Entretien avec Romain Boscher, Directeur Monde de la Gestion Actions de Fidelity International.

En tant qu’investisseur en actions, comment positionner votre portefeuille à présent que l’inflation repart à la hausse et que les relèvements des taux d’intérêt (du moins aux États-Unis) ne semblent plus si éloignés?

Romain Boscher
Romain Boscher

L’inflation élevée observée aujourd’hui est probablement transitoire et influe peu sur les taux d’intérêt toujours bas, voire très bas en termes réels. Seule une boucle hausse des prix, hausse des coûts, notamment salariaux, pérennise l’inflation. Or, nos analystes notent aujourd’hui des hausses de coûts limitées dans le temps et dans l’espace, les Etats-Unis et la Chine étant plus sous pression que le reste du monde. Cela dit, cette menace justifie une certaine méfiance vis-à-vis de titres qui intègrent généreusement des perspectives de profits lointaines, très sensibles à une hausse des anticipations d’inflation. Nous avons, en revanche, renforcé depuis un an nos expositions à des valeurs cycliques tant dans la sphère technologique qu’industrielle.

Alors que les marchés boursiers continuent de battre des records et que les valorisations sont à la hausse, faut-il s’attendre à une plus grande volatilité à court terme?

Les perspectives bénéficiaires, très favorables cette année, explique cette hausse. Plutôt qu’une comparaison insensée avec l’année passée compte tenu du coup d’arrêt porte à l’économie, nous comparons les profits avec ceux de 2019. Si les profits européens pour 2021 pourraient être à peine supérieurs, à l’échelle mondiale, nous attendons 15% de hausse en moyenne, tirée par l’Asie. Cet effet «bouteille de champagne» avec un pop de sortie de crise va s’atténuer. Le déclin démographique et la plus forte pression fiscale seront des freins. L’excès de dette est également une source de volatilité.

Quels secteurs, régions et thèmes pourraient bénéficier le plus largement du plan d’infrastructure massif de Joe Biden?

Les investissements publics considérables sécurisent les perspectives de croissance à l’échelle mondiale avec une diffusion qui dépasse les frontières sectorielles et géographiques. Si nous avons un biais en faveur des valeurs de croissance, c’est la composante cyclique qui est privilégiée. Nous restons en revanche circonspects sur le potentiel de hausse des banques en général.

 


Fidelity propose des services financiers constitutifs d’acquisitions et/ou d’aliénation d’instruments financiers au sens de la loi fédérale sur les services financiers ( LSFin ). Fidelity n’est pas requise de vérifier le caractère approprié et adéquat des services financiers qu’elle procure sela la LSFin. Tout investissement doit se faire sur la base du prospectus actuel et de la FIB (feuille d’information de base), qui sont disponibles gratuitement, tout comme les statuts et les derniers rapports annuels et semi-annuels de nos distributeurs, auprès de notre Centre de Service Européen au Luxembourg, FIL (Luxembourg) SA, 2a rue Albert Borschette BP 2174 L-1021 Luxembourg, ou auprès de notre représentant et service de paiement Suisse, BNP Paribas Securities Services, Paris, succursale de Zurich, Selnaustrasse 16, 8002 Zurich. Ce document promotionnel et publié par FIL Investment Switzerland AG. L’information contenue dans ce matériel promotionnel ne doit pas être comprise comme une offre ou une invitation à faire une offre d’acquuisition ou d’aliénation des produits financiers mentionnés dans ce matériel promotionnel.