Fidelity International (Fidelity) lance un nouveau fonds destiné à des investissements durables dans les secteurs de l’eau et des déchets, le Fidelity Funds – Sustainable Water & Waste Fund.

D’ici 2050, plus de 70 pour cent de la population mondiale vivront probablement dans les villes. Dans les pays en développement, l’urbanisation galopante se poursuit, tandis que les pays industrialisés sont de plus en plus confrontés à des infrastructures vétustes. Les villes qui ne développent pas la gestion de l’eau et des déchets risquent d’être paralysées.

Le fonds a pour but de générer des revenus forts, ajustés du risque, sur la durée du cycle de marché. Il investit pour cela à l’échelle mondiale dans des entreprises qui participent à la conception, à la création ou à la vente de produits et de services liés au secteur de la gestion de l’eau et des déchets. Le fonds peut investir sur l’ensemble de la chaîne de valeur ajoutée de la gestion de l’eau et des déchets, également dans des entreprises qui développent de nouvelles technologies en vue de répondre à la demande en constante augmentation.

Le gérant de fonds Bertrand Lecourt s’appuiera sur les importantes ressources en matière de recherche et d’investissement de Fidelity afin d’identifier les opportunités d’investissement les plus intéressantes dans ces secteurs peu suivis par les analystes. Avant de rejoindre Fidelity International, il travaillait chez Polar Capital. Il possède plus de 18 ans d’expérience en matière d’analyse des entreprises des secteurs de l’eau et de l’élimination des déchets.

Bertrand Lecourt, gérant de fonds chez Fidelity International, commente: «Les thèmes de l’eau et des déchets sont aussi anciens que la civilisation mais les entreprises travaillant dans ces secteurs demeurent encore peu explorées par les investisseurs.

Les opportunités intéressantes d’investissements dans ces secteurs résultent de la demande en augmentation d’eau non polluée et d’installations d’assainissement. En outre, la nécessité croissante de gérer les énormes quantités de déchets produits par des populations de plus en plus nombreuses, aisées et urbanisées, prend de plus en plus d’importance. Il n’y a pas d’économie sans eau et pas d’économie durable sans gestion des déchets.

Le fonds offre une combinaison exceptionnelle d’investissement dans les secteurs de l’eau et des déchets ainsi que de grands avantages de diversification en raison de l’orientation internationale. D’autres atouts sont le potentiel significatif de croissance et la capacité d’amélioration sensible du profil ESG du portefeuille d’un investisseur.»

Romain Boscher, Directeur Actions Monde chez Fidelity International, ajoute: «Notre nouveau fonds axé sur l’eau et les déchets est un bel exemple de la possibilité d’intégrer des thèmes d’investissement responsable et durable dans un portefeuille, sans que les investisseurs sacrifient la diversification ou le potentiel de croissance à long terme.

Nous examinons continuellement notre gamme de fonds afin de s’assurer qu’elle répond aux besoins en évolution de nos clients. L’année prochaine également, nous explorerons les possibilités de nouveaux produits différenciés dans ce domaine.»

Le fonds est un compartiment de SICAV au Luxembourg et est autorisé à la commercialisation au Luxembourg, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne, Grande Bretagne, Autriche, Belgique, Croatie et République tchèque, au Danemark, en Finlande, à Jersey, à Guernesey, en Hongrie, en Irlande, au Liechtenstein, à Malte, en Norvège, Pologne, Roumanie, Suisse, Slovaquie et Suède.

 

Informations sur le fonds
Nom du fonds/ISIN : Fidelity Funds – Sustainable Water & Waste Fund / LU1915586934
Date de lancement : 07/11/2018
Forme juridique : SICAV
Monnaie du fonds : CHF/USD hedged
Frais courants (OCF) : 1,95%
Indice de référence : MSCI ACWI


Il ne s’agit pas d’une recommandation personnelle en faveur d’un produit d’investissement spécifique. Les investisseurs qui ne sont pas certains de la pertinence d’un investissement, devraient s’adresser à un conseiller financier professionnel. La valeur d’un investissement peut évoluer aussi bien à la hausse qu’à la baisse, de sorte que les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer la totalité de l’investissement initial.