Les graphes macroéconomiques sélectionnés et commentés par Nicolas Blanc, Responsable de l’Allocation chez Ellipsis AM.

Chine: baisse des exportations

Chine: échanges commerciaux

Ces statistiques arrivent à point nommé pour la négociation qui s’engage entre la Chine et les US. Les exportations chinoises ralentissent nettement, alors que les importations progressent toujours à un niveau élevé, créant un déficit commercial de 5Mds de dollars en mars. Les impacts de calendrier ont certainement pesé sur les exportations et il faut s’attendre à un rebond rapide, soutenu par la croissance globale, aux effets près des tensions en cours avec les US. Parallèlement, l’ajustement de l’économie chinoise favorise la consommation et donc les importations, qui devraient donc toujours progresser au moins au rythme soutenu de la croissance.

Europe: contraintes sur l’emploi … sans pressions salariales

Europe: Emplois non pourvus en % de l’emploi total

A mesure que la croissance en zone euro se maintient au-dessus de son potentiel, on voit le chômage diminuer et des contraintes apparaître sur l’emploi, particulièrement dans l’industrie (l’Allemagne semble la plus concernée). Pour autant, la dynamique salariale reste en retrait, ce qui justifie l’extrême gradualisme de la BCE. L’emblématique hausse des rémunérations obtenue par les salariés de l’industrie métallurgique allemande, par exemple, ne représente, après annualisation, qu’environ 3% par an, ce qui est peu lorsqu’on considère que cette industrie est très productive et que les contraintes sur l’emploi y sont les plus fortes.

US: accélération de la dynamique des prix

US: inflation core et headline

Conformément aux attentes, l’inflation s’est établie à +2,4% en glissement annuel après +2,2% le mois précédent. De même, le rythme de l’inflation sous-jacente (hors alimentation et énergie) accélère séquentiellement de +0,3% sur un mois pour atteindre +2,1% y/y. Il semblerait que de nombreux effets transitoires pesant sur les prix sont désormais dernière nous. Par ailleurs, l’impact de la réforme fiscale de Donald Trump devrait permettre à l’économie américaine de continuer à croitre à un rythme supérieur à son potentiel, ce qui devrait permettre à l’inflation de se maintenir dans les prochains mois à un niveau relativement proche de l’objectif à moyen terme de la Fed, à savoir 2%.

Europe: recul de la production industrielle

Eurozone: Production manufacturière et PMI

La production industrielle en zone Euro s’est contractée de -0,8% entre janvier et février alors que le consensus tablait sur une légère progression de +0,2%. Cette mauvaise nouvelle est quelque peu atténuée par la révision à la hausse de +0,4% du chiffre du mois précédent qui s’établit ainsi à -0,6%. Il s’agit ainsi du troisième mois consécutif de ralentissement dans le secteur industriel, ce qui confirme la modération de l’activité économique en zone Euro en ce début d’année. Ceci transparaît également au niveau des indicateurs avancés, notamment le PMI manufacturing qui décélère assez significativement au cours des deux derniers mois.

 

Source : Ellipsis AM, Bloomberg, Markit, Eurostat

J'aime cet article 176