. Tesla continue de parier sur la Chine, qui devrait représenter 40% des livraisons du constructeur de VE en 2022.

Le premier véhicule de la start-up californienne Lucid Air affiche des performances élevées et la plus longue autonomie de tous les véhicules électriques. Plus de 17’000 réservations ont été enregistrées pour sa berline Air, ce qui représente un carnet de commandes de 1.3 milliard de dollars US.

Perspectives 2022

Le marché des véhicules électriques est en plein essor et 2022 verra la Chine et les États-Unis s’affronter pour dominer le marché. Cette année, à mesure que les ventes de VE augmentaient, celles des véhicules thermiques diminuaient. Ce ratio devrait progresser régulièrement pour atteindre un peu plus de 15% d’ici 2025.

Actuellement, la croissance du marché est beaucoup plus rapide en Chine qu’aux États-Unis. Selon l’Association chinoise des véhicules de tourisme, les livraisons de véhicules à énergie nouvelle ont augmenté de 121% par rapport à l’année précédente, et la pénétration du marché devrait atteindre 70% d’ici 2030.

Dans ce contexte de hausse de la demande de véhicules électriques, la pénurie mondiale de semi-conducteurs continue de peser sur les livraisons et les achats. Malgré les défis actuels, les fabricants chinois de VE NIO, Xpeng et Li Auto ont augmenté leurs livraisons sur le marché intérieur.

Malgré la croissance rapide de certains constructeurs de VE de renom, les VE constitueront une catégorie d’investissement vaste et significative qui comptera de nombreux gagnants. Actuellement, les prévisions tablent sur un marché mondial des véhicules électriques de 802.81 milliards de dollars US d’ici 2027, avec un TCAC de 22.6%.

 

Le Certificat eMobility de Swissquote cible les constructeurs de véhicules électriques les mieux placés pour bénéficier de la croissance d’un marché dont les ventes mondiales atteindront la barre des 1’000 milliards de dollars US d’ici 2030 selon Bloomberg.

ISIN CH0572904743
Valeur 057290474
Symbole ECARTQ