Aucun autre marché de la santé ne se développe actuellement aussi rapidement que le marché chinois. Plusieurs facteurs structurels sont à l’origine de cette dynamique qui pourrait ouvrir de nombreuses opportunités d’investissement à long terme.

La Chine, pays de tous les superlatifs, ne cesse de surprendre le monde. Dernier exploit en date, la rapidité et l’efficacité avec lesquelles Pékin a endigué la pandémie de coronavirus et son rôle de premier plan dans l’approvisionnement du monde en dispositifs médicaux. Ces réalisations sont l’expression d’une formidable dynamique de réforme et d’innovation grâce à laquelle le gouvernement chinois entend doubler la taille du marché national de la santé à 2’400 milliards de US dollars d’ici 2030 afin de couvrir les besoins médicaux croissants de ses 1,4 milliard d’habitants.[1] La politique de réforme prône l’innovation, l’efficience et l’autosuffisance nationale.

En parallèle, la Chine continue d’ouvrir ses marchés financiers, procurant de nouvelles sources de financement aux entreprises innovantes dans le secteur de la santé. Avec une capitalisation boursière de 1000 milliards de dollars, le secteur chinois de la santé est devenu l’un des principaux segments du marché des actions A et abrite plus de 370 sociétés cotées en Chine et à Hong Kong.[2] Grâce au nouveau segment de la Bourse de Hong Kong,les investisseurs ont désormais accès à de nombreuses start-up innovantes dans les domaines des biotechnologies («biotech») et des techniques médicales («medtech»).

Depuis la mise au point de vaccins jusqu’aux biotechnologies, en passant par la découverte et la fabrication de médicaments innovants, les entreprises chinoises du secteur de la santé augmentent rapidement leurs parts de marché, distançant même certains des principaux acteurs mondiaux du secteur. Et leur potentiel de croissance ne nous semble pas encore atteint. Les 20 premiers groupes de santé chinois affichent une capitalisation boursière inférieure à 50 milliards de dollars, contre 50 à 400 milliards pour les 20 premières multinationales mondiales. De même, leurs dépenses en recherche et développement (R&D) restent bien inférieures à celles de leurs concurrents internationaux avec en moyenne 11% de leur chiffre d’affaires, contre 20% pour ceux-ci.[3]

Diversité des moteurs de croissance structurelle

Selon les estimations actuelles, le nombre de personnes âgées plus de 60 ans en Chine doublera d’ici 2027 pour atteindre 324 millions, soit presque la taille de la population des États-Unis.[4] Le changement démographique s’accompagne d’une hausse des dépenses de santé, les personnes âgées étant davantage susceptibles d’avoir besoin de soins médicaux que les jeunes générations.

Dans le même temps, le produit intérieur brut par habitant en parité de pouvoir d’achat (PPA), qui s’établissait à 17’000 dollars en 2020, devrait atteindre plus de 30’000 dollars en 2030. Si l’on exclut l’année 2020, le revenu disponible en Chine a progressé à un rythme supérieur de 5% par an depuis 1990. En conséquence, la classe moyenne chinoise est aujourd’hui la plus importante au monde et soutient la demande de produits et services de santé de grande qualité.[5] En effet, les Chinois, comme le reste du monde par ailleurs, prennent conscience de l’importance de la santé, qu’elle soit physique ou mentale. Les jeunes générations et les habitants des grandes métropoles ne sont pas les seuls à y être sensibles.

Progrès technologique et réformes

La Chine encourage les innovations médicales au travers d’incitations fiscales, d’une amélioration de la protection de la propriété intellectuelle et d’investissements ciblés. La pandémie de Covid-19 a incontestablement accéléré la croissance du secteur de la santé, notamment la télémédecine et les biotechnologies. Mais dans d’autres domaines également, une dynamique d’innovation est à l’œuvre, comme en témoigne l’adoption de thérapies avancées dans le traitement du cancer.

En imposant des baisses de prix pour les médicaments génériques, le gouvernement chinois a incité les entreprises à se concentrer sur le développement de molécules innovantes à marges plus élevées. La suppression de l’obligation pour les entreprises souhaitant se lancer dans la recherche de médicaments de détenir des capacités de production propres a favorisé la création de sociétés biotechnologiques. Au cours des trois à quatre dernières années, plus d’une cinquantaine sont ainsi apparues en Chine, atteignant une taille commercialisable. Ces sociétés biotechnologiques ont à leur tour d’importants besoins de sous-traitance, notamment dans les domaines de la recherche et de la fabrication.

Les médicaments novateurs «made in China» partent à la conquête du marché mondial

Combiné aux percées scientifiques, à l’immense réservoir de talents du pays et aux investissements privés dans le système de santé, l’ambitieux programme de modernisation du système de santé chinois a favorisé l’essor de la recherche et du développement de médicaments et l’expansion rapide de l’écosystème de R&D avec des biotech et des sociétés de recherche sous contrat de premier ordre. Les biotech chinoises répondent désormais aux exigences en matière d’innovation des autorités de surveillance mondiales, notamment de la Food and Drug Administration (FDA) américaine ou de l’Agence européenne du médicament (EMA), et peuvent donc compter sur l’autorisation de leurs médicaments à l’étranger.

Dans le même temps, les biotech chinoises sont devenues d’importants partenaires d’innovation pour les multinationales pharmaceutiques et biotechnologiques qui souhaitent accélérer leurs activités de recherche et développement en Chine et dans le reste du monde. Ces entreprises ont donc aujourd’hui une présence mondiale sans précédent.

Différents segments de marché intéressants

Par l’intermédiaire des actions A (une action ordinaire sans droit de vote) émises par les entreprises chinoises active dans la santé, il est possible d’investir dans de nombreux segments présentant une dynamique de l’offre et de la demande et des modèles économiques propres.

Ainsi, le segment des medtech bénéficie d’une demande nationale et internationale élevée. Les progrès technologiques favorisent l’adoption de dispositifs plus innovants et donc plus chers. À cet égard, nous croyons que les fabricants locaux sont extrêmement compétitifs en termes de coûts, de qualité et d’innovation.

Le domaine des médicaments innovants semble particulièrement intéressant pour les investisseurs axés sur la croissance. Certains groupes de santé chinois possèdent d’importants pipelines de produits prometteurs. Et avec une capitalisation boursière de 140 milliards de dollars, le marché chinois des médicaments délivrés sur ordonnance se classe non seulement deuxième derrière les États-Unis (393 milliards de dollars), mais selon nous devrait continuer de croître à un rythme très élevé.[6] Dans ce domaine, nous privilégions les sociétés pharmaceutiques dotées d’un solide pipeline de produits innovants ainsi que les biotech bien positionnées.

Autre segment intéressant, celui des sociétés de recherche sous contrat et des sociétés de façonnage. Ces entreprises profitent d’une forte demande de la part de clients internationaux et locaux qui cherchent à valoriser leurs produits en investissant dans la R&D. Sur le plan des coûts, les sociétés de sous-traitance chinoises présentent des avantages considérables car elles peuvent compter sur un immense réservoir de diplômés en biologie et en chimie et d’une vaste base de patients pour les essais cliniques.

Les fabricants de vaccins chinois profitent d’une faible pénétration de marché, de parts de marché en hausse au niveau national et de la contribution au chiffre d’affaires des vaccins contre la Covid-19 ainsi que d’autres nouveaux produits. En Chine, le marché des vaccins pèse actuellement environ 5,9 milliards de dollars, un chiffre qui devrait atteindre 14,7 milliards de dollars dans les dix prochaines années.[7] La Chine compte quatre fois plus d’habitants que les États-Unis, mais ses dépenses consacrées aux vaccins ne représentent que 5% que celles des États-Unis. Cette situation laisse entrevoir un potentiel de croissance considérable.

Perspectives

Nos perspectives concernant l’évolution du secteur chinois de la santé et du marché des actions A en 2021 sont bonnes. Une fois que la Chine aura effectivement endigué la pandémie, nous prévoyons une forte reprise de la croissance économique chinoise et l’afflux d’investissements sur le marché chinois. Compte tenu de l’évolution prometteuse de la recherche de médicaments en Chine et du soutien politique continu de ce marché, nous y voyons un vaste potentiel d’innovation et des opportunités d’investissement à long terme.

 

[1] Propres données des entreprises. Rapport de PwC sur les tendances pharmaceutiques mondiales, données de IMS Health Daten, rapport de McKinsey sur le secteur. J.P. Morgan, Private and public measures to improve health care – Perspectives 2020, février 2020.
[2] Source: https://www.invesco.com/fr/fr/insights/notre-strategie-cibler-les-opportunites-uniques-dans-le-secteur-de-la-sante-en-chine.html
[3] Source : https://www.invesco.com/fr/fr/insights/le-secteur-de-la-sante-en-chine-les-opportunites-pour-les-investisseurs-en-actions.html
[4] Source : https://www.invesco.com/invest-china/en/institutional/insights/could-healthy-china-2030-also-be-a-blueprint-for-investment-opportunity.html
[5] Invesco, analyse Goldman Sachs ; 30 septembre 2020.
[6] Source : Goldman Sachs, Bloomberg, PharmExec. Données au 28 février 2021.
[7] Source : https://www.invesco.com/fr/fr/insights/le-secteur-de-la-sante-en-chine-les-opportunites-pour-les-investisseurs-en-actions.html

 


Avertissements concernant les risques

La valeur des investissements et les revenus vont fluctuer, ce qui peut en partie être le résultat des fluctuations de taux de change et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant total de leurs investissements initiaux.

Informations importantes

Ce article contient des informations communiquées à des fins d’illustration uniquement. Il est réservé exclusivement aux réservé aux investisseurs en Suisse. Les prévisions ne sont pas des indicateurs fiables des performances futures.

Le présent document constitue une information promotionnelle et ne peut être considéré comme une recommandation d’acheter ou vendre une quelconque classe d’actif, valeur ou stratégie. Les dispositions réglementaires portant sur l’impartialité des recommandations d’investissement et des

recommandations de stratégies d’investissement ne sont donc pas applicables et il en va de même des interdictions de négocier l’instrument avant publication.

Lorsqu’un professionnel de la gestion ou un centre d’investissement a exprimé ses opinions, celles-ci sont basées sur les conditions de marché actuelles ; elles peuvent différer de celles des autres centres d’investissement et sont susceptibles d’être modifiées sans préavis.