Boiron: l’homéopathie contre-attaque

Olivier de Berranger, CIO, LFDE

L’actu

Les Laboratoires Boiron viennent de publier leurs résultats du premier semestre 2020 et annoncent une transformation profonde en termes de coûts et de nouveaux produits qui devrait changer de façon structurelle le profil de l’entreprise.

 

Notre analyse

Les ventes du laboratoire français sont en recul de 1,2% sur le semestre (253,6 millions d’euros) impactées par une baisse de -16,5% de l’activité en France, une diminution des médicaments à nom commun, c’est-à-dire avec une seule souche, de -21,0 % et des spécialités, comportant plusieurs principes actifs, à hauteur de – 6,6 %. A contrario, l’international connaît une croissance de 20,8%, principalement aux Etats-Unis.
Face à cette situation, le spécialiste de l’homéopathie a annoncé en mars dernier un plan de réorganisation des activités en France. Cette mutation profonde en termes de coûts se traduit par l’arrêt du site de production de Montrichard, la fermeture de 12 établissements sur les 27 existants de préparation-distribution, le redimensionnement des équipes de production, de préparation-distribution et la restructuration des équipes commerciales. Cette opération, estimée à 59 millions d’euros et provisionnée au 30 juin 2020, impacte ainsi négativement le résultat opérationnel. Toutefois, exempté du montant de ce projet, le résultat opérationnel s’élève à 29 millions soit 23 millions de plus que l’année précédente grâce à une coupe drastique de ses coûts de production, préparation et distribution, mais aussi de promotion à hauteur de 19 millions d’euros.

Cette transformation profonde en termes de coûts, qui comprend 13 millions de réductions pérennes sur les 19 millions) s’accompagne du lancement de nouveaux produits destinés à étendre son marché adressable. Boiron a ainsi inauguré une gamme de 10 compléments alimentaires et un produit favorisant le sommeil. Enfin, la trésorerie nette de 215 millions d’euros permettra de poursuivre sa transformation via des acquisitions sur de nouveaux marchés/produits.

 

Conclusion

Le leader mondial du secteur de l’homéopathie, créé en 1932, entame donc une nouvelle phase de son histoire en s’appuyant sur une base de coûts optimisée ainsi que sur de nouveaux produits destinés à améliorer les résultats du groupe dans les années à venir.

 

Rédaction achevée le 11/09/2020

 


Les informations communiquées sont le résultat de recherches internes réalisées par l’équipe de gestion dans le cadre de son activité de gestion d’OPC et non d’une activité d’analyse financière au sens de la réglementation.

Cette analyse est fondée sur la base des meilleures sources en notre possession et issues d’informations publiques. Elles n’engagent aucunement La Financière de l’Echiquier et ne sont pas constitutives d’un conseil en investissement