Les graphes macroéconomiques sélectionnés et commentés par Nicolas Blanc, Responsable de l’Allocation chez Ellipsis AM.

Europe : PMI manufacturing and services

Divergence entre le manufacturier et les services

La publication des PMI par secteur a montré des tendances de court-terme très contrastées entre l’activité manufacturière et les services. Ce phénomène s’observe en France, en Allemagne et en Italie. L’embellie du PMI manufacturing reflète également le renforcement des contraintes de capacité (les délais de livraison et l’encombrement des chaines de production sont à des niveaux extrêmes).

En raison de cette situation, mais également du fait que les ordres à l’export sont encore très élevés, malgré le niveau de l’euro, on peut s’interroger sur la soutenabilité de la reprise manufacturière. La hausse de l’investissement pourrait être une solution vertueuse à ce problème, en permettant aux entreprises européennes de faire face à la croissance de la demande.

 

Allemagne: commande de biens manufacturés et production industrielle

Des hard data mitigées publiées en zone euro

Même si la tendance des données réelles d’activité en zone euro reste élevée, le mois de juillet aura accusé un léger recul, non-significatif toutefois au regard de la volatilité des séries concernées.

Les exportations de marchandises allemandes n’ont crû que de 0,2% m/m en juillet, et sont 3,3% en dessous de la moyenne enregistrées au S1. Avec des importations qui ont, elles, dépassé la moyenne du S1, on devrait avoir (toutes choses égales par ailleurs) un recul significatif de la croissance au T3.

Par ailleurs, à partir des données publiées par les instituts domestiques, on devrait voir une production industrielle en zone euro inchangée sur juillet.

Si juillet n’aura pas impressionné par sa vigueur, on peut attendre un rebond pour cet automne (au regard des indicateurs avancés).

 

Chine: PMI Caixin et officiel

Chine: regain d’activité en août

Après la publication des chiffres de l’enquête officielle, les PMI Caixin confirment le rebond de l’activité économique en Chine.

A 51,6 le PMI manufacturing est ressorti en progression de +0,5pt sur un mois et +0,6pt au-dessus des attentes. Parmi les cinq principaux sous-indices, seule la production affiche un très léger repli de -0,1pt mais reste nettement en zone d’expansion à 52,2. On signalera notamment la hausse de +0,4pt de l’indice des nouvelles commandes, considéré comme la composante la plus avancée. Les sousindices liés à l’inflation sont également en progression et effacent le trou d’air observé en mai. Le PMI Caixin services a augmenté de +1,2pt en août et s’établit désormais à 52,7.

Tous ces chiffres indiquent une accélération de la croissance économique ainsi qu’une reprise des pressions inflationnistes.

 

US: Balance commerciale des biens

US: diminution du déficit commercial

Alors que le consensus tablait sur un accroissement du déficit commercial américain au cours du mois de juillet, celui s’est plutôt légèrement contracté. Il s’établit désormais à 43,7 milliard USD.

Les exportations et les importations se sont légèrement contractées (respectivement -0,3% et -0,2%). En excluant les biens liés aux hydrocarbures, les exportations ont reculé de -1% tandis que les importations ont progressé de +0,3%.

Cette diminution du déficit commercial suggère une amélioration des exportations au cours du troisième trimestre, bien aidé par la baisse du dollar.

Depuis le début de l’année, la valorisation du billet vert par rapport aux autres devises pondérée par le poids dans les échanges commerciaux est en baisse de près de 11%. Ceci pourrait permettre une révision à la hausse des prévisions de croissance aux US.

 

Source : Ellipsis AM, Bloomberg, Deutsche Bundesbank, Markit

J'aime cet article 166