CNH : les fondamentaux s'améliorent encore

Enguerrand Artaz, Analyste Cross Asset, La Financière de l’Echiquier

L’actu

Le leader des véhicules utilitaires et des équipements agricoles a publié des résultats de très bonne facture au titre du 4e trimestre, notamment un BPA au-dessus de la borne haute des attentes du consensus.

 

Notre analyse

La nouvelle la plus positive est l’amélioration de la génération de liquidités. Au 3e trimestre, la société, qui avait fixé un objectif de dette industrielle nette de 700 à 900 millions de dollars, a terminé l’année avec 600 millions. Le niveau d’endettement élevé est le point faible historique de la société. Par conséquent, toute nouvelle positive relative à la structure financière est très bien reçue par le marché. L’augmentation du dividende témoigne de la confiance du management et de sa volonté de favoriser à l’avenir le retour aux actionnaires.

Par ailleurs, sur 2018, la marge d’EBITDA a progressé de 8,5 à 9,6%. Toutes les divisions ont contribué à cette amélioration, notamment la division agricole, la plus profitable du groupe, et la division véhicules utilitaires, l’activité à problèmes de CNH. L’amélioration est sensible pour les équipements de construction, la marge de la division passant de 1,9 à 5%. Les objectifs 2019, qui semblent réalistes, offrent un potentiel de surprise positive : la société vise un chiffre d’affaires de “modeste croissance” et une croissance du BPA de 5 à 10%, avec un niveau d’endettement qui doit continuer à se réduire.

Il faudra néanmoins surveiller la division des équipements agricoles, dont les perspectives sont tributaires de l’issue des négociations commerciales sino-américaines.

 

En conclusion

Le facteur exogène que constitue la “guerre commerciale” sera un moteur essentiel de la performance du titre cette année. L’autre facteur sera l’évolution de la structure de la société. Nous tablons sur sa simplification et le recentrage sur l’activité matériel agricole. Les attentes sont faibles et la valorisation actuelle ne reflète pas le potentiel intrinsèque de la société. Nous conservons nos positions dans Echiquier Agressor et Echiquier Value Euro.