Les menaces auxquelles notre planète doit faire face augmentent de manière exponentielle. Notre climat change à une vitesse alarmante et nous en ressentons déjà les effets. Des ressources naturelles indispensables comme l’eau sont de plus en plus rares. Les déchets créent des problèmes toujours plus nombreux, tant sur terre que dans les océans. Comment les investisseurs responsables peuvent-ils agir pour contribuer à lutter contre ces problèmes?

Par Pascal Dudle, Head of Listed Impact, Portfolio Manager, Matthias Fawer, Analyst ESG & Impact Assessment, Marco Lenfers, Client Portfolio Manager

 

Selon les scientifiques, limiter le réchauffement à 1,5 degré Celsius réduira la probabilité de déclencher des dommages irréversibles. Il apparaît clairement que la communauté internationale a besoin d’un plan pour faire face à ces défis, or ce plan nécessitera des fonds énormes. C’est là que les investisseurs peuvent intervenir et former une partie indispensable de la solution.

Pour y parvenir, des secteurs clés tels que l’industrie, le transport, le bâtiment et la gestion des déchets doivent diminuer leurs émissions de manière significative et simultanée, sans quoi les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre mondiales de 80 à 95% que les gouvernements ont définis dans l’Accord de Paris en 2015 deviendront impossibles à atteindre.

Tous les pans de l’économie (et pas seulement certains) doivent se décarboner afin de respecter l’objectif de 1,5 degré. Si une source quelconque d’émissions venait à différer son passage à l’action, d’autres devront compenser par des réductions de gaz à effet de serre supplémentaires. Toutefois, le plus grand risque est peut-être de considérer la transition climatique comme un coût ou une taxation pour l’économie, plutôt que comme une multitude d’opportunités d’investissement. Pour les investisseurs, nous pensons que ces opportunités sont présentes dans six piliers de l’économie. Nous les appelons piliers d’impact parce que les investisseurs peuvent exercer un impact mesurable en misant sur des entreprises leaders dans ces six domaines tout en générant des rendements solides. Ces entreprises favorisent une adoption plus large des pratiques commerciales vertueuses et offrent des produits et des solutions permettant à autrui de réduire ou d’éviter les émissions. Ces piliers d’impact se basent et s’alignent sur les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

ONU

Pilier 1. Énergie propre – remplacer les carburants fossiles par des énergies renouvelables

L’énergie se taille la part du lion dans les émissions de gaz à effet de serre et empiète sur les autres piliers tout en les soutenant. Par conséquent, l’énergie propre joue un rôle essentiel dans l’inversion du changement climatique et représente l’un des grands leviers qui permettront de réduire l’impact de l’être humain sur l’environnement. La priorité se concentre sur l’électricité, l’hydrogène et la chaleur générée à partir de sources et de technologies renouvelables, favorisant l’émergence d’un réseau non seulement plus fiable, mais aussi plus intelligent et plus vert.

Production d'énergie et CO2

Pilier 2. Technologie du bâtiment – construire sans perdre de vue l’efficacité

L’immobilier résidentiel et commercial représente une part importante de la consommation d’énergie mondiale.

Nous recherchons des technologies et des matériaux qui réduisent l’impact environnemental sur la durée de vie totale d’un immeuble, de la sélection des sites jusqu’aux choix esthétiques et de matériaux, en passant par la construction, l’exploitation, l’entretien et la démolition. La priorité est de réduire la consommation d’énergie des bâtiments (notamment pour le chauffage et la climatisation) grâce à des mesures d’efficacité énergétique et à l’utilisation de sources d’énergies renouvelables pour combler les besoins restants.

Bâtiments et émissions de CO2

Pilier 3. Une industrie utilisant efficacement ses ressources – simplifier les processus et les rendre plus propres

Les industries efficaces sur le plan des ressources jouent un rôle essentiel dans l’évolution vers un monde plus respectueux de l’environnement. Des processus de production propres et efficaces réduiront la consommation d’énergie et de matériaux tout en augmentant le rendement nécessaire pour répondre à une demande croissante. Qui plus est, la transformation numérique ouvre la voie à de nouvelles approches en termes de développement, de production et de chaîne logistique dans son ensemble.

Industrie émissions de CO2

Pilier 4. Eau propre – laisser couler le bon type de liquidité

La hausse de la consommation d’eau, mais aussi l’aggravation de sa pollution, est devenue un problème mondial. Les défis comprennent non seulement l’approvisionnement en eau potable ou son traitement dans les régions arides, mais aussi l’entretien des infrastructures existantes dans les pays industrialisés. Nous ciblons les entreprises proposant des infrastructures et des solutions technologiques favorisant une utilisation efficace de l’eau, ainsi que le traitement, la purification et le dessalement.

Eau propre

Pilier 5. Transport à faible émission – voyager sans honte

Les secteurs de la logistique et du transport contribuent considérablement aux émissions et à la pollution à l’échelle mondiale. Nous nous concentrons sur les sociétés qui façonnent l’avenir de la mobilité en proposant des solutions et technologies innovantes permettant de mieux connecter un monde international et convergent via une logistique optimisée, mais aussi des transports à faible émission, qui font gagner du temps et des ressources.

Transports émissions de CO2

Pilier 6. Gestion de la durée de vie – penser à l’élimination avant même la production

La réutilisation des ressources et la réduction des déchets constituent un enjeu toujours plus crucial. Nous nous concentrons sur les entreprises qui proposent des solutions de recyclage ou qui intègrent dans leurs processus des concepts de cycle de vie du produit allant de la création à la conception technique et à la fabrication jusqu’à l’entretien et à l’élimination des produits fabriqués.

Gestion des déchets émissions de CO2

Trois entreprises qui ouvrent la voie vers un monde plus vert

Structurer votre portefeuille sur la base de ces six piliers d’impact est la garantie de fondations solides, mais les quelques exemples qui suivent vous aideront probablement à mieux comprendre le concept. À quels types d’entreprises ces six piliers vous mènent-ils ? Nous allons vous présenter trois entreprises qui représentent trois de nos piliers : l’énergie propre, l’eau propre et la gestion du cycle de vie.

Vestas Wind Systems – mettre à profit les vents du changement

Quand on parle d’énergie propre, l’une des images qui viennent le plus souvent à l’esprit est un parc d’éoliennes s’étendant à perte de vue sur le littoral ou dans des champs. Vestas Wind Systems est le premier constructeur mondial d’éoliennes au niveau de la capacité d’installation et du chiffre d’affaires. En effet, l’entreprise a installé des turbines dans 82 pays à travers le monde et dispose d’une part de marché de 17%.

Pour construire ses éoliennes, l’entreprise a consommé 621 GWh en 2020. Une fois installées, ces turbines vont produire 44 000 GWh d’électricité verte par an. Avec un temps de retour énergétique d’à peine cinq mois, les réductions des émissions de gaz à effet de serre sont considérables. Au cours de leur cycle de vie de 20 ans, ces éoliennes vont permettre l’économie de près de 500 millions de tonnes de CO2.

Veolia – le bon type de liquidité

L’eau propre est essentielle à la vie. Veolia est un acteur international majeur dans le domaine de l’eau potable, des eaux usées et de la gestion des déchets. A l’échelle mondiale, l’entreprise exploite 3 600 stations de production d’eau potable, 2 740 stations de traitement des eaux usées et près de 700 installations de traitement des déchets.

En 2020, les opérations de Veolia ont consommé 114 millions de MWh d’énergie et 42 millions de m3 d’eau. Ils lui ont servi à produire 7,1 milliards de m3 d’eau potable, à traiter 47 millions de tonnes de déchets avec un taux de valorisation de 70,6% et à produire 53 millions de MWh d’énergie.

Au niveau humain, 98 millions d’individus ont consommé de l’eau potable et utilisé des installations sanitaires dans les pays industrialisés, aidant les clients de Veolia à faire l’économie de quelque 33,2 millions de tonnes de CO2 depuis 2015.

Smurfit Kappa – pour des achats en ligne plus durables

La gestion du cycle de vie repose sur l’amélioration de l’économie circulaire, qui consiste à diminuer le nombre de déchets et à augmenter le recyclage. Plus précisément, elle implique d’utiliser les matériaux et produits existants le plus longtemps possible et de les retransformer. Par conséquent, l’économie circulaire est l’un des leviers les plus importants pour atteindre les objectifs de neutralité carbone des pays industrialisés et les ODD des Nations Unies.

En sa qualité de chef de file mondial de la fabrication d’emballages en papier, Smurfit Kappa place les principes de l’économie circulaire au centre de ses opérations. En effet, l’entreprise fabrique des emballages à partir de fibres naturelles primaires et recyclées ce qui lui permet d’avoir un impact durable sur la chaîne de valeur des produits conditionnés, promouvant le douzième ODD des Nations Unies («Consommation et production durables»).

L’entreprise apporte la preuve de son engagement dans l’économie circulaire en utilisant exclusivement des matières premières primaires, durables et renouvelables pour fabriquer ses emballages. Par ailleurs, 75% de ces matériaux, soit 6,2 millions de tonnes métriques, se composent de fibres recyclées.

A long terme, la demande incessante d’emballages durables devrait donner raison à l’entreprise. Même si le plastique est impopulaire depuis un bon moment, il est toujours utilisé. En 2019, la société DS-Smith a estimé que 8% des emballages en plastique pouvaient être remplacés par des solutions en papier. La direction de Smurfit Kappa rechigne encore à communiquer des estimations concrètes, les solutions en papier restant plus onéreuses que celles en plastique. Cependant, en début d’année, l’Union européenne a mis en place une taxe de 800 euros par tonne métrique d’emballage en plastique non recyclé, ce qui pourrait inciter les entreprises à changer de matériau. En outre, Smurfit Kappa encourage un nombre croissant de grossistes à passer aux emballages durables, en dépit du prix, grâce à son développement continu de nouvelles solutions.

La course pour réduire le réchauffement planétaire s’accélère

La société civile, les responsables politiques et les organisations internationales unissent désormais leurs forces pour lutter contre le changement climatique. Avec le changement d’administration à la Maison-Blanche, les Etats-Unis vont réintégrer l’Accord de Paris sur le climat. Dans ses derniers rapports, l’administration américaine a informé ses sympathisants que le président Joe Biden allait fixer comme objectif la division par deux des émissions du pays à partir des niveaux de 2005. Il préconise également la transformation de vastes pans de l’économie et ambitionne de faire du pays un leader de la lutte mondiale contre le changement climatique. La réduction des émissions de 50% d’ici à 2030 représente quasiment le double de l’objectif climatique à atteindre d’ici 2025 défini par l’administration Obama.

Les législateurs de l’Union européenne se sont accordés sur une proposition de principe visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55% par rapport aux niveaux de 1990 d’ici la fin de la décennie. Cet objectif est nettement plus ambitieux que son objectif précédent de 40%, et signifie que la région pourrait devenir neutre en carbone en 2050.

La communauté internationale passe à l’action pour relever le défi de la limitation du réchauffement climatique. En tant qu’investisseurs, nous avons l’opportunité et le devoir de faire notre part. La meilleure manière de faire partie de la solution est de faire ce que nous faisons le mieux: affecter des fonds à des entreprises qui vont prospérer dans un environnement où améliorer la santé de notre planète tombe sous le sens.

Même avec le soutien public, politique et législatif, le financement du secteur privé est nécessaire pour impulser la transition vers un monde à faibles émissions. Et cela se traduit par des opportunités de croissance pour les investisseurs. Le fonds Vontobel Fund – Clean Technology vise un double résultat: soutenir la mission de la lutte contre le changement climatique tout en générant des rendements solides pour ses investisseurs.

 

Sources : Statista, weforum, euenergycentre, wri, ourworldindata, suez, who, datatopics, advances.sciencemag

 


Remarques importantes Ce document commercial a été produit pour des clients Institutional dans AT, CH, DE, ES, FI, FR, GB, IT, LI, LU, NL, NO, SE, SG (professional investors) . Le présent document ne constitue pas une offre, une incitation ou une recommandation d’achat ou de vente de parts du fonds Vontobel/des actions du fonds ou de tout autre instrument d’investissement en vue d’effectuer toute transaction ou de conclure tout acte juridique de quelque nature que ce soit, mais sert uniquement à des fins d’information. Les souscriptions aux parts de ce fonds de placement ne devraient être effectuées que sur la base du prospectus de vente («prospectus de vente»), des informations clés pour l’investisseur («KIID»), de ses statuts corporatifs et du dernier rapport annuel et semestriel du fonds, ainsi que sur l’avis d’un spécialiste indépendant en finances, droit, comptabilité et impôts. Ce document s’adresse uniquement à des clients professionnels tels que définis dans la loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux (LPCC). 2/3 Vontobel Fund – Clean Technology I, EUR / 30.04.2021 Nous attirons particulièrement votre attention sur les risques suivants: Les placements dans les produits dérivés sont souvent exposés aux risques des marchés ou instruments sous-jacents ainsi qu’aux risques d’émetteur et recèlent des risques plus élevés que les investissements directs. L’univers de placement peut inclure des investissements dans des pays dont les bourses ne sont pas encore considérées comme des bourses organisées. La performance historique ne saurait préjuger des résultats actuels ou futurs. Les performances ne prennent pas en compte les commissions et les frais prélevés lors de l’émission ou du rachat des parts. Le rendement du fonds peut augmenter ou diminuer en fonction des fluctuations monétaires. La valeur des devises d’investissement peut augmenter ou diminuer et il n’y a aucune garantie de remboursement de l’intégralité ou d’une partie du capital investi. Ces documents peuvent être obtenus gratuitement auprès des points de vente agréés, au siège du fonds, 11-13 Boulevard de la Foire, L-1528 Luxembourg Vous trouverez de plus amples informations sur le fonds dans les derniers prospectus, les rapports annuels et semestriels ainsi que les informations clés pour l’investisseur («KIID»). Vous pouvez aussi télécharger ces documents sur notre site Internet à l’adresse vontobel.com/am. , le représentant en Suisse: Vontobel Fonds Services AG, Gotthardstrasse 43, 8022 Zurich, en tant qu’agent payeur en Suisse: Bank Vontobel AG, Gotthardstrasse 43, 8022 Zurich , auprès de LBBW Landesbank BadenWürttemberg, Große Bleiche 54-56, 55116 Mainz, en tant qu’agent payeur en Allemagne , auprès de Liechtensteinische Landesbank AG, Städtle 44, FL-9490 Vaduz, en tant qu’agent payeur au Liechtenstein , auprès de Erste Bank der oesterreichischen Sparkassen AG, Graben 21, A-1010 Vienne, en tant qu’agent payeur en Autriche. Les KIID sont disponibles en finnois. Les KIID sont disponibles en suédois. Les KIID sont disponibles en norvégien. Le fonds et ses sous-fonds sont inscrits au registre de l’Autorité de surveillance des marchés financiers des Pays-Bas, conformément à l’article 1:107 de la loi hollandaise de supervision des marchés financiers («Wet op het financiële toezicht»). Les KIID sont disponibles en français. Pour plus d’informations sur le fonds, nous vous prions de vous référer au Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI). Pour de plus amples informations en Italie consultez le Modulo di Sottoscrizione: Vontobel Asset Management S.A., Milan Branch, Piazza degli Affari, 3, 20123 Milano, téléphone: 02 6367 3444, e-mail: clientrelation@vontobel.it. En Espagne, les fonds autorisés à la distribution publique sont enregistrés auprès de la CNMV espagnole sous le numéro 280 dans le Registre des sociétés d’investissement collectif étrangères. Vous pouvez obtenir la version espagnole des KIID auprès de Vontobel Asset Management S.A., Spain Branch, Paseo de la Castellana, 95, Planta 18, E-28046 Madrid ou par voie électronique à atencionalcliente@vontobel.es. Les fonds autorisés à la distribution publique au Royaume-Uni, et entrés dans le régime “temporary marketing permissions regime” (TMPR) britannique, sont enregistrés auprès de la FCA sous le numéro de référence 466625. Le fonds est autorisé en tant qu’OPCVM (ou est un sous-fonds d’un OPCVM) dans un pays de l’Espace économique européen (EEE), et le fonds devrait rester autorisé en tant qu’OPCVM tant qu’il est sous le TMPR. Cette information a été approuvée par Vontobel Asset Management SA, succursale de Londres, dont le siège social est 3rd Floor, 70 Conduit Street, London W1S 2GF, et est autorisé par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) et soumis à la réglementation limitée de la Financial Conduct Authority (FCA). Des détails sur l’étendue de la réglementatioon de la FCA sont disponibles, sur demande, auprès de Vontobel Asset Management SA, succursale de Londres. Vous pouvez obtenir la version anglaise des KIID auprès de Vontobel Asset Management SA, London Branch, 3rd Floor, 70 Conduit Street, London W1S 2GF, ou la télécharger sur notre site Internet vontobel.com/am. Le fonds et ses compartiments ne sont pas disponibles pour les investisseurs de détail à Singapour. Certains compartiments du fonds sont actuellement reconnus comme organismes restreints par l’Autorité monétaire de Singapour. Ces compartiments ne peuvent être proposés qu’à certaines personnes et sous certaines conditions en vertu du chapitre 289 du « Securities and Futures Act » de Singapour. Le fonds n’est pas autorisé par la Securities and Futures Commission de Hong Kong. Il ne peut être proposé qu’aux investisseurs se qualifiant en tant qu’investisseurs professionnels en vertu de la « Securities and Futures Ordinance ». Le contenu du présent document n’a pas été revu par les autorités de réglementation de Hong Kong. Nous vous recommandons la prudence et de demander l’avis d’un conseiller professionnel en cas de doute quant au contenu du présent document. Cette information a été approuvée par Vontobel Asset Management Asia Pacific Ltd., dont le siège social est sis 1901 Gloucester Tower, The Landmark 15 Queen’s Road Central, Hong Kong. Bien que Vontobel Asset Management AG («Vontobel ») soit d’avis que les informations figurant dans le présent document s’appuient sur des sources fiables, Vontobel décline toute responsabilité quant à la qualité, l’exactitude, l’actualité et l’exhaustivité desdites informations. Sauf autorisation émanant des lois de droits d’auteur, aucune de ces informations ne pourra être reproduite, adaptée, téléchargée pour une tierce partie, reliée, mise en exergue, publiée, distribuée ou transmise sous quelque forme que ce soit par quelque processus que ce soit sans le consentement écrit spécifique de Vontobel. Dans toute la mesure permise par la législation applicable, Vontobel décline toute responsabilité résultant de toute perte ou de tout dommage que vous encourez occasionné(e) par l’utilisation ou l’accès aux présentes informations, ou de son incapacité à fournir les présentes informations. Notre responsabilité pour négligence, violation contractuelle ou contravention à la loi résultant de notre incapacité à fournir les présentes informations dans leur intégralité ou en partie, ou pour tout problème posé par ces informations, qui ne peut être licitement exclu, se limite à la retransmission des présentes informations en intégralité ou en partie ou au paiement pour assurer cette retransmission, à notre gré et dans la mesure autorisée par la loi en vigueur. Aucun exemplaire du présent document ni aucune copie de celui-ci ne peuvent être distribués dans toute juridiction où sa distribution est limitée par la loi. Les personnes recevant le présent document doivent être conscientes de ces restrictions et les accepter. Ce document en particulier ne doit être ni distribué ni remis à des personnes américaines ni être distribué aux Etats-Unis. Toutes les entreprises décrites dans ce document peuvent, mais ne doivent pas, faire l’objet d’une position dans nos portefeuilles. Tous les pronostics, toutes les prévisions, estimations et autres hypothèses de ce document se basent sur une série d’estimations et d’hypothèses. Aucune garantie ne saurait être donnée quant au fait que ces estimations et hypothèses s’avèrent exactes si bien que les résultats effectifs peuvent fortement différer de ceux pronostiqués. Toutes les données dans ce document, y compris les informations sur les fonds, sont obtenues ou calculées par Vontobel et à la date du document, sauf indication contraire. TOUT INDICE RÉFÉRENCÉ ICI EST LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (Y COMPRIS LES MARQUES DÉPOSÉES) DU FOURNISSEUR DE LICENCE CONCERNÉ. TOUT PRODUIT BASÉ SUR UN INDICE N’EST EN AUCUN CAS PARRAINÉ, APPROUVÉ, VENDU OU PROMU PAR LE CONCÉDANT DE LICENCE CONCERNÉ ET CELUI-CI N’A AUCUNE RESPONSABILITÉ À CET ÉGARD. Pour plus de détails, veuillez consulter le site vontobel.com/terms-of-licence. © 2021 Morningstar. Tous droits réservés. Les informations contenues dans les présentes: (1) appartiennent à Morningstar et/ou ses fournisseurs d’informations ; (2) ne peuvent être ni reproduites, ni redistribuées ; (3) sont présentées sans garantie d’exactitude, d’exhaustivité ou d’actualité. Ni Morningstar ni ses fournisseurs d’informations ne pourront être tenus pour responsables de tout dommage ou perte résultant de l’utilisation de ces données. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs