Les explications de Didier Bouvignies, Associé-gérant, Responsable de la gestion, et Ludivine de Quincerot, Membre du Comité d’investissement et Porte-parole de la gestion chez Rothschild Asset Management.

Didier Bouvignies

Depuis le début de l’année, le fonds R Club affiche une bonne performance avec une hausse de 6,6% au 31 août 2017, grâce à

  • La surpondération sur les actions, et notamment celles de l’Eurozone (environ 50% du portefeuille) qui surperforment nettement les actions américaines (8,8% contre -1,3% en euro dividendes inclus).
  • Une bonne sélection de titres sur les marchés d’actions (Air France, RWE, NH Hoteles, Caixabank, Unicredit et STMicroelectronics).
  • Une poche obligataire qui contribue positivement grâce à la baisse des spreads de crédit, notamment des obligations portugaises.

Cette performance est également très satisfaisante sur longue période grâce aux choix de gestion marqués, pris dans des conditions de marché perturbées par la crise mondiale de 2008 et celle de l’euro en 2011

  • La valeur liquidative du fonds a progressé de plus de 80% depuis le pic de cycle de juin 2007 et a presque doublé depuis fin 2011.
  • Le fonds génère une performance annualisée de 7,5% net de frais depuis la reprise de la gestion en 2003.

Ludivine de Quincerot

Certains ont pu regretter le manque de flexibilité de l’allocation d’actifs au cours des dernières années pendant lesquelles le fonds est resté fortement exposé aux actions (80%). Cette nette préférence pour les actions reposait sur notre conviction que le cycle européen était en reprise, contrairement aux craintes déflationnistes exprimées par les investisseurs. La reprise économique a en fait débuté mi-2013 et s’est amplifiée avec aujourd’hui un rythme de 2% et des indicateurs économiques avancés au plus haut. Le rythme de la croissance en Zone euro a finalement été identique à celui des États-Unis au cours des trois dernières années. Dans ce contexte, le fonds a pleinement bénéficié du maintien d’une exposition élevée aux actions.

R Club conserve un positionnement volontairement dynamique avec, actuellement, une exposition légèrement réduite à 73% aux actions visant à bénéficier du

  • Potentiel important de retour des actions par rapport aux obligations, notamment en Eurozone (prime de risque de 6%, rendement par les dividendes de 3,1% et valorisation modérée à 14,5x les bénéfices).
  • Positionnement original de la poche taux avec une sensibilité négative aux taux d’intérêt (environ -1 pour le portefeuille) qui bénéficierait d’une phase de normalisation des taux d’intérêt en Zone euro. En effet, le rendement de 0,4% à 10 ans des obligations allemandes semble difficilement justifiable avec une croissance proche de 2% en termes réels, à laquelle s’ajoute un peu plus de 1% d’inflation “core” alors que le sentiment des agents économiques est au plus haut et que la BCE a amorcé un mouvement de réduction de son programme d’achats d’actifs.

Bien évidemment, cette hausse des marchés et la prise en compte du cycle en place doivent nous amener à profiter de l’effet momentum et du retour des investisseurs sur les actions européennes, mais également à ne pas se laisser aveugler. C’est avec cette vision que nous avons, en mai, légèrement réduit de 7% l’exposition aux actions de R Club. Par ailleurs, nous sommes très attentifs dans le choix des titres à sélectionner, en privilégiant ceux qui profiteraient de la hausse des taux d’intérêt.

 


Cet indicateur synthétique de risque et de performance est basé sur un calcul de volatilité sur 5 ans glissant. Il est compris entre 1 pour les fonds les moins risqués et 7 pour les plus volatils, et peut évoluer dans le temps. La catégorie la plus faible ne signifie pas sans risque. Les données historiques peuvent ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur du Fonds. La catégorie de risque indiquée n’est pas garantie et peut évoluer au fil du temps. La catégorie de risque la plus basse n’est pas synonyme d’investissement sans risque.

Pourquoi ce fonds est-il classé dans la catégorie 6 ?

Le Fonds est classé dans la catégorie 6, car le risque de perdre votre investissement est augmenté par le niveau de volatilité auquel le Fonds est exposé du fait de la nature de ses investissements, mais le Fonds offre également un potentiel de gains plus élevés.

Les risques

Le fonds n’offre ni garantie, ni protection du capital initialement investi ; l’investisseur est exposé au risque de perte en capital. L’allocation d’actifs est construite en fonction des anticipations de l’équipe sur les différents marchés et des risques liés aux différentes classes d’actifs : risque actions, risque de taux, risque de crédit, risque de change, risque discrétionnaire. La survenance de l’un de ces risques peut entraîner une baisse de la valeur liquidative du fonds. Pour une information complète sur les risques, veuillez-vous référer au Document d’Informations Clés pour l’Investisseur (DICI) du fonds.

J'aime cet article 27