Le football compte plus de 3 milliards de fans, ce qui en fait le sport le plus populaire au monde. À ce titre, il peut générer des revenus énormes. Le football compte trois principales sources de profit: les jours de match, les droits de diffusion et les revenus commerciaux. Le marché européen du football a réalisé 25.2 milliards d'euros de chiffre d'affaires au cours de la saison 2019/2020, soit 13% de moins que la saison précédente.

Cette contraction résulte des restrictions liées au Covid-19, toutes les ligues ayant été suspendues et aucun spectateur n’ayant été admis lors de la reprise. Au cours de cette période, les matchs n’ont généré aucun revenu, mais ce sont les contrats de diffusion qui ont posé le plus de problèmes aux ligues. Celles-ci tirent en effet une grande partie de leurs revenus (entre 40 et 60% selon la ligue) des contrats de diffusion. Elles vendent les droits de diffusion de leurs matchs à des sociétés de médias. Mais comme aucun match n’a eu lieu durant cette période, les ligues ont été contraintes de rembourser en partie les diffuseurs. La Premier League a été la plus durement touchée, avec 330 millions de livres sterling de remboursements partagés entre tous les clubs.

Derniers développements

La Coupe du Monde de football 2022 approche à grands pas. Cet événement sportif, qui réunira au Qatar les supporters de 32 nations, sera l’un des plus attendus de l’année, et ses retombées financières seront considérables: la FIFA, l’instance dirigeante du football, prévoit actuellement un budget total de 4.67 milliards de dollars, dont 2.64 milliards issus des droits de diffusion et 1.35 milliard des contrats de parrainage. Les droits d’accueil et les ventes de billets généreront 500 millions de dollars.

Principal pourvoyeur de revenus de la FIFA, la Coupe du Monde de football a lieu à la fin d’un cycle de quatre ans, ce qui entraîne un décalage dans la comptabilisation des revenus. Les membres de la FIFA ont récemment adopté un budget prévisionnel de recettes globales pour le cycle complet de quatre ans de 6.44 millions de dollars US.

Fin 2020, des contrats représentant 80% du budget du cycle complet étaient déjà attribués. Le budget annuel 2022 confirme donc l’attente selon laquelle le budget 2019-2022, tel qu’approuvé par le 70e Congrès, sera pleinement réalisé. Même la nouvelle de la rupture du partenariat entre l’éditeur de jeux vidéo EA Sports et la FIFA ne devrait pas nuire à la popularité ou aux flux de revenus de ces deux géants.

Perspectives 2022

La pandémie a ébranlé la stratégie de l’industrie du football en matière de revenus. Les ligues tentent de se diversifier depuis des années et ce processus devrait commencer à s’accélérer. L’adoption de la technologie numérique sera indispensable et, dans ce domaine, l’expérience de la NBA peut servir de guide: en 2019, celle-ci a lancé les cartes à collectionner virtuelles NBA Top Shot. Les transactions sont estimées à plus d’un demi-milliard depuis lors.

La Premier League a déjà déclaré qu’elle examinait l’option des NFT, et de nombreux clubs ont émis des Fan Tokens. Cependant, l’interaction entre le football, l’industrie du divertissement et le numérique est encore loin d’être exploitée. Si les ligues veulent créer de nouvelles sources de revenus, elles devront adopter des modèles économiques de vente directe aux consommateurs et monétiser les données via la Business Intelligence. Les demandes du public évoluent également. En tant qu’expérience, assister à un match de football et acheter un sandwich ou une bière ne suffit plus. Ce n’est pas non plus très productif d’un point de vue marketing. Les ligues et les clubs doivent se concentrer sur des stratégies qui leur permettront d’optimiser leur chiffre d’affaires/m2. Les technologies numériques, l’intelligence artificielle et les plateformes d’engagement peuvent devenir les moyens par lesquels les fans pourront générer l’expérience qu’ils souhaitent. De nouvelles sources de revenus verront ainsi le jour.

Les sources de revenus audiovisuelles et commerciales ne disparaîtront pas, mais elles ont peut-être atteint leur apogée. Une situation moins risquée en termes de revenus ne sera possible que si les ligues se diversifient, et cela ne pourra se produire que si elles adoptent des technologies qui ouvrent la voie à un nouveau type de modèle économique dans l’industrie du football.

 

Le Certificat Football Fever de Swissquote cible les acteurs de l’industrie du football  les mieux placés pour bénéficier de l’adoption de la technologie numérique.

ISIN CH0385845695
Valeur 038584569
Symbole SQFFEU