Stratégie de désendettement.

Enguerrand Artaz, Analyste Cross Asset, La Financière de l’Echiquier

L’actu

L’opérateur italien a présenté la semaine dernière ses résultats annuels, ainsi que le plan stratégique de son nouveau directeur général, Amos Genish. Un focus : le désendettement à horizon 2020.

Notre analyse

Les chiffres 2017 sont en ligne avec un chiffre d’affaires « Services » en progression de 1,9% à 18,3 milliards d’euros et un EBE qui augmente de 4,6% (en cohérence avec l’objectif de «low single digit growth»). Ces chiffres sont tirés par la bonne performance de TIM Brazil qui réalise un très bon exercice, avec un EBE en progression de 14%. La dette nette est stable d’année en année, la génération de liquidités de l’exercice (933 M.) étant consommée par les investissements exceptionnels dans les fréquences (887 M.).

Le plan présenté est axé sur la génération de liquidités et le désendettement, les 25 milliards de dette nette de TELECOM ITALIA constituant la problématique principale du dossier. Une présentation bien accueillie car TELECOM ITALIA vise un ratio de dette nette / EBITDA de 2,7 fois dès 2018 (contre 3,1 fois en 2017), ainsi que 4,5 milliards de génération de liquidités pour les actionnaires sur les trois exercices à venir, grâce à une baisse des dépenses d’investissement et à une réduction des coûts opérationnels.

Le départ annoncé de 4 000 salariés a occasionné sur la fin de l’exercice 679 millions d’euros de provisions qui viennent décimer l’EBIT publié au 4e trimestre. L’objectif sur la période reste la stabilité du chiffre d’affaires et une progression «low single digit» de l’EBE année après année.

En conclusion

Des objectifs qui peuvent paraître peu ambitieux au regard du potentiel de réduction de coûts de l’opérateur historique, mais qui intègrent une estimation «réaliste» de l’effet négatif de l’entrée d’ILIAD sur le marché mobile italien et d’ENEL dans la fibre. Enfin, Amos Genish a indiqué être prêt pour le spin-off du réseau prévu cet été, actif dont le groupe gardera le contrôle. Nous conservons nos positions dans Echiquier Value et les fonds diversifiés.

 

J'aime cet article 201