Si l'on se souvient surtout des remarquables effets du COVID-19 sur les économies et les politiques, une nouvelle série d'incertitudes sont entrées en scène.

Les mesures historiques que les responsables des politiques monétaires et budgétaires ont prises pendant la période de pandémie ont ravivé l’inflation, et l’invasion de l’Ukraine par la Russie a exacerbé ces pressions inflationnistes et freiné la croissance économique en faisant flamber les prix des matières premières/de l’énergie. Les marchés affrontent cet environnement tandis que certaines des principales banques centrales sont en train de resserrer leur politique. Nous analysons ce que tout cela peut signifier pour les investisseurs au second semestre de 2022 et au-delà.

Notre scénario central et les autres scénarios possibles

Notre scénario central table sur un ralentissement de la croissance à court terme en raison des prix élevés des matières premières et d’un pic d’inflation à la mi-2022, avec néanmoins un retour à des niveaux plus normaux en 2023. Nous envisageons également deux autres scénarios. Premièrement, si la Russie coupe l’approvisionnement en énergie pour l’Europe, nous anticipons une hausse de l’inflation, un fléchissement de la croissance, et un moindre resserrement monétaire à l’échelle mondiale. Deuxièmement, si les tensions s’apaisaient avec la Russie, l’inflation pourrait diminuer, la croissance augmenter et le resserrement monétaire être plus agressif.

Où nous situons-nous dans le cycle?

L’inflation est pour l’instant bien supérieure à la «zone de confort» de la Réserve fédérale. Si les marchés anticipent une inflation élevée à court terme, les prévisions à plus long terme demeurent raisonnablement ancrées. Nous pensons que le restant de l’année 2022 devrait être marqué par un ralentissement de la croissance pour les principales économies développées, bien que nous prévoyions un redressement de la croissance aux taux tendanciels alors que les économies digèrent les actuelles tensions géopolitiques.

2022.07.12.Les prévisions d'inflation à court terme
Sources : Bloomberg, Macrobond, Université du Michigan et Invesco, au 29 avril 2022

2022.07.12.Croissance du PIB des pay du G7
Sources : Macrobond, OCDE et US Bureau of Economic Analysis. Au 31 mars 2022

Quelle est l’orientation de l’économie mondiale?

Nous pensons que les économies vont continuer de ralentir par rapport à leurs taux de croissance élevés d’après la pandémie et converger vers un rythme tendanciel en 2023 – avec toutefois des défis de taille. Les États-Unis et la zone euro devraient selon nous bénéficier de la réouverture postérieure à la vague Omicron pendant le second semestre de 2022, pour glisser vers des taux de croissance tendanciels au fil de l’année. La croissance chinoise étant confrontée à des difficultés à court terme liées au COVID, nous tablons sur une réaccélération induite par la politique pendant le restant de l’année 2022.

2022.07.12.Prévisions de croissance du PIB
Sources : Bloomberg L.P., Invesco, au 30 avril 2022. Les lignes en tirets indiquent la trajectoire de croissance attendue

Quelles sont les implications politiques?

Un rapide resserrement est attendu chez la Réserve fédérale et la Banque d’Angleterre en vue de maîtriser l’inflation. Nous prévoyons que le taux directeur de la Fed évolue entre 2,50-3 d’ici au premier trimestre de 2023, entraînant un positionnement politique neutre à légèrement restrictif et un aplatissement de la courbe des taux d’ici à la fin de l’année. En Chine, nous pensons que le fléchissement de la croissance va se tasser sur le restant de l’année 2022 tandis que l’impact du COVID s’atténue et que le soutien politique fait son effet.

2022.07.12.Niveau de resserrement attentu en 2022
Sources : Bloomberg et Invesco, au 3 mai 2022. Les prévisions reposent sur le taux à terme implicite exprimé dans les courbes appropriées des overnight index swaps (OIS).

2022.07.12.La croissance chinoise
Source : Estimations faites par Invesco à partir des données de Xinhua News Agency. Au 3 mai 2022 Données relatives au confinement : Wind, CITI Investment Research.

Quelles sont les implications pour les allocations d’actifs?

Qu’est-ce que cela signifie pour les portefeuilles des investisseurs? Consultez une rapide synthèse de nos scénarios, et descendez jusqu’aux graphiques ci-dessous pour voir quels actifs nous privilégions parmi les obligations, actions, matières premières et instruments alternatifs.

Nous privilégions la réduction des risques, en surpondérant légèrement les actions tout en étant orientés vers les secteurs défensifs. Nous prévoyons globalement une volatilité accrue et une plus grande convergence des rendements sur l’ensemble des classes d’actifs.

2022.07.12.Réduction des risques
Source : Invesco Investment Solutions, avril 2022. Remarque : Présenté exclusivement à titre d’illustration. L’allocation d’actifs ne garantit aucun bénéfice et n’élimine pas le risque de perte.

 

Pour voir un ensemble de graphiques illustrant les détails de notre scénario de base et de nos scénarios alternatifs, cliquez ici.

 

Fonds Invesco à 9chf sur la plateforme Swissquote


Avertissements sur les risques

La valeur des investissements et de tout revenu fluctuera (cela peut être en partie le résultat des fluctuations des taux de change) et les investisseurs peuvent ne pas récupérer la totalité du montant investi.

Informations importantes

Cette communication est du matériel de marketing et non une recommandation d’achat ou de vente d’une classe d’actifs, d’un titre ou d’une stratégie en particulier. Les exigences réglementaires qui exigent l’impartialité des recommandations d’investissement/stratégie d’investissement ne sont donc pas applicables ni aucune interdiction de négocier avant la publication.

Lorsque des individus ou des entreprises ont exprimé des opinions, elles sont basées sur les conditions actuelles du marché, elles peuvent différer de celles d’autres professionnels de l’investissement et sont sujettes à modification sans préavis.EMEA2198809/2022