NIKE, confirmation des objectifs 2020

Enguerrand Artaz, Analyste Cross Asset, La Financière de l’Echiquier

L’actu

A l’occasion de la publication de ses résultats du 4e trimestre, NIKE, dont l’exercice 2019 est décalé de mai à mai, a confirmé ses objectifs pour l’exercice 2020.

 

Notre analyse

Les résultats du 4e trimestre sont satisfaisants. Le chiffre d’affaires est en hausse de 10% et l’EBIT de 14%, mais les bénéfices sont inférieurs aux attentes de 3%, notamment à cause de dépenses d’investissement plus élevées et d’un effet fiscal défavorable. La marge brute a progressé de 80 points de base, à 45,5%, portée par des prix en hausse et une augmentation des ventes en direct. Les investissements sont ressortis en hausse, à 33,4% du chiffre d’affaires, témoignant essentiellement d’une inflation des coûts salariaux (investissement en innovation, data analytics…).

Sur l’exercice 2019, la croissance de NIKE reste très soutenue, à +11%, en grande partie portée par la stratégie de distribution et par l’innovation produit. Toutes les zones géographiques contribuent à la croissance, avec une solide tendance en Chine (17% du chiffre d’affaires), où les ventes sont en hausse de 22% au 4e trimestre et de 24% sur l’ensemble de l’année.

 

En conclusion

Enfin, les objectifs 2020 ont été réaffirmés avec une croissance du chiffre d’affaires «high single digit» (7 à 9%), et une marge brute en hausse de 50 points de base. La valorisation reste élevée (29 fois le P/E à 12 mois), mais NIKE est un modèle d’exception combinant pricing power, capacité d’innovation et contrôle de la distribution. Nous conservons la position dans Echiquier Luxury.