Bien qu’étant déjà l’un des principaux moteurs de l’économie mondiale, la Chine a lancé des réformes structurelles pour générer une croissance plus durable et plus respectueuse de l’environnement. Sa nouvelle stratégie pourrait créer des opportunités d’investissement à long terme dans quatre domaines: l’innovation technologique, la transition écologique, l’évolution des modes de consommation, la santé et les innovations médicales.

Préservation de l’environnement, vieillissement de la population, tensions commerciales, autonomie… Autant de défis que la Chine a décidé de relever en lançant des réformes structurelles reposant notamment sur l’innovation technologique et l’évolution des modes de consommation.

Le gouvernement chinois a ainsi annoncé un plan de développement 2021-2035 pour répondre à ces enjeux démographiques et économiques, mais aussi créer de nouveaux moteurs de croissance. Les réformes qui en découlent font ressortir quatre tendances majeures de long terme qui offrent de nombreuses opportunités d’investissement: l’innovation technologique, la transition écologique, l’évolution des modes de consommation, la santé et les innovations médicales.

Chine 4 tendances

La crise sanitaire de la Covid-19 a renforcé le virage stratégique opéré par la Chine, même s’il a été initié avant la pandémie. Le coronavirus a en effet conforté la puissance économique chinoise au niveau international. Ses exportations ont ainsi beaucoup profité des plans de soutien aux Etats-Unis et en Europe en 2020, et le pays devrait également bénéficier de la reprise de l’économie mondiale attendue cette année. Par ailleurs, la Chine a démontré à cette occasion ses capacités en matière de recherche et développement en lançant cinq vaccins contre la Covid-19.

« La Chine apparaît comme l’un des grands gagnants de la crise de la Covid-19 qui a accéléré la révolution technologique et la digitalisation de l’économie en modifiant en profondeur nos habitudes de consommation, de travail ou de divertissement », observe Haiyan Li-Labbé, gérante spécialisée dans les actions chinoises chez Carmignac. « Plusieurs entreprises chinoises figurent parmi les leaders mondiaux de secteurs clés de cette révolution comme le commerce et le paiement en ligne. De plus, les mesures de soutien économique annoncées depuis le début de la pandémie par le gouvernement chinois ont mis l’accent sur de nouvelles infrastructures clés comme la 5G, les data centers, le cloud, ou l’intelligence artificielle… »

Illustrant sa force, l’économie chinoise fut la seule grande puissance mondiale à avoir échappé à la récession en 2020 à la faveur d’une meilleure gestion de la crise sanitaire, ce qui lui a permis de relancer rapidement son industrie et la consommation dans le pays. Elle est désormais l’un des principaux moteurs de la croissance mondiale. Selon l’OCDE, l’économie chinoise devrait croître de près de 8% (+7,8%) en 2021, après avoir progressé de 2,3% l’an dernier, quand la zone euro devrait voir sa croissance rebondir cette année de 3,9% après une chute de 6,6% en 2020.

Chine PIB

Carmignac a développé une véritable expertise sur la Chine au fil des années en investissant dans le pays depuis sa création il y a plus de trente ans. La société de gestion d’actifs indépendante a su se montrer suffisamment agile pour augmenter rapidement ses investissements en Chine, où se trouvent, aujourd’hui, de nombreuses entreprises évoluant dans les secteurs les plus prometteurs.

Afin de saisir les opportunités offertes par le pays, Carmignac a créé un fonds d’investissement spécialisé, Carmignac Portfolio China New Economy. Ce fonds vise essentiellement les entreprises de la nouvelle économie chinoise (consommation, innovation technologique, santé…) et est géré par Haiyan Li-Labbé, qui a plus de 20 ans d’expérience professionnelle et est une spécialiste de la Chine où elle a grandi.

« Compte tenu du potentiel économique du pays, les actions chinoises devraient offrir les meilleures opportunités d’investissement pour les 10 à 15 ans qui viennent si l’on sait se montrer sélectif et que l’on adopte une approche de long terme », estime Haiyan Li-Labbé.

 

En savoir plus sur notre vision des marchés émergents

 


Ce document est un matériel publicitaire. Ce document ne peut être reproduit, en tout ou partie, sans autorisation préalable de la société de gestion. Il ne constitue ni une offre de souscription, ni un conseil en investissement. Les informations contenues dans ce document peuvent être partielles et sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. L’accès au Fonds peut faire l’objet de restriction à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Il ne peut notamment être offert ou vendu, directement ou indirectement, au bénéfice ou pour le compte d’une « U.S. person » selon la définition de la règlementation américaine « Regulation S » et/ou FATCA. Le Fonds présente un risque de perte en capital. Les risques, les frais courants et les autres frais sont décrits dans le DICI (Document d’Information Clé pour l’Investisseur). Le prospectus, DICI, et rapports annuels du Fonds sont disponibles sur le site www.carmignac.com et sur simple demande auprès de la Société de Gestion. • En France : Le prospectus, DICI, et les rapports annuels du Fonds sont disponibles sur le site www.carmignac.fr et sur simple demande auprès de la Société de Gestion. Le DICI doit être remis au souscripteur préalablement à la souscription. • En Suisse : Le prospectus, KIID, et les rapports annuels du Fonds sont disponibles sur le site www.carmignac.ch et auprès de notre représentant en Suisse (Switzerland) S.A., Route de Signy 35, P.O. Box 2259, CH-1260 Nyon. Le Service de Paiement est CACEIS Bank, Paris, succursale de Nyon / Suisse Route de Signy 35, 1260 Nyon. Le KIID doit être remis au souscripteur préalablement à la souscription.