Le premier trimestre 2017 a été marqué par des événements géopolitiques importants, avec notamment la prise de fonction du président américain Donald Trump, un climat électoral incertain en Europe, combiné à la matérialisation du processus de “Brexit”. Dans ce contexte, R Valor C a clôturé le premier trimestre 2017 avec une performance de 5,01%.

Yoann Ignatiew, Co-gérant du fonds R Valor

Ces incertitudes macroéconomiques ont accru la volatilité des marchés actions, conduisant à une gestion flexible et dynamique du portefeuille afin de capter les rebonds de marchés. Fidèle à sa philosophie d’investissement, notre gestion de conviction s’est orchestrée autour de thématiques de long terme sur les marchés actions et d’opportunités d’investissement conjoncturelles. La stratégie des gérants de la Sicav R Valor visant à anticiper ces mouvements en ajustant tactiquement la sensibilité de son exposition actions en fonction des cycles et perspectives de l’économie mondiale a été profitable. Cette flexibilité de gestion s’est traduite par un pilotage réactif de l’exposition aux actions, via un ajustement direct de l’allocation de la Sicav, par l’allègement ou la cession de titres, par des stratégies de couverture utilisant la vente de futures ou, plus récemment, par l’introduction d’un positionnement tactique sur le secteur aurifère.

En ce premier trimestre, nous avons continué de privilégier une approche optimiste reflétée par une exposition nette aux marchés actions toujours significative, celle-ci s’établissant à 75% à fin mars 2017. Toutefois, la relative prudence reflétée par la baisse de notre exposition aux actions se justifie par les incertitudes récentes liées au contexte macroéconomique, aux communications et décisions des principales Banques centrales, ainsi qu’à l’environnement géopolitique marqué par la prise de fonction du président américain Donald Trump et l’agenda électoral européen.

Xavier de Laforcade, Directeur de
la gestion financière,
Rothschild Patrimoine
co-gérant du fonds R Valor

Les indicateurs économiques ont traduit un renforcement graduel des économies développées au cours du trimestre, avec l’Amérique du Nord en chef de file, dans la lignée de la fin d’année 2016. Cette amélioration sur la zone Nord-américaine s’est ainsi reflétée dans l’allocation géographique de la Sicav. Cependant, la prédominance de nos investissements aux Etats-Unis a progressivement été réduite au cours de ces deux dernières années afin de renforcer notre exposition au Canada. En effet, l’économie canadienne bénéficie de deux vecteurs majeurs de croissance : une compétitivité grandissante de l’appareil industriel (avec un effet change favorable par rapport au dollar américain) et un potentiel d’accélération dans le sillage de la reprise des cours des matières premières. Cette dynamique est favorable aux investissements du fonds dans les secteurs des transports, des matières premières et de l’industrie. R Valor reste positionnée sur les valeurs américaines de croissance, sur les secteurs de l’Internet et des technologies ainsi que sur le secteur financier, affichant aujourd’hui des niveaux de valorisation attrayants.

En Europe, les politiques monétaires devraient soutenir une croissance qui pourrait s’avérer supérieure aux attentes du consensus. Par ailleurs, les entreprises bénéficiant de la dépréciation de l’euro face au dollar et de la baisse des prix de l’énergie peuvent représenter des opportunités d’investissement, notamment dans les secteurs de l’industrie et des biens de consommation. Toutefois, l’Europe doit faire face à l’hétérogénéité des gouvernances économiques et politiques ainsi qu’à la volatilité de ses marchés suscitée par les incertitudes politiques. Dans cet environnement, des opportunités subsistent dans les secteurs industriels et du luxe, avec l’amélioration des comparables.

Les économies “émergentes” demeurent fortement corrélées aux matières premières et impactées négativement par le ralentissement des exportations industrielles. Néanmoins, les autorités chinoises continuent d’apporter leur soutien au développement et à la croissance de l’économie du pays, stimulant le dynamisme de la consommation domestique. Ceci nous semble toujours favorableaux secteurs des technologies, de l’Internet, des biens de consommation ainsi que de l’assurance. En fin d’année dernière, des ajustements avaient été opérés au sein de notre allocation sur le segment des sociétés Internet chinoises, au regard de critères de valorisation, en réponse à la bonne performance de titres tels que Baidu et Alibaba.

Le contexte de ce début d’année a conduit les gérants à maintenir leur approche active par des mouvements tactiques réalisés au sein du portefeuille. Ces actes de gestion ont été essentiellement orientés autour des thèmes de la santé, des mines et de l’énergie.

Notre allocation sur le secteur de la santé a été consolidée avec l’introduction de la société biotechnologique Celgene et le renforcement des positions sur Medtronic et Gilead.

La thématique minière a été développée autour de deux axes. Tout d’abord, le renforcement du segment aurifère, qui bénéficie d’un effet de couverture contre des manifestations anxiogènes pour les marchés financiers tout en offrant une exposition à la restructuration de cette industrie. Une nouvelle position a donc été initiée sur le futur producteur canadien Pretium Gold. Nous avons également diversifié notre exposition aux métaux de base suite au parcours de Teck Resources. Ivanhoe Mines a été introduite au sein du portefeuille. Cette compagnie développe actuellement la plus large ressource cuprifère au monde, ainsi que deux autres projets de classe mondiale dans les domaines du zinc et du platine.

Le secteur de l’énergie a également été renforcé à la faveur d’opportunités de marché avec l’augmentation des positions sur Suncor Energy et Halliburton. En complément, Concho Resources, valeur américaine d’exploration et de production pétrolières, a été introduite dans la Sicav, offrant un fort levier opérationnel à l’expansion de la production en Amérique du Nord (bénéficiant des décisions de l’OPEP).

Des prises de bénéfices ont été réalisées sur Great Wall Motor et Apple suite aux performances de ces titres depuis le début d’année. La position sur le cimentier chinois Anhui Conch a été soldée. Bioverativ, spinoff des activités d’hématologie de Biogen, a également été vendue.

 

Retrouvez plus d’informations sur l’allocation du fonds dans l’article complet en pdf.

Télécharger l’article complet (pdf, 4 pages, en français)

 

J'aime cet article 345