Le Covid-19 a changé notre façon d’utiliser la technologie et Taïwan a été au cœur de cette évolution, en raison de son rôle crucial dans la fourniture de semi-conducteurs au niveau mondial. Casey McLean, gestionnaire de portefeuille du Fidelity China Innovation Fund, analyse cette nouvelle dynamique et explique comment les déséquilibres au niveau de l’offre impactent les perspectives des actions et des secteurs concernés.

Par Casey Mc Lean, Fund manager Fidelity China Innovation Fund

Points clés

  • La demande de dispositifs électroniques a augmenté en raison du Covid-19. Taïwan est le siège de quelques-uns des principaux fournisseurs mondiaux de composants essentiels à la fabrication de ces dispositifs.
  • Cette situation a entraîné des pénuries de puces dans l’ensemble du secteur affectant, à tour de rôle, d’autres industries, et s’est propagée dans le monde entier.
  • Des plans d’investissement et un soutien spécifique aux industries confrontées à de graves déséquilibres devraient permettre de réduire quelque peu la pression, mais cela pourrait également entraîner de fortes variations de l’offre et prendre les investisseurs au dépourvu.

Casey Mc LeanLa plupart d’entre nous ont vécu les changements radicaux que la pandémie de Covid-19 a entraînés dans les conditions de travail quotidiennes. De nombreux employés continuent de travailler à domicile, tandis que les élèves ont abandonné les salles de classe au profit de l’enseignement à distance. Cette évolution a bouleversé le secteur des technologies, étant donné que de nombreuses familles sont passées d’un appareil par foyer à un appareil par personne.

Taïwan est au cœur de ces mutations technologiques en raison de son rôle crucial dans la fourniture de semi-conducteurs au niveau mondial. Après avoir organisé un roadshow avec 17 entreprises technologiques taïwanaises au printemps de cette année, nous avons pu constater par nous-mêmes comment ces entreprises se sont adaptées à l’évolution des préférences des entreprises et des consommateurs.

Ordinateurs portables: du marasme à la croissance fulgurante

Avant la pandémie, les marchés des ordinateurs portables et des téléviseurs étaient relativement peu actifs, avec une croissance des ventes arrivée à maturité et en déclin, et les principaux acteurs technologiques s’occupaient de nouveaux domaines prometteurs à forte marge tels que la 5G, les véhicules électriques et les services de cloud computing. Mais l’épidémie de Covid-19 a brutalement changé la donne.

En 2020, le monde a soudain opté pour le télétravail et l’enseignement à distance à un rythme sans précédent, et les ventes de produits technologiques ont explosé. Le secteur atone des ordinateurs portables a connu une croissance de 26,7% des ventes unitaires en 2020 et devrait encore progresser de 13% cette année. Les cycles de renouvellement des ordinateurs portables se sont réduits par rapport à leur cycle habituel qui était auparavant de six ans, car de nombreux consommateurs ont procédé à une mise à niveau au début de la pandémie. La demande et les cycles de renouvellement des téléviseurs et des écrans ont également connu une forte progression.

2021.10.20.Fidelity télétravail et ordinateurs portables
Source : IDC, mars 2021

Cette demande de technologies permettant le travail à domicile a exercé une pression considérable sur le secteur de la technologie et des semi-conducteurs. Taïwan et la Corée du Sud concentrent certains des principaux fournisseurs mondiaux de composants essentiels à la quasi-totalité de l’électronique moderne, des ordinateurs aux voitures, en passant par les appareils photo et les cuisinières.

Si la plupart des entreprises se réjouissent de la hausse de la demande, de nombreuses fonderies et centres de fabrication de semi-conducteurs de la région ont été pris au dépourvu. Cette situation a entraîné des pénuries de puces dans l’ensemble du secteur, ce qui a affecté d’autres industries et s’est propagé dans le monde entier.

Les conditions climatiques extrêmes de l’hiver aux États-Unis ont accentué encore la pression, obligeant le centre de fabrication de Samsung à fermer en février en raison des températures glaciales et des coupures d’électricité. En Chine, les confinements ont interrompu la fabrication de semi-conducteurs dans le pays. Ces pénuries ont intensifié la concurrence autour de l’approvisionnement en puces et provoqué une flambée des prix.

2021.10.20.Fidelity semiconducteurs
Source : Yahoo Finance, juillet 2021

De nombreux fabricants de produits électroniques grand public ont pu répercuter la hausse du coût des puces sur les clients, en particulier dans le cas des appareils permettant le télétravail, tels que les PC, les téléviseurs et les tablettes. À Taïwan, les fabricants de semi-conducteurs qui ont pu maintenir ou augmenter leur production et s’orienter vers la fourniture de composants pour des produits très demandés ont connu une croissance rapide de leurs revenus et de leurs parts de marché.

L’aubaine des semi-conducteurs à Taïwan

Au début de la pandémie, Taïwan a été relativement épargnée par le virus. Le nombre d’infections et de décès y était faible par rapport au reste du monde, ce qui a permis d’éviter les confinements à grande échelle. Toutefois, le 15 mai 2021, le gouvernement a relevé le niveau d’alerte à la pandémie dans tout le pays et seules les entreprises essentielles ont été autorisées à poursuivre leurs activités. Cette décision a été prise alors que les cas, dans le pays, se concentraient principalement autour de la ville de Taipei (les restrictions ont ensuite été assouplies au niveau 2, fin juillet 2021). Mais l’industrie taïwanaise des semi-conducteurs a bénéficié de trois coups de chance.

Premièrement, les fonderies et la plupart des activités manufacturières sont considérées comme des secteurs essentiels à Taïwan et n’ont pas été obligées de cesser leurs activités. Deuxièmement, les usines de semi-conducteurs sont situées en dehors de la ville de Taipei, ce qui les maintient à distance des foyers de contamination et de leurs effets. Enfin, une grande partie de la chaîne d’approvisionnement dans le domaine de la technologie nécessite un «environnement de salle blanche» pour la fabrication des composants en raison de la nature délicate du matériel, de sorte que ces sites sont plus sûrs que d’autres entreprises en termes de propagation des infections.

À plus long terme, la vaccination est indispensable pour contenir l’épidémie à Taïwan et permettre au secteur technologique de poursuivre ses activités. Le programme de vaccination devra être systématique et rapide pour éviter toute résurgence des infections.

Les difficultés vont persister dans le secteur des puces

Étant donné que les fonderies et les fabriques ont travaillé presque à pleine capacité, il y a un arriéré de commandes et une demande refoulée. En outre, les employés finiront par retourner massivement au bureau et les enfants à l’école. Cela signifie que les principaux moteurs de croissance des sous-secteurs des PC et des téléviseurs vont fléchir et que les fabricants de technologies vont se recentrer sur des domaines qui n’étaient plus prioritaires, élargissant ainsi la demande de dispositifs.

Les fabricants de puces ont réagi à cette situation en augmentant leurs investissements. Par exemple, en mars, Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) a annoncé un projet d’investissement de 100 milliards de dollars sur trois ans pour accroître sa capacité de production. C’est la première fois qu’elle présente un plan sur plus d’un an, ce qui témoigne de sa confiance dans la demande future.

Quelles sont les perspectives actuelles?

Nous considérons que les conditions d’approvisionnement en semi-conducteurs resteront tendues jusqu’en 2022. Ces difficultés sont dues à la combinaison de déséquilibres à court terme dans la chaîne d’approvisionnement et d’une augmentation structurelle de la demande à long terme. Nous escomptons une augmentation des stocks des clients au cours du second semestre de 2021, car les entreprises vont se constituer une réserve plus importante de composants pour faire face à d’éventuelles pénuries futures.
Il n’est pas exclu qu’une correction des stocks intervienne à un moment donné, mais le géant industriel TSMC estime qu’un éventuel repli sera plus faible que les cycles précédents en raison des puissantes tendances structurelles qui sous-tendent la demande technologique, telles que la 5G, le cloud computing, l’internet des objets et les véhicules électriques, pour n’en citer que quelques-unes.

Dans le cas de TSMC, les dépenses d’investissement plus élevées et la charge d’amortissement correspondante, ainsi que son expansion géographique exerceront une certaine pression sur les bénéfices à court terme. Toutefois, l’entreprise est en mesure de contrebalancer cette pression en augmentant ses prix et devrait continuer à générer des marges brutes solides et un rendement élevé des capitaux propres.

Si les fabricants de composants ont bien résisté à la pandémie, les retards et les pénuries de composants ont eu un impact sur les industries qui dépendent toujours plus des fonderies. L’industrie automobile est l’une des grandes victimes de la pénurie de puces qui provoque des goulets d’étranglement dans les chaînes de montage de véhicules du monde entier. La demande de semi-conducteurs s’étant affaiblie pour certaines applications concurrentes, le marché automobile risque désormais de rapidement connaître une offre excédentaire après une période de reconstitution des stocks.

L’évolution de Taïwan est cruciale pour le marché des puces

La pandémie de Covid-19 a eu un impact important sur le secteur technologique et a soumis les fonderies à une forte pression en augmentant la demande de produits existants et en obligeant les fabricants à réorienter leur production. Nous pensons que ces pénuries vont se poursuivre l’année prochaine, mais certains signes indiquent que les fabricants de puces sont en train de remédier au problème.

Les importants plans d’investissement dans les capacités de production de semi-conducteurs et le soutien spécifique apporté aux industries souffrant de graves déséquilibres devraient contribuer à atténuer les tensions, mais pourraient également entraîner de fortes variations de l’offre, prenant une fois de plus les investisseurs et les entreprises au dépourvu. Le succès de Taïwan dans sa lutte contre Covid-19 sera également déterminant pour le développement du marché mondial des puces. Quoi qu’il en soit, il faudra que les investisseurs suivent de près la situation de Taïwan pour connaître la suite de l’histoire des semi-conducteurs.

 


Fidelity propose des services financiers constitutifs d’acquisitions et/ou d’aliénation d’instruments financiers au sens de la loi fédérale sur les services financiers ( LSFin ). Fidelity n’est pas requise de vérifier le caractère approprié et adéquat des services financiers qu’elle procure sela la LSFin. Tout investissement doit se faire sur la base du prospectus actuel et de la FIB (feuille d’information de base), qui sont disponibles gratuitement, tout comme les statuts et les derniers rapports annuels et semi-annuels de nos distributeurs, auprès de notre Centre de Service Européen au Luxembourg, FIL (Luxembourg) SA, 2a rue Albert Borschette BP 2174 L-1021 Luxembourg, ou auprès de notre représentant et service de paiement Suisse, BNP Paribas Securities Services, Paris, succursale de Zurich, Selnaustrasse 16, 8002 Zurich. Ce document promotionnel et publié par FIL Investment Switzerland AG. L’information contenue dans ce matériel promotionnel ne doit pas être comprise comme une offre ou une invitation à faire une offre d’acquisition ou d’aliénation des produits financiers mentionnés dans ce matériel promotionnel.