Après le haut de gamme, qui fourmille désormais de modèles électriques et hybrides au-dessus de 40’000 euros, les constructeurs automobiles commencent à électrifier leurs petits véhicules pour convaincre les budgets les plus serrés en Europe.

“La stratégie de Tesla, en commençant par le haut de gamme, était du bon sens: c’était le seul moyen de financer le coût d’une autonomie suffisante”, explique Eric Kirstetter, du cabinet de conseil Roland Berger.

Mais à mesure que le coût des batteries baisse, et que le marché se convertit à l’électrique, “tous les grands constructeurs ont désormais un plan d’électrification pour le milieu de gamme, avec des hybrides pour les longues distances et des pures électriques pour les distances plus petites”, souligne M. Kirstetter.

Une “bulle épique” constituée de “surévaluations extrêmes”, des “investisseurs au comportement hystérique”… Voilà comment le célèbre investisseur boursier Jeremy Grantham qualifie l’évolution actuelle du marché des actions américaines, avec plus particulièrement dans son viseur l’action du constructeur automobile Tesla. Le cofondateur de GMO avoue posséder une voiture Tesla, mais cela ne l’empêche pas de considérer que son action fait l’objet d’une véritable “mania”.

Cours de Tesla au 25 mars 2021

Les aficionados de Tesla soutiennent que le cours en bourse de la société est le reflet non seulement d’une domination du marché de la voiture électrique mais aussi du développement de l’autonomie des batteries et de la conduite autonome.

Comme le précise le journal belge L’Echo, selon Chris McNally, analyste chez Evercore, le marché alloue une valeur de 100 milliards de dollars aux initiatives de conduite autonome de Tesla, 80 milliards aux batteries et de 25 à 75 milliards aux systèmes de stockage de l’énergie. Ce faisant, les investisseurs parient “sur un avenir incertain et sur Elon lui-même”, selon McNally .

Alors, que pensent les analystes américains? Goldman Sachs penche sur un objectif à USD 950 alors que les extrêmes se retrouvent chez Cathie Wood (Ark Invest) avec USD 3’000 d’ici 2025 et, à l’opposé, Bernstein qui propose un objectif à USD 185.

Comment se positionner entre le meilleur et le pire? Le prochain webinaire de Swissquote vous apportera quelques pistes. (détails ci-dessous)

Comme disent certains “the sky is the limit” alors est-ce que le cours du titre atteindra la planète Mars?

En attendant, nous vous proposons un petit sondage.

 

Comment voyez-vous l'évolution de l'action TESLA à horizon 2025?

  • Objectif Mars avec Cathie Wood (au-moins $3000) (16%, 20 Votes)
  • Orbite lunaire avec Goldman Sachs ($950) (30%, 38 Votes)
  • Retour sur Terre et atterrissage douloureux ($185) (55%, 70 Votes)

128 votes

Loading ... Loading ...