L’infrastructure est l’épine dorsale de notre économie. Pourrions-nous imaginer une société moderne sans route, sans port, sans aéroport ? sans réseau d’électricité, d’eau et de gaz ? De nombreuses études ont pu montrer le lien de corrélation entre la performance d’une économie et la qualité des infrastructures.

Alors que le monde post-Covid s’enfonce dans la crise, relancer l’économie par l’investissement dans le transport, l’énergie, l’environnement aurait tout son sens. Et les opportunités ne manquent pas: de nombreuses études ont montré que l’Europe, et la France en particulier, a longtemps négligé la maintenance de ces infrastructures stratégiques, conduisant parfois à de terribles tragédies.

L’infrastructure est aussi le reflet des changements de notre société. L’actualité, la politique, nous fournissent des exemples toujours plus nombreux de leur caractère stratégique dans le monde de demain. Nous aspirons à la transition énergétique contre le changement climatique? La réponse se trouve dans la construction d’énergies renouvelables, éoliennes, et notamment éoliennes en mer, fermes solaires, mais aussi la modernisation de nos réseaux électriques, la construction d’infrastructures gazières capables de gérer l’intermittence des énergies renouvelables. Elle se trouve aussi dans la pose de compteurs intelligents de manière à responsabiliser les usagers sur leur consommation.

La période de confinement que nous venons de traverser a aussi montré notre dépendance aux infrastructures numériques, aux réseaux de fibres, aux antennes relais, et mis en évidence les «déserts numériques». Les tensions géopolitiques ont démontré l’importance de la localisation de centres de données en Europe, au plus près des usagers, de manière à préserver la sécurité numérique et notre indépendance.

A très court terme enfin, la crise sanitaire nous amènera aussi à renforcer rapidement les fonds propres de ces sociétés, notamment dans le secteur des transports, qui, faute d’usagers ont multiplié les pertes au cours de ces derniers mois, et donc vu fondre leurs fonds propres. Les mesures d’urgence, prêts garantis, différés de charges, leur ont apporté les liquidités nécessaires pour passer la crise, mais ont, dans le même temps, augmenté leur dette. Nombre d’entre elles devront engager rapidement une augmentation de capital pour maintenir leur solvabilité à un niveau acceptable. C’est autant d’opportunités pour les fonds infrastructures pour accompagner l’économie nationale, soutenir des entreprises stratégiques et construire le monde de demain.

 


Information importante: Cette communication est destinée à des fins marketing. Ce document exprime les opinions de ses auteurs sur cette page. Ces opinions ne représentent pas nécessairement celles formulées ou reflétées dans d’autres supports de communication, présentations de stratégies ou de fonds de Schroders. Ce support n’est destiné qu’à des fins d’information et ne constitue nullement une publication à caractère promotionnel. Le support n’est pas destiné à représenter une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de tout instrument financier. Il n’est pas destiné à fournir, et ne doit pas être considéré comme un conseil comptable, juridique ou fiscal, ou des recommandations d’investissement. Il convient de ne pas se fier aux opinions et informations fournies dans le présent document pour réaliser des investissements individuels et/ou prendre des décisions stratégiques. Les performances passées ne constituent pas une indication fiable des résultats futurs. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse et n’est pas garantie. Tous les investissements comportent des risques, y compris celui de perte du principal. Schroders considère que les informations de la présente communication sont fiables, mais n’en garantit ni l’exhaustivité ni l’exactitude. Certaines informations citées ont été obtenues auprès de sources externes que nous estimons fiables. Nous déclinons toute responsabilité quant aux éventuelles erreurs commises par ou informations factuelles obtenues auprès de tierces parties, sachant que ces données peuvent changer en fonction des conditions de marché. Cela n’exclut en aucune manière la responsabilité de Schroders à l’égard de ses clients en vertu d’un quelconque système réglementaire. Les régions/secteurs sont présentés à titre d’illustration uniquement et ne doivent pas être considérés comme une recommandation d’achat ou de vente. Les opinions exprimées dans le présent support contiennent des énoncés prospectifs. Nous estimons que ces énoncés reposent sur nos anticipations et convictions dans des hypothèses raisonnables dans les limites de nos connaissances actuelles. Toutefois, aucune garantie ne peut être apportée quant à la réalisation future de ces anticipations et opinions. Les avis et opinions sont susceptibles de changer. Ce contenu est publié au Royaume-Uni par Schroder Investment Management Limited, 1 London Wall Place, London EC2Y 5AU. Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 1893220. Agréé et réglementé par la Financial Conduct Authority.