Les marchés émergents continuent d’offrir de la valeur après avoir enregistré un rebond de 45% par rapport à leurs plus bas de mars. Aujourd’hui, un certain nombre de facteurs viennent étayer cette opinion constructive à l’égard des marchés émergents.

Par Xavier Hovasse, Responsable des marchés actions émergents

 

Une liquidité abondante et susceptible de le rester

Les actifs des marchés émergents tirent parti des mesures de relance monétaire et budgétaire sans précédent dans le monde entier et de l’expansion massive du bilan de la Fed.

Un cycle de dépréciation du dollar US par rapport aux devises émergentes et asiatiques

Outre l’écart grandissant entre les politiques ultra-accommodantes américaines et celles plus restrictives qui sont en vigueur sur l’ensemble des marchés émergents, l’amélioration de la balance des opérations courantes sur les marchés émergents (notamment en Asie) devrait également contribuer au repli de l’USD, en particulier par rapport aux devises asiatiques.

Étant donné que les chiffres historiques montrent que les cycles d’évolution de l’USD durent environ 5 à 7 ans, cela laisse à penser que nous pourrions être au début d’un cycle de dépréciation de l’USD, lequel pourrait inverser la tendance de sous-performance historique des marchés émergents par rapport aux marchés développés.

Un rebond de l’activité économique amorcé par la Chine

Le recul du PIB a été moins prononcé dans les pays émergents comparé aux États-Unis et à certains autres pays développés.

Après un deuxième trimestre difficile, les indicateurs économiques des marchés émergents se redressent au troisième trimestre, la Chine faisant figure de chef de file. L’importance de la Chine en tant que principal moteur de la croissance pour les autres pays émergents n’est plus à démontrer (la Chine représente 1/3 du PIB total des marchés émergents en USD au 31/12/20191)

Des valorisations raisonnables pour de meilleures perspectives de bénéfices par rapport aux marchés développés

Les valeurs des marchés émergents se négocient avec une décote par rapport à celles des marchés développés et présentent de meilleures perspectives de bénéfices, offrant ainsi aux investisseurs à long terme des points d’entrée attrayants.

D’un point de vue structurel, nous décelons de solides moteurs de croissance à long terme pour les marchés émergents

Les pays asiatiques émergents sont à la tête de la révolution numérique et technologique qui s’est accélérée avec la pandémie de Covid-19

La domination des entreprises asiatiques dans des domaines tels que le e-commerce, les paiements numériques et les services bancaires mobiles redistribue progressivement les cartes du pouvoir économique en faveur de l’Est et notamment de la Chine et de la Corée.

Les entreprises technologiques asiatiques renforcent leur position grâce à la guerre technologique

Le contexte actuel incite les sociétés technologiques asiatiques à accélérer leurs investissements dans les nouvelles technologies pour gagner en autonomie et asseoir leur position de leader en la matière.

La Corée du Sud et les autres pays asiatiques enregistrent une demande accrue en provenance des entreprises américaines, lesquelles ne peuvent plus faire appel à leurs fournisseurs chinois habituels.

Le moment idéal pour investir dans cet univers sera toujours difficile à déterminer, car de potentiels obstacles doivent et devront sans cesse être pris en compte: deuxième vague de la Covid-19 avec confinement (partiel), élection présidentielle américaine, pressions inflationnistes dues aux politiques monétaires ultra-accommodantes, pressions du marché des changes, pour n’en citer que quelques-uns. Cependant, compte tenu de l’amélioration des perspectives actuelles et du caractère attrayant des moteurs de croissance à long terme, les marchés émergents offrent de la valeur et méritent leur place dans un portefeuille bien diversifié, à condition que la construction de celui-ci soit faite de manière sélective et rigoureuse.

Nous pensons que les meilleures façons de tirer profit de ces tendances favorables sont les suivantes

Investir dans les pays asiatiques émergents

Cette région est un véritable vivier d’entreprises technologiques/Internet innovantes qui sont et seront les fleurons de cette révolution numérique.

Nous y trouvons les économies qui présentent les fondamentaux les plus solides.

Investir dans des sociétés à croissance durable

Elles résisteront mieux dans un contexte de ralentissement prolongé de la croissance.

Pourquoi ? Dans un deuxième temps, la pandémie aura un impact structurel sur la croissance potentielle, les décisions d’investissement des entreprises seront reportées et le marché du travail sera déstabilisé.

Mettre l’accent sur les bénéficiaires de la révolution numérique et de la guerre technologique

Ils sont idéalement positionnés pour tirer parti des tendances à long terme qui se sont accélérées avec la Covid-19.

Au détriment des entreprises traditionnelles qui ont leurs activités hors ligne et qui ne sont pas en mesure de rivaliser avec les géants de l’Internet.

Rester sélectif et discipliné à l’égard de la taille des positions et des prises de bénéfices

Étudier en permanence les fondamentaux, les valorisations et les objectifs de cours des sociétés afin de veiller à ce que la taille des positions corresponde à notre degré de conviction et aux objectifs de hausse potentielle ; et prendre des bénéfices lorsque les prix du marché deviennent excessifs.

 


Document promotionnel.

Ce document ne peut être reproduit en tout ou partie, sans autorisation préalable de la société de gestion. Il ne constitue ni une offre de souscription, ni un conseil en investissement. Les informations contenues dans ce document peuvent être partielles et sont susceptibles d’être modifiées sans préavis.