Les stratégies multifactorielles peuvent-elles compléter les stratégies passives et fondamentales en tant que troisième pilier des portefeuilles d'investissement? Sont-elles capables de générer durablement de l'alpha?

Par Dr. Carsten Große-Knetter, Responsable global Gestion Quantitative Actions et Thierry Misamer, Gérant Quantitatif Actions, ODDO BHF Asset Management GmbH.

 

Dr. Carsten Große-Knetter

De plus en plus d’investisseurs sont d’accord et adaptent leur allocation d’actifs. Ce livre blanc explique ce qu’est l’investissement factoriel et démontre comment ajouter de la valeur à long terme. En outre, du point de vue d’un gérant d’actifs ayant 14 années d’expérience, il montre comment l’investissement basé sur les facteurs fonctionne dans le cadre de la gestion de portefeuille. Utilisées correctement, les stratégies basées sur les facteurs aident à améliorer de manière significative l’efficacité du portefeuille. Ce troisième pilier est donc amené à prendre de l’ampleur.

Les investisseurs institutionnels ont adapté leur allocation d’actifs à un environnement de marché en mutation ces dernières années. La faiblesse persistante des taux d’intérêt et la volatilité des marchés actions ont influé sur l’évaluation des risques associés aux stratégies d’investissement passives et fondamentales. Alors que les stratégies passives impliquent inévitablement un risque de marché accru en période de hausse de la volatilité, les gérants d’actifs fondamentaux ont pour leur part de plus en plus de difficulté à surperformer systématiquement leurs indices de référence. Les deux approches continueront d’avoir leur place dans les portefeuilles des investisseurs professionnels. Toutefois, le rôle des stratégies factorielles comme troisième voie va être amené à se développer pour contribuer à créer une surperformance régulière et prévisible.

Thierry Misamer

Les stratégies multifactorielles, proposées par ODDO BHF Asset Management avec succès depuis plus de 14 ans, contribuent à la diversification du portefeuille et, partant, à la réduction des risques. Pourtant, pour de nombreux investisseurs, des interrogations demeurent: à quels facteurs devons-nous donner la priorité? Dans quelle mesure les corrélations négatives entre différents facteurs sont-elles stables? Les stratégies factorielles peuvent-elles générer durablement de l’alpha?

Au travers de notre premier livre blanc consacré à la gestion factorielle des fonds, nous souhaitons donner aux investisseurs intéressés un panorama de l’historique et des caractéristiques actuelles de ce type de gestion. Avec le recul, on constate que le principe des primes factorielles est valable d’un point de vue scientifique et empirique. Un aperçu pratique aide par ailleurs à mieux comprendre comment des stratégies factorielles peuvent donner de bons résultats dans le cadre d’un portefeuille. Ces strategies ne sont pas un remède miracle mais, si elles sont mises en oeuvre correctement, elles contribuent à améliorer significativement l’efficacité d’un portefeuille.

Dans ce livre blanc, nous nous intéresserons à la capture de l’alpha et au mythe de l’efficience du marché, et verrons comment l’investissement factoriel peut ajouter de la valeur à long terme. Nous aborderons également la finance comportementale et les biais humains ainsi que et les avantages d’une gestion quantitative basée sur des facteurs.

 


Télécharger le livre blanc “L’investissement factoriel – la troisième voie” (pdf, 20 pages, en français)